Actu de l'ile Maurice
Actualités

Xavier-Luc Duval : “FSC ek BOI finne courber sous pression dans zafer Sobrinho”

Xavier-Luc Duval : “FSC ek BOI finne courber sous pression dans zafer Sobrinho”

Le leader de l’opposition a commenté les sujets d’actualité qui ont dominé toute la semaine. C’était lors d’un point de presse tenu au bureau du leader de l’Opposition, ce vendredi 7 avril.

Xavier Duval a réitéré son souhait pour une commission d’enquête sur la FSC concernant l’affaire Sobrinho qui a fait l’objet de sa PNQ, mardi dernier. Mais, il pense que cela ne doit pas se faire par l’institution régulatrice. « Il faut qu’il y ait des recommandations, et par la suite, ceux qui ont fauté seront évidemment sanctionnés ». Il est d’avis que la BOI a aussi failli sous la pression.

Il a aussi fait savoir qu’il y a un Senior Minister qui aurait accompagné Sobrinho, « pour lui faire visiter des villas appartenant à Royal Palm». Selon le leader du PMSD, le milliardaire aurait déjà fait un dépôt de Rs 250 millions. Dans ce sillage, il évoque la responsabilité de la Présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim. « Si elle est mêlée dans l’affaire Sobrinho, elle devra en répondre », affirme-t-il.

Par ailleurs, par rapport aux récentes « déboires » des parlementaires dans l’hémicycle du mardi 4 avril, il affirme qu’il veut que cela s’arrête. Il a, par contre, pris la défense du Deputy Speaker de l’Assemblée nationale, Sanjeev Teeluckdarry. « Je le comprends, ce n’est que sa deuxième séance, mais il doit très vite se mettre au diapason pour le bon déroulement des travaux parlementaires », avance-t-il. L’ancien DPM dit que si le député de la majorité n’est pas à la hauteur, les critiques vont pleuvoir, « ce n’est pas bon pour son image », affirme XLD.

Parlant des saisies de drogue, Xavier-Luc Duval soutient qu’il se peut qu’il y ait un risque de « cover-up » dans le cas de Geanchand Dewdanee et Sidy Thomas, tous deux suspectés d’être liés avec l’affaire de saisie de 132 kg de drogue. Il demande de la transparence pour que l’enquête soit plus claire. Pour s’y faire, suggère-t-il, « il faut qu’il y ait des enquêteurs compétents, et pourquoi pas un étranger pour faire la lumière sur cette affaire ».