Connect with us

Actualités

Marche pacifique – Salim Muthy : « Si rien n’est fait, il y aura plus de résistance »

Published

on

Marche pacifique – Salim Muthy : « Si rien n’est fait, il y aura plus de résistance ! »

« Non à l’injustice, retourne nous kass », tels ont été les cris d’environ 500 personnes dans les rues de la capitale. En effet, le Front Commun National, réunissant travailleurs sociaux, acteurs du secteur du transport et les membres du public, a tenu sa marche pacifique ce jeudi 20 avril.

Ils ont tous traversé les rues de Port-Louis, du Champ-de-Mars au Jardin de la Compagnie. Pancartes en main, les manifestants ont exprimé leurs amertumes quant au projet du Metro Express et aussi la façon de faire du gouvernement dans l’affaire BAI.

Face à la presse, Salim Muthy, leur porte-parole, a fait part de sa satisfaction de la foule. « C’est un signe fort au gouvernement, il faut qu’il nous prenne en considération. On demande qu’il y ait des consultations dans les projets d’envergure, comme l’avait promis l’Alliance Lepep lors de la campagne de 2014 », affirme-t-il. Il réitère le fait que cette action n’est en aucun cas dans le but de faire tomber l’alliance au pouvoir. « Le but est de les faire prendre conscience qu’il faut absolument rectifier le tir, dans l’intérêt de tout le monde », soutient-il.

Cependant, le travailleur social avertit le gouvernement que « si rien n’est fait, il y aura plus de résistance »

Commentaires

Actualités

Lorette de Quatre-Bornes : Les enseignants suspendus doivent être réintégrés

Published

on

Lorette de Quatre-Bornes : Les enseignants suspendus doivent être réintégrés

Trois enseignants de cet établissement scolaire avaient été suspendus pour avoir refusé de s’occuper des fiches de présence des élèves. Ils affirmaient que cela ne relève pas de leur scheme of duties, selon le rapport du PRB.

Le syndicaliste Narendranath Gopee, qui animait un point de presse, a maintenu que ces enseignants doivent reprendre leur poste, sans conditions.

Toutefois, selon la direction du collège, les enseignants doivent continuer à remplir le registre jusqu’à ce que la Commission de conciliation et médiation (CCM) rende son verdict, ce que rejettent le corps enseignants et les syndicalistes. Une manifestation est prévue devant le couvent de Lorette de Quatre-Bornes si rien n’est fait.

Pour sa part, Lysie Ribot, présidente de la Secondary and Preparatory School Teachers and other Staff Union, avance qu’une lettre a été écrite à la ministre de l’éducation, Leela Devi Dookhun, ainsi qu’au directeur de la PSEA. Elle souhaite que la situation retourne à la normale au plus vite.

Commentaires

Continue Reading

Actualités

Pluviométrie : 97,5 mm à Vacoas en 24 heures

Published

on

Pluviométrie : 97,5 mm à Vacoas en 24 heures

Pluviométrie : 97,5 mm à Vacoas en 24 heures

La ville de Vacoas a été arrosée durant ces dernières 24 heures. Elle a enregistré 97,5 mm de pluie de 07 heures hier à 07 heures ce vendredi matin, ce qui représente le plus fort taux de pluviométrie. Mare-aux-Vacoas, le plus grand réservoir du pays a, quant à lui, recueilli 97,4 mm de pluie. Felix, qui se trouve dans le Sud du pays, a récolté 89 mm de pluie, Grand-Bassin 64 mm, Quatre-Bornes 63,9 mm, Le Morne 56,2 mm et Beau-Bassin 53,2 mm de pluie.

La station météorologique de Vacoas, ne prévoit aucune amélioration du temps, en ce vendredi 23 février. Le ciel sera plutôt nuageux le matin avec quelques averses à l’Est, devenant graduellement plus fréquentes au cours de la journée. Les averses orageuses, parfois de forte intensité, déborderont dans les autres secteurs dans l’après-midi. Cela pourrait provoquer des accumulations d’eau et une baisse de visibilité dans certaines régions. Les usagers de la route sont priés de prendre toutes les précautions nécessaires.

Commentaires

Continue Reading

Actualités

Stéphane Derenoncourt : « Des sommeliers mauriciens sont de fins connaisseurs »

Published

on

Stéphane Derenoncourt : « Des sommeliers mauriciens sont de fins connaisseurs »

Dans le monde de la viniculture et de l’œnologie, il a, à quelques détails près, le même statut qu’une star du rock. Lui, c’est Stéphane Derenoncourt. Vinificateur autodidacte et artisan vigneron, il officie désormais comme consultant vinicole qui intervient dans plus de cent domaines viticoles, dont une quarantaine dans la région bordelaise. Il a proposé une formation pour les sommeliers du groupe Constance Hotels & Resorts sur le thème d’une dégustation géo-sensorielle sur les sols bordelais avec huit vins. Celle-ci s’est tenue du 14 au 19 février à la salle de conférence du Constance Belle Mare Plage.

Constance Hotels & Resorts a toujours placé la formation au centre de sa stratégie de développement du personnel. Ainsi, le groupe propose régulièrement des cours dans divers domaines dispensés par des spécialistes. C’est ainsi qu’une séance de formation en sommellerie a été proposée aux employés du secteur, animée par le célèbre consultant vinicole français Stéphane Derenoncourt. Ce dernier a fondé en 1999, avec son épouse Christine, ‘Vignerons Consultants’, sa société de conseils viticoles et vinicoles qui deviendra en 2010 ‘Derenoncourt Consultants’, avant d’acquérir son propre vignoble en Castillon Côtes de Bordeaux, le Domaine de l’A.

« Nous sommes heureux d’accueillir parmi nous une telle sommité du monde vinicole. Stéphane est, pour nous sommeliers, une référence incontournable de la viniculture. C’est une occasion unique pour les sommeliers du groupe de parfaire leurs connaissances sous la houlette d’un viticulteur d’une telle renommée », souligne Jérôme Faure, Corporate Sommelier de Constance Hotels & Resorts.

A Maurice du 12 au 19 février, Stéphane Derenoncourt s’est dit heureux d’avoir partagé son expertise dans le domaine vinicole avec les sommeliers de Constance Hotels & Resorts. « Je suis agréablement surpris de voir que les sommeliers mauriciens que j’ai eu l’occasion de rencontrer sont de fins connaisseurs de leur métier. Ils sont, en outre, très disposés à se parfaire. On a eu de fructueux échanges et je garderai un excellent souvenir de mon séjour ici au Constance Belle Mare Plage et Constance Prince Maurice. Je peux maintenant dire avec fierté que j’ai eu la chance de goûter à la légendaire hospitalité à la mauricienne », confie, pour sa part, Stéphane Derenoncourt.

La formation, qui a pris fin le lundi 19 février, a été ponctuée de deux dîners en l’honneur du consultant vinicole au cours desquels il a prodigué quelques précieux conseils en matière d’accords mets-vins inédits.

Commentaires

Continue Reading

A la une