Actu de l'ile Maurice
Actualités

Élections à la Macoss : 33 candidats pour 7 sièges

Élections à la Macoss : 33 candidats pour 7 sièges

La campagne bat son plein et c’est aujourd’hui, lundi 27 mars, que se tiennent les élections pour le renouvellement de l’exécutif de la Macoss. 33 candidats sont en lice pour sept sièges à pourvoir et trois sièges pour le poste de président.

Deux principaux clans s’affrontent, l’un mené par Dana Chengan, qui a été président de cet ‘apec body’ sous lequel tombent quelque 240 Ong du pays; l’autre est Ram Nookadee, qui a été secrétaire de cette même instance.

Selon Ram Nookadee, il est temps d’apporter un nouveau souffle à la Macoss : ‘Je veux continuer le tavail avec plus d’ardeur et de proximité avec les membres affiliés et j’espère créer un dynamisme et réduire le fossé qui s’est créé entre le Macoss et ses membres et j’estime que je pourrais appporter des résultats probants et palpables à la satisfaction de nos membres’.

Pour lui, les nouvelles dispositions du CSR ne sont pas en faveur des Ong ‘et je pense que les consultations prébudgétaires ont mal été menées au niveau du Macoss et je compte, si je prends la présidence, y remédier pour le bien de toutes les Ong’.

Pourquoi ne pas avoir réagi en tant que secrétaire sortant ? ‘Je n’étais qu’un simple exécutant et cette fois j’ai une solide équipe qui est derrière moi’,

Parmi ceux qui brillent comme candidats et qui soutient Ram Nookadee est Ameene Kodabux qui est un expert-comptable et qui détient la distinction de Member of the Star and Key of the Indian Ocean. ‘Je soutiens Ram et toute son équipe, car je veux aider à travers le movement social de Plaine Lauzun que j’ai fondé en 2001, car j’ai toujours fait du social et je touche essentiellement les gens pauvres, les vieilles personnes’.

Ram Nookadee poursuit en disant ceci : ‘Les nouvelles dispositions budgétaires du CSR sont néfastes pour le fonctionnement et la survie des ONG. C’est le résultat d’une mauvaise représentation et une participation médiocre de la MACOSS aux réunions pré-budgétaires’.

L’enjeu aujourd’hui est capital, je vous invite à travailler ensemble, mettre nos idées, nos efforts pour donner une impulsion nouvelle à la MACOSS. Allons créer ensemble cette proximité tant décriée qui répondra à nos inspirations de l’heure et qui consolidera nos efforts pour bâtir l’avenir avec beaucoup plus de sérénité’.

Quant à Dana Chengan, il est serein et pense pouvoir être élu president : ‘Je suis en constant communication avec les membres qui vont voter et je leur ai expliqué mes objectifs, quoi qu’il existe des critiques et je veux aussi donner un encadrement ideal aux Ong et leur donner les moyens de travailler’. Il ajoute que les Ong ont actuellement peu de moyens pour fonctionnner afin de combattre l’extrême pauvreté’.

Dana Chengan avance qu’il a des adversaires mais qu’il aimerait qu’ils agissent avec une dose d’éthique et morale ‘et qu’ils n’ont pas de vested interest’.

L’élection a lieu ce lundi 27 mars, 2017.