Connect with us

Faits Divers

Triple meurtre au Canada : «Je les aime, ne croyez pas que c’est moi » a écrit Shakti Ramsurrun

Published

on

Triple meurtre au Canada : « Je les aime, ne croyez pas que c’est moi » a écrit Shakti Ramsurrun

Le procès de Shakti Ramsurrun a officiellement débuté, mercredi le 12 avril, au palais de justice de Gatineau au Canada. C’est ce que relaient les journaux canadiens en ligne. Le Mauricien de 33 ans est accusé d’avoir tué son ex-femme et les parents de celle-ci en 2012.

Shakti, qui clame son innocence, aurait laissé plusieurs messages dans la maison située au 64, rue Félix-Leclerc, dans le secteur d’Aylmer, où les corps ont été découverts. Plus de 300 photos ont été présentées à la cour lors de l’ouverture du procès. Bon nombre d’entre elles montraient seulement quelques tâches de sang dans la résidence.

« Croyez-moi les gars, allons trouver la vérité. Je sais que tout le monde va penser que c’est moi, mais non, je n’ai rien fait. C’est pour ça que je m’en vais. Désolé monsieur», a-t-il écrit à l’encre rouge sur un tableau. Des photos montrent aussi des tableaux blancs sur lesquels était inscrit : « Je ne suis pas un tueur ». À l’arrivée des policiers, des couvertures étaient placées sur les corps des victimes. «Je les ai touchées parce que je les aime, j’ai mis des couvertures. […] Je les aime, ne croyez pas que c’est moi», a écrit l’accusé.

Le procès avait été interrompu pendant une quinzaine de minutes parce que l’accusé était en larmes. Selon des sites en ligne, une trentaine de personnes doivent témoigner dans ce procès, qui va se dérouler pendant plusieurs semaines.

Sources : Radio-Canada.Ca et le Journal de Montréal

À lire aussi : Canada : Shakti Ramsurrun, le présumé meurtrier veut un arrêt des procédures

Palais de justice de Gatineau : La requête du Mauricien Ramsurrun rejetée

Commentaires

Faits Divers

Un infirmier agressé, sa voiture volée : Un autre suspect arrêté

Published

on

Un infirmier agressé, sa voiture volée : Un autre suspect arrêté

Neerunsing Hurnauth, un infirmier de 27 ans, et son cousin, n’oublieront sans doute jamais leur mésaventure de dimanche à Pointe-aux-Piments. Après avoir déposé un proche qui habite la localité, ils ont été attaqués par trois individus armés d’une barre de fer. L’agression s’est produite, relate Neerunsing Hurnauth, lorsque son cousin est descendu de la voiture pour tenter de réparer les essuie-glaces qui ne fonctionnaient plus.

C’est à ce moment-là que ce dernier a été surpris par les malfrats qui l’ont agressé. Tiré de force hors du véhicule, l’infirmier a été, à son tour, agressé à coups de barre de fer. Après avoir fait main basse sur sa chaîne en or, les malfrats ont pris la fuite à bord de la voiture des victimes, une Toyota Vitz de couleur grise.

Deux suspects ont été arrêtés quelques heures plus tard par les hommes du sergent Arnasala de la Northern Special Squad. Il s’agit de Kevin Nigel Clovis et Cédric Marley Pointe, domiciliés à Pointe-aux-Piments. La chaîne en or a été retrouvée en possession de l’un d’eux.

L’équipe du sergent Arnasala a retrouvé le véhicule volé,  abandonné à Triolet, au cours de la même soirée. Un  troisième suspect, un nommé Badain a été arrêté, hier, mardi 20 février par les limiers de la Criminal Investigation Division (CID).

 

Commentaires

Continue Reading

Faits Divers

 Un problème de voisinage qui finit dans un bain de sang

Published

on

Un problème de voisinage qui finit dans un bain de sang

 Un problème de voisinage qui finit dans un bain de sang

C’est une guerre entre voisins qui perdure pendant de nombreuses années. Mais cette fois, les différents entre voisins ont dégénéré. Un problème de voisinage qui finit dans un bain de sang. Une bagarre a éclaté vers 8 heures ce matin, mercredi 21 février à Saint-Pierre.

Selon nos informations, Mevin (prénom modifié) aurait agressé son voisin Sooriadev, âgé de 56 ans, à l’aide d’une barre de fer. Ce dernier a été grièvement blessé à la tête et il saignait abondamment.

La police de Saint-Pierre et le SAMU ont été mandés sur le lieu. La victime a été transportée d’urgence à l’hôpital Jeetoo. Comme son état de santé est jugé préoccupant, il a été admis à l’unité de soins intensifs.

Le présumé agresseur a été arrêté par la Criminal Investigation Division (CID) de Moka.

Commentaires

Continue Reading

Faits Divers

[Vidéo] Une femme enceinte renversée par un motocycliste

Published

on

[Vidéo] Une femme enceinte renversée par un motocycliste

Des crissements de pneu suivi d’un bruit assourdissant attirent l’attention des passants sur la route principale à Mahébourg, ce mardi 20 février vers 14 heures. Une femme a été renversée par un motocycliste alors qu’elle traversait la route sur un passage piéton.  Sans tarder, certains d’entre eux vont s’enquérir de l’état de la victime gisant sur l’asphalte.

Conduite à l’hôpital, elle devait confier aux membres du personnel soignant qu’elle était enceinte. Son état de santé est stable, nous confie une source policière. Quant au motocycliste âgé de 18 ans, il a confié qu’il avait pris la moto de son père sans la permission de celui-ci pour aller faire une petite virée. Il a également avoué qu’il n’avait pas de permis. 

Commentaires

Continue Reading

A la une