Actu de l'ile Maurice
Edito

À bon entendeur…

À bon entendeur…

Y’en a marre de voir, de constater que plus le nombre de véhicules augmente sur nos routes, plus le nombre de mal léchés, ces impolis à la main leste au klaxon ou ces détraqués qui se prennent pour les Seigneurs de la route, se multiplient comme ces mauvaises herbes qui, apprenons-nous, se faufilent, envahissent et étouffent notre environnement immédiat. Si vous êtes conducteur, bref le commun des usagers de la route, la présente chronique, vous interpellera sans doute. Parce que vous faites peut-être partie de ces « insupportables » qui ne ratent jamais une occasion ou une seconde de vous taper sur les nerfs à cause d’un temps de réaction devant les feux non pas lent, mais un tantinet laborieux. Ou alors vous êtes déjà une victime de ces « barbares modernes » qui n’ont point une once de bon sens quand ils se retrouvent au volant d’un véhicule.

Le terme peut vous paraître fort, mais il n’y a pas mieux pour qualifier, par exemple, ce chauffeur qui, agacé, frustré ou irrité, utilise un barre de fer pour tabasser un ado, qui a osé lui demander, un peu trop brutalement sans doute, de s’éloigner de quelques centimètres de la zone quadrillée. Sidéré… Oui je le suis. Mais pas surpris, car si vous n’êtes pas conditionné face à ces comportements barbaresques, je vous conseillerais de laisser la clé de votre voiture chez vous, en prenant le risque de subir les désagréments, non moins périlleux, du transport en commun. A moins que, l’imbécile courtois que vous êtes, croyez toujours que les poules finiront par avoir des dents.