Actu de l'ile Maurice
Actualités

Chômage : 22 161 au lieu de 46 832 officiellement

Chômage : 22 161 au lieu de 46 832 officiellement

Le Premier ministre a révélé à Sangeet Fowdar que le véritable taux du chômage est de 22 161 et non de 46 832. Il explique que, selon le Employment Service Monthly Bulletin de février 2017, de ces 46 832 chômeurs, 22 161 ont déjà un emploi mais s’enregistrent au bureau de l’emploi pour avoir un meilleur job.

Pravind Jugnauth souligne que la Public Service Commission (PSC) délègue certains de ses pouvoirs de recrutement aux différents ministères et organisms publics comme prevue par la section 89 (2) de la Constitution. Il explique que ces institutions font une demande au ministère du Travail pour obtenir une liste de demandeurs d’emploi pour un exercice de selection à travers la Vacancies and Placement Unit qui conserve un Labour Market Information System de demandeurs d’emploi qui sont répertoriés dans 14 différents Employment Information Centres, incluant Rodrigues.

La Vacancies and Placement Unit du ministère du Travail fait alors un exercice de matching pour obtenir les candidats valables en termes de genres, de qualifications et de localités où ils habitant. La liste est alors soumise aux ministères concernés suivant strictement les paramètres définis par la PSC.

Le Premier ministre ajoute que la délégation des pouvoirs de la PSC n’empêche pas de remplir des postes à travers un exercice d’appel à candidature. Il prend à titre d’exemple le recrutement des médecins sur une base temporaire à l’unité médicale du ministère de la Sécurité sociale. Le PM précise que le recrutement sans passer par la PSC est pour que les choses vont vite et rappelled que dans le Budget 2016/117, le gouvernement a fait provision pour le recrutement de 12 000 emplois dans le secteur public et tout est fait pour enlever les lourdeurs administratives pour remplir ces postes. « S’il fallait passer par des appels à candidature, on se retrouvera avec un grand nombre de postulants, » dit le PM.

Le conseil d’administration de l’Icta reconstitué

C’est le 10 mars 2017 que le conseil d’administration de l’Information and Communication Technology Authority (Icta) a été reconstitué. Les nouveaux membres sont : Mahmad Aleem Bocus, président, Om Kumar Dabidin, secrétaire permanent et représentant du Bureau du Premier minister, Keerunduth Samlall, assistant secrétaire permanent du ministère des Finances, Rooba Yanembal  Moorghen, secrétaire permanent au ministère des TIC, Luchmyparsad Aujayeb, assistant Solicitor General par interim du bureau du Directeur des poursuites publiques, Ramprakash Maunthrooa, Sanmoogum Ramen et Tushyadev Jadunundun.

C’est la réponse donnée par le Premier ministre au député mauve Rajesh Bhagwan. Le PM a ajouté que le président touche un salaire de Rs 51 250 mensuellement et les autres membres Rs 22 000. Pour ce qui est de Tushyadev Jadunundun, il était membre dans le conseil d’administration d’avant, du 20 janvier au 9 mars 2017 et a touché un salaire de Rs 36 902 et n’a jamais participé à aucune mission à l’étranger.

Bhagwan cible Maunthrooa

Le député Rajesh Bhagwan s’en est encore pris pour cible Prakash Maunthrooa. Il voulait savoir du Premier ministre sur combien de conseils d’administrations il est membre, combien il touche et le nombre de voyages qu’il a effectués depuis novembre 2016 et les pays qu’il a visités.

Dans sa réponse, Pravind Jugnauth a souligné que Prakash Maunthrooa agit comme Senior Adviser au Bureau du Premier ministre et donne des conseils généraux et suit les instructions du PM quand le besoin est.

Pour ce qui est des missions officielles, il n’a pas voyagée depuis novembre 2016, ce qui fait que la question des pays visités et les coûts de participation ne se posent pas.

Quant aux différents organismes sur lesquels siège Prakash Maunthrooa, Pravind Jugnauth a indiqué qu’il est member de trois conseils d’administration, à savoir le Board of Investment (BOI), l’Information and Communication Technologies Authrity (Icta) et la Postal Authority. Il perçoit au BOI un salaire mensuel de Rs 25 000, à l’Icta Rs 22 000 et à la poste Rs 9 000.

Le Premier ministre a aussi déclaré que Prakash Maunthrooa est member de l’Air Mauritius Lts et de la SBM Holdings Ltd et leurs subsidiaires. Ses salaires dans ces deux companies sont publiés dans les comptes qui sont rendus publics. Il ajoute que le conseiller au PMO n’a pas voyage depuis novembre 2016 pour ces deux entités.

Secrétaire permanent pigeon voyageur

Nommé secrétaire permanent et attaché à la présidence depuis le 15 septembre 2016 jusqu’au 3 novembre 2016 quand il a été transféré au ministère de la Fonction publique, cet officier a fait plusieurs délacements à l’étranger, soit 21 au total entre juin 2015 et novembre 2016.

Il est parti aux États-unis du 28 et 29 juin 2015 et du 14 au 18 septembre 2016; en Angleterre du 18 au 26 juillet 2015 et du 27 mars au 6 avril et du 9 au 14 septembre 2016; au Kenya du 8 au 12 septembre 2015; en France du 11 au 15 octobre 2015; en Chine du 19 au 24 octobre 2015; en Afrique du Sudd du 11 au 13 novembre 2015 et du 3 au 5 mai 2016; aux Émirats arabes unis du 16 au 18 novembre 2015, du 21 au 24 janvier 2016, du 19 au 24 mai 2016 et du 11 au 12 octobre 2016; en Thailandee du 18 aau 21 novembre 2015; en Inde du 5 au 10 décembre 2015; en Éthiopie du 28 janvier au 2 février 2016; au Pakistan du 19 au 21 avril 2016; en Belgique du 13 au 18 juin 2016; au Rwanda du 16 au 19 juillet 2016 et en Suède du 5 au 9 septembre 2016.

C’est la réponse donnée par le Premier ministre à Rajesh Bhagwan. Il a ajouté que l’officier a accompagné la présidente de la République lors d’une visite à Rodrigues du 31 juillet au 2 août 2015. ‘Après le 3 novembre 2016, suite à son transfert au ministère de la Fonction publique, l’officier n’a effectué aucune mission à l’étranger’, dit-il.

Pour ce qui est des coûts encourus par le gouvernement par rapport à ces voyages, ils s’élèvent à Rs 2 057 653.84. Ceci comprend : 7 missions financées entièrement par le gouvernement mauricien; 14 missions financées partiellement par le gouvernement en termes de per diem. Pour ce qui est des missions partiellement financées par le gouvernement, il y a eu des sponsors pour les tickets d’avion et les chambres d’hôtel de l’UN Global Compacct en deux occasions, l’African Academy of Sciences au Kenya, le Women’s Forum for the Economy and Society en deux occasions, Le Bill and Melinda Gates Foundation en deux occasions, l’African Media Initiative, les organisateurs du Global Business Forum (Dubai), le Planet Earth Insttute en deux occasions, le British Council, les organisateurs du Doha Forum (l’État du Qatar) et le Southern-African Nordic Centre.

Le PM a déposé sur la table de l’Assemblée nationale les détails de chacune des missions effectuées par l’officier en question.