Actu de l'ile Maurice
Actualités

Assemblée Nationale : Le Metro Express au menu

Assemblée Nationale: Le Metro Express au menu

Deux questions portant sur le projet Metro Express sont à l’agenda des travaux parlementaires du mardi 11 avril. L’une adressée à Nando Bodha et l’autre à Ivan Collendavelloo. D’abord, Adeel Ameer Meea du MMM veut savoir par rapport à ce gros projet la somme investie jusqu’à maintenant par le gouvernement en termes de frais de consultants, si le tracé a été finalisé et si tel est le cas, de déposer une copie sur la table de l’Assemblée nationale. Pour sa part, Jean-Claude Barbier du Mouvement patriotique (MP) demande au Deputy Prime minister de rendre publique la liste des terres qui seront acquises obligatoirement par l’État. Ces deux questions ne manqueront pas d’interpeller les deux côtés de la Chambre, d’autant que le Metro Express divise bon nombre de députés.

Par ailleurs, le député mauve Reza Uteem veut savoir du ministre des Finances le nombre de voitures hors-taxe achetées pour les années 2015, 2016 et 2017 pour les parlementaires, leur valeur, leur marque, leur modèle, [la capacité de leur moteur, entre autres.

Le député travailliste Ramful veut savoir du ministre des Finances des détails concernant des récentes allégations de l’utilisation de fonds illicites et de l’argent sale qui est utilisé dans l’importation de chevaux de courses. Il demandera des informations à la MRA, au MTC et à la GRA en ligne avec le rapport de la commission d’enquête sur les courses en 2015.

Danielle Selvon, députée indépendante, s’intéresse aux allocations et per diem perçus par les ministres. Elle demandera si le gouvernement considère l’option de les réduire dans le sillage du rapport de l’Audit qui, chaque année, critique le manque de contrôle sur de telles dépenses.

Kavi Ramano interrogera le ministre du Logement sur l’unité syrienne de la compagnie Lafarge, ‘the Swiss-French company’, est censée impliquée dans le financement de l’État islamique de la Syrie et si tel est le cas, quelles mesures ont été prises à l’égard de Lafarge Maurice.

A souligner que les membres du PMSD n’ont adressé aucune question au Premier ministre.