Actu de l'ile Maurice
Actualités

Immunité parlementaire: Est-ce un permis à tout dire, à tout faire?

Immunité parlementaire: Est-ce un permis à tout dire, à tout faire?

L’auguste Assemblée Nationale a fait sensation hier. On aurait cru que le théâtre de Port Louis avait repris ses droits, tant les comédiens qui s’y trouvaient avaient joué un vilain rôle, ou plutôt un rôle de vilain.

Les quolibets ont eu le vent en poupe lors des débats sur la motion de blâme envers la speaker. On croyait que dans cette auguste Assemblée, la langue anglaise ou la langue française était de mise. Mais c’était sans compter les défendeurs de la langue créole.

Bouffon….to pas honté ? bachara !!!   Des mots, rien que des mots qui en disent long sur le civisme, la bonne manière, la courtoisie. Et dire que ce sont ces mêmes élus de l’Assemblée Nationale qui veulent prendre le pouvoir. Quelle éducation donneraient-ils à nos enfants, une fois qu’ils seraient au pouvoir ? Se rendaient-ils compte que ces travaux parlementaires étaient retransmis en direct, à l’intention de monsieur tout le monde et des jeunes aussi ?

On a rarement vu des députés défier un speaker de la sorte. Etait-ce l’occasion de montrer ses vrais talents de “difoltere’’ ? La télévision passait tout cela en direct. Mais l’image était de mauvaise qualité. On n’a jamais vu une telle image de Bhagwan, de Baloomoody, de Bérenger et autres consorts. Des images qu’on aurait voulu être blurred, le temps que le cyclone passe.

Veda Baloomoody est sorti de ses gonds, dépassant l’entendement. Lui-même avocat, il devait attaquer le deputy speaker pour ses potentiels professionnels….. “Allez ta bouffon,to avocat toi ?’’  C’en était trop monsieur l’avocat Baloomoody. Au parlement on parle politique, on parle des affaires de l’état, des affaires qui concernent le développement du pays et de toute une population. On n’attaque pas quelqu’un sur sa profession. Maintenant on comprend un peu plus à qui vous vous adressiez auparavant quand vous demandiez : “to pas honter ?’’