Actu de l'ile Maurice
Actualités

Métro Express – Nando Bodha : « Tout sera fait dans la transparence et je répondrai à toutes les questions y relative au Parlement »

Métro Express – Nando Bodha : « Tout sera fait dans la transparence et je répondrai à toutes les questions y relative au Parlement »

C’est l’engagement pris par le ministre Nando Bodha à l’Assemblée Nationale ce matin. Le ministre des infrastructures publiques répondait à la PNQ du leader de l’opposition. Ce dernier demandait des détails entourant ce projet de grande envergure. Nando Bodha a expliqué que ce projet au coût de 31 milliards de roupies, ne bouleversera en aucune façon l’industrie du transport en commun. Au contraire, a-t-il affirmé, le Metro Express soulagera les usagers et aidera à décongestionner le système routier.

Concernant la question de Xavier Duval autour du coût du ticket, le ministre Nando Bodha a affirmé que le prix sera le même qui est estimé actuellement, et sera aligné sur les mêmes considérations pour le tarif par autobus.

Il a aussi été question du système de remboursement des prêts pour le projet. Nando Bodha a dit que trois options sont prises en considération. Il sera question de prêts, de lignes de crédit et d’autres loans auprès des institutions financières étrangères. Le gouvernement s’occupera aussi de la formule de subside. Le ministre Nando Bodha a précisé que le trajet par le métro Express de Curepipe à Port Louis prendra quelque 43 minutes. Il a spécifié que même si ce projet n’a pas requis un permis EIA, toutes les normes seront respectées, avec un soin spécial à la protection de l’environnement. Le design sera conçu pour le respect de l’environnement au maximum.

Une partie de la question était liée aux infrastructures qui seront appelées à être démolies. Le ministre a cité les sites qui seront enlevées ou relogées. Il s’agit, entre autres, de la place des taxis a Beau Bassin, une promenade et le marché de Quatre Bornes, la promenade Roland Armand à Beau Bassin, ainsi que les terrains de volleyball et de basketball à Barkly.

Les questions subsidiaires de Xavier Duval ont enflammé l’hémicycle. Le leader de l’opposition voulait savoir si le ministre répondra aux questions parlementaires sur ce projet en toute transparence. Le ministre Bodha devait répliquer dans l’affirmative. Toutefois, Xavier Duval semblait ne pas être satisfait des réponses et de longs échanges s’ensuivirent.

Après la PNQ, ce fut au tour des Prime Minister’s Question Time. C’est le député Sudesh Rughoobar qui se trouvait au-devant de la scène, avec quatre questions à lui seul. Ses interpellations etaient liées à tout ce qui touche les appels d’offre. Il voulait des éclaircissements sur le Procurement Policy Office, ainsi que le Central Procurement Board.

Le premier ministre, Pravind Kumar Jugnauth, a apporté des détails sur les membres du PPO et leurs qualifications, comme demandé par le député Rughoobar. Le premier ministre a aussi apporté des éclaircissements sur certaines compagnies qui ont été disqualifiées pour faire des appels d’offre, et les raisons de cette disqualification.

Pour cette reprise des travaux parlementaire, avec un nouveau premier ministre et un nouveau leader de l’opposition, l’atmosphère était un peu tendu et on pouvait une certaine tentative de Xavier Duval de faire bonne impression. Toutefois, le ministre Nando Bodha a fait preuve de maîtrise de son dossier et il ne s’est pas laissé faire.

De son côté, le premier ministre a gardé tout son calme en répondant aux PMQT. Concernant certains détails autour des procédures des appels d’offre, Pravind Jugnauth a dit que les officiers concernés sont toujours régulés par les guidances qui existent déjà. A un certain moment, Pravind Jugnauth devait s’emporter sur une remarque faite à son encontre par le camp du MMM. La session du matin a pris fin vers 13 hres 15 pour le déjeuner.