Connect with us

Faits Divers

[Vidéo] Il avait étouffé sa compagne avec un oreiller…

Published

on

[Vidéo] Il avait étouffé sa compagne avec un oreiller…

Ils étaient nombreux amis et proches à venir rendre un dernier hommage à Patrick Jhurry à Camp des Embrevades, dimanche 9 avril.  La tristesse et l’incompréhension se lisaient  sur leur  visage. Certains n’arrivaient toujours pas à comprendre comment et pourquoi ce jeune homme, de nature calme, a tué sa concubine Estriella Rioux (23 ans) avant de se donner la mort.

Nous en savons plus sur ce double drame. Selon l’autopsie pratiquée par les Drs Sudesh Kumar Gungadin, chef du département médicolégal  et la doctoresse Jankee-Parsad, la jeune femme est morte étouffée. Sans doute à l’aide d’un oreiller. Son décès remonte à jeudi soir. Patrick Jhurry a succombé à une asphyxie causée par la pendaison. Son décès remonte à vendredi matin. Or ce n’est que dans l’après-midi du  samedi 8 avril que les policiers ont découvert  les deux corps dans la maison. Le cadavre en décomposition avancée d’Estriella gisait sur un matelas et celui de Patrick dans la salle de bain. Leur fille Mégane âgée de  (3 ans) qui se trouvait sur place, a été conduite à l’hôpital.

Inside News a recueilli les témoignages des proches de Patrick Jhurry juste avant ses funérailles

 

Commentaires

Faits Divers

Drogue à Cité Ste Claire : Deux arrestations, un mineur recherché

Published

on

Drogue à Cité Ste Claire : Deux arrestations et un mineur recherché

Drogue à Cité Ste Claire : Deux arrestations, un mineur recherché

Importante opération de l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) de Grand Baie à Cité Ste Claire, hier, lundi 19 février. 
Lors d’une descente, les officiers de la brigade anti-drogue ont découvert 40 pouliahs de gandia synthétiques. Jovine Renaldo Esplacatou et  John Hurvy Silver César, âgés de 27 et  32 ans respectivement ont été interpellés. 

Les suspects ont été traduits en cour de Pamplemousses le même jourUn autre suspect, un mineur, qui avait pris la fuite au moment de la descente des limiers de l’ADSU, est activement recherché.  L’enquête est menée par le sergent Agathe.

Dylan Robette

Commentaires

Continue Reading

Faits Divers

Dans une école primaire : Une écolière tente de se jeter dans le vide

Published

on

Dans une école primaire : Une écolière tente de se jeter dans le vide

Dans une école primaire : Une écolière tente de se jeter dans le vide

Un grave incident s’est produit dans une école primaire à Pailles, lundi 19 février. Une écolière de 9 ans a tenté de se jeter du premier étage de l’établissement mais s’est heureusement retrouvée coincée entre la rambarde des escaliers

Sa mère a porté a porté plainte à la police. Elle relate qu’elle s’était rendue à l’école, à l’heure de la récréation pour déposer le déjeuner de sa fille. En arrivant sur place, elle a vu cette dernière en larmes. Lorsqu’elle lui a demandé ce qui lui était arrivé, sa fille lui a dit que son prof l’avait grondée car son ordinateur ne s’allumait pas. Elle est sortie de la classe, a grimpé les escaliers pour se jeter  dans le vide du premier étage mais n’a pu parvenir à ses fins

Choquée par ce que lui a raconté sa fille, Marie est allée voir le responsable de l’établissement scolaire. A sa grande surprise, ce dernier l’a informée qu’il n’était pas au courant de cette tentative de suicide.

Furieuse, Marie est allée voir une travailleuse sociale qui habite la région. Cette dernière lui a conseillé de se rendre au poste de police de la localité. Marie s’y est rendue mais les policiers, dit-elle, ont refusé d’enregistrer sa plainte.

En revanche, un policier a accepté de les accompagner à l’école pour rencontrer l’enseignante. Cette dernière a lancé en présence du responsable de l’établissement et des policiers : « Mo pa envi truv sa tifi la. Pran li fou li deor».

Marie s’est rendue, de nouveau, au poste de police de Pope Hennessy pour donner une déclaration. Affaire à suivre…

 

 

Commentaires

Continue Reading

Faits Divers

Son « amant» lui vole son argent et ses bijoux

Published

on

Son « amant» lui vole son argent et ses bijoux

Son « amant» lui vole son argent et ses bijoux

C’était sur un site de rencontres que Bimla (prénom modifiée) âgée de 61 ans, a fait la connaissance d’un dénommé Marco en 2017. Ce dernier avait affirmé qu’il est d’origine juive et habite à Monaco, en France.

Très vite, ils se sont liés d’amitié. Ils se sont échangés des messages et ont même eu des conversations téléphoniques. Pour Bimla, Marco était devenu son meilleur ami et confident.

Vendredi 2 février. La sexagénaire reçoit un appel téléphonique de Marco. Ce dernier lui annonce qu’il est à Maurice. La dame invite son ami chez elle. Ainsi, ils se rencontrent pour la premiere fois au domicile de Bimla.

Quelques jours plus tard, Marco se présente à nouveau à la demeure de la femme pour lui emprunter de l’argent prétextant qu’il n’avait pas de liquidité et qu’il lui rembourserait dans les plus brefs délais.

Sans se méfier de quoi que ce soit, Bimla lui a remis sa carte de crédit et son code secret. En contrepartie, Marco lui a donné une enveloppe contenant un chèque de Rs 150 000 comme une garantie.

Le jeudi 15 février, Marco va voir son amie. Il lui demande de lui remettre ses bijoux pour être nettoyés. Sans hésiter, Bimla lui a remis six bracelets (Batana), trois chaînes, quatre bagues et une médaille en or. Marco lui prie alors de lui donner un morceau de tissu. Ensuite il a mis tous les bijoux sur le tissu avant de les asperger d’un liquide nettoyant.

Marco devait tout laisser sur une table de la cuisine. C’était le samedi 17 février. Suite à une conversation avec sa sœur, Bimla a constaté que les bijoux valant Rs 800 000 avaient disparu. Elle a pris contact avec Marco, mais en vain. La victime est tout de suite allée vérifier son compte bancaire qui compte Rs 80 000 et à sa grande surprise, la balance n’affichait que Rs 153.00. Donc son« amant» a non seulement emporté ses bijoux mais a aussi vidé son compte!

En vérifiant l’enveloppe remise par Marco, elle a vu que le fameux chèque de $150 000 était tiré à une autre personne et la banque concernée se trouve en Amérique.

Une déposition a été consignée par la sexagénaire. Cette dernière affirme qu’elle peut identifier l’arnaqueur. Affaire  à suivre….

Commentaires

Continue Reading

A la une