Actu de l'ile Maurice
Actualités

Paul Bérenger estime que l’enquête concernant les allocations reversées à Vijaya Sumputh « ne servira à rien»

Pour Bérenger l’enquête sur Vijaya Sumputh,« ne servira à rien»

Le MMM a abordé l’affaire Sumputh et celle de la BAI lors de sa conférence de presse, samedi.

Paul Bérenger soutient que l’enquête, qui sera menée par Lutchmeeparsad Aujayeb, concernant les allocations reversées à Vijaya Sumputh, ne servira à rien. Pour lui, « c’est un ‘criminal case’, l’ICAC ou la police qui aurait dû mener l’enquête ».

Il ajoute que malgré le travail effectué par des officiers de l’ADSU et la douane dans les cas de saisies de drogue, les «dirty business» allaient continuer. Il a aussi annoncé qu’il travaille actuellement un dossier sur les nominations scandaleuses, qu’il rendra public le moment voulu.

Revenant sur l’affaire BAI, il se dit inquiet de la situation financière de la National Insurance Company, créée après l’éclatement de BA Insurance. La mauvaise gestion de la compagnie d’assurance, estime-t-il, l’a conduite à accumuler des pertes d’un demi-milliard de roupies d’ici juin 2017. Se basant sur des documents confidentiels circulés au niveau du conseil d’administration de cette compagnie, le leader du MMM soutient que les revenus perçus des nouvelles cotisations sont utilisés pour financer les dépenses courantes. D’où la raison, selon lui, que l’auditeur Ernst & Young refuse de certifier la viabilité financière de la NIC.

Il demande au gouvernement de donner la garantie que les 135 283 épargnants ne vont pas perdre leur argent. Ils demandent à ces derniers de réclamer un actuaire spécialisé dans les fonds de pension pour trouver justice.