Connect with us

Actualités

L’économie de l’île Maurice est sans doute la plus performante d’Afrique

Krsna Coopoosamy

Published

on

L’économie de l’île Maurice est sans doute la plus performante d’Afrique

Maurice doit consolider sa croissance en mettant en place des réformes de fond favorable à une croissance plus équilibrée et inclusive. Avec une croissance du PIB réel d’environ 3,8%, l’économie mauricienne continue de croître à un taux élevé par rapport au reste du monde. C’est sans doute l’économie la plus performante d’Afrique.

Cependant, les chiffres masquent un peu la réalité de terrain. On évoque en effet le taux annuel de croissance du PIB mais pas la qualité de cette croissance. Par exemple, à court terme, un PIB peut être amélioré par des dépenses publiques mais le coût se répercutera inéluctablement sur les impôts futurs. Peut-on qualifier cette croissance de solide ?

La croissance économique peut aussi être soutenue par la croissance démographique, avec des conséquences négatives sur l’environnement, les infrastructures et la qualité de vie.

LES INFRASTRUCTURES ET L’IMMOBILIER

La croissance de certains secteurs peut aussi être de courte durée et ne pas conduire à la création d’emplois durables, comme la construction des infrastructures et l’immobilier. La consommation peut être encouragée par la faiblesse des taux d’intérêt en échange d’une aggravation des dettes qui devront être remboursées plus tard.

Un autre chiffre : 16 000 USD de PIB par habitant en parité de pouvoir d’achat fait de l’île Maurice un pays à revenu intermédiaire. Encore une fois, le chiffre ne donne pas une image complète.

Un pays avec une grande classe moyenne peut être considéré comme un pays à revenu intermédiaire. Un pays avec quelques super riches et une grande population dans la pauvreté peut également être un pays à revenu intermédiaire et pourtant…

SUR LES INÉGALITÉS SOCIALES

Maurice n’est pas le seul pays à avoir des disparités de richesse et de revenus. Il s’agit d’un phénomène mondial qui a été aggravé par l’inflation des prix des actifs en raison des taux d’intérêt historiquement bas et de l’assouplissement monétaire.

Par exemple, la hausse des prix immobiliers profite aux propriétaires existants et aux investisseurs immobiliers.

Toutefois, à mesure que les prix des propriétés augmentent, les locataires font face à des loyers plus élevés. Les premiers acheteurs éventuels sont exclus du marché et sont forcés de devenir locataires.

LE RÔLE DES PRIX IMMOBILIERS

Les prix élevés des biens immobiliers se répercutent sur les prix des biens et des services. Ils réduisent le revenu disponible, car plus d’argent va vers le loyer ou les remboursements d’emprunts.

Les travailleurs exigent des salaires plus élevés pour compenser le coût élevé de la vie, ce qui à son tour affecte négativement la compétitivité du pays face à la concurrence internationale. Les prix immobiliers élevés augmentent également le coût des affaires dans le pays et ont un effet d’éviction sur d’autres secteurs.

En réponse à une enquête du Parlement australien sur l’accession à la propriété (2015), j’ai mis en garde sur le fait que la bulle immobilière a tendance à créer une société à deux vitesses aggravant le nombres de sans-abris dans les grandes villes.

RARETÉ DU FONCIER À L’ÎLE MAURICE

J’ai alors recommandé que les facteurs artificiels de la demande tels que les achats des étrangers et les incitations fiscales aux investisseurs immobiliers soient supprimés ou limités.

Soulignons que le foncier est encore plus rare à Maurice. Si les facteurs artificiels de la demande ne sont pas contenus, les prix des terrains et des biens peuvent facilement monter au point de sérieusement affecter l’économie et polariser davantage la société.

En outre, la croissance démographique (y compris l’afflux de résidents étrangers) exerce une pression sur les infrastructures, notamment les routes et l’approvisionnement en eau. Elle contribue également à la dégradation de l’environnement et de la qualité de vie.

LA QUESTION DE LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE

À mesure que davantage de terres arables sont défrichées pour l’aménagement immobilier, la question de la sécurité alimentaire émerge. Étant donné que l’île Maurice devient de plus en plus dépendante des importations d’alimentation, elle est plus vulnérable aux événements extérieurs qui peuvent affecter l’offre de produits alimentaires.

Systématiquement le modèle capitaliste est pointé du doigt comme étant le responsable de tous les maux. Cependant, le capitalisme en tant que système n’est pas en échec.

Je suis un fervent partisan de la libre entreprise comme moteur de création de richesse. Cependant, le capitalisme peut être entravé, ce qui en exacerbe les effets indésirables. Le capitalisme libéral vise à encourager les plus riches à créer de nouvelles entreprises ou à développer des entreprises et ainsi créer des emplois pour le reste de la population.

LES ENTRAVES DU CAPITALISME

Toutefois, indépendamment des avantages fiscaux, les riches ne vont pas investir si les conditions ne sont pas bonnes, c’est-à-dire si la demande globale reste faible ou si le cadre réglementaire est hostile. Ainsi, au lieu d’entrer dans l’économie réelle (production de biens et de services), ils préfèrent placer leur argent dans des investissements spéculatifs.

Un autre biais du capitalisme est le capitalisme de copinage. Dans un tel contexte, les marchés sont partagés entre amis du secteur privé et du gouvernement sans aucune transparence.

Les entreprises privées ou les personnes riches financent les campagnes des politiques, et en retour les élus leurs accordent des faveurs spéciales. Celles-ci peuvent inclure l’abaissement de certains impôts, la suppression de certaines règlementations, la création de barrières à l’entrée pour des concurrents, l’octroi de permis et de concessions.

L’ARGENT ET LA POLITIQUE

Le capitalisme peut être aussi détourné de manière à compromettre l’intérêt général. Quand l’argent est mêlé à la politique, la démocratie est minée. Malgré des processus démocratiques apparemment normaux (élections, alternance), de nombreux pays dérivent vers une certaine forme de ploutocratie.

Ainsi, Maurice doit consolider sa croissance en mettant en place des réformes de fond favorable à une croissance plus équilibrée et inclusive. La croissance à tout prix risquerait de conduire à une forte augmentation de l’immobilier, terreau de l’exclusion des plus pauvres. Une croissance reposant sur un petit groupe de riches amis du pouvoir ne ferait que conforter les inégalités.

Par Siow Ming Li Ting Tung.
Un article de Libre Afrique

Advertisement

Actualités

Fugues dans les shelters : Rita Venkatasamy évoque « un sentiment de mal-être »

Sweety Seerutton

Published

on

Fugues dans les shelters : Rita Venkatasamy évoque « un sentiment de mal-être »
Un sentiment de mal-être expliquerait les fugues dans les shelters

Fugues dans les shelters : Rita Venkatasamy évoque « un sentiment de mal-être »

Escapade ratée pour certains adolescents d’un shelter situé à Pointe-aux-Sables. Les faits se sont déroulés en deux occasions. Les mineurs ont été appréhendés non loin du shelter.

Lisez l’article : Pointe aux Sables : six mineurs fuguent d’un shelter

Rita Venkatasamy, l’Ombudsperson for Children indique que les fugues peuvent s’expliquer, selon le profil de l’enfant concerné. Pour elle, il est simplement une question de mal être de l’adolescent. « Il faut faire la part des choses correctement, » lance-t-elle.

Elle explique, par ailleurs, que les fugues sont assez courants. « Cela se passe dans tous les shelters dans le monde entier, » laisse-t-elle entendre.

Selon elle, les raisons derrière les escapades restent multiples. Rita Venkatasamy affirme que ces enfants veulent peut-être aller voir leurs familles. Elle est d’avis qu’il y a des fois, où ces jeunes ne se sentent pas vraiment bien. Il manifeste en eux un sentiment d’un mal-être. « Ils veulent la liberté. Ils veulent fumer une cigarette…, » soutient-elle.

L’Ombudsperson for Children déclare également que les responsables des centres d’accueil ne peuvent pas se comporter comme des policiers tout au long de la journée. Elle ajoute, également,  qu’il n’est pas logique de faire installer des clôtures de barbelés.

Elle soutient qu’il faut avant tout assurer le bien-être de l’enfant. Cela pourrait se faire en améliorant la situation au sein des shelters. Rita Venkatasamy estime qu’il faut plutôt une structure familiale qui pourrait aider à tisser des liens entre les enfants et les responsables de ces centres d’accueils.

Continue Reading

Actualités

Bright Minds Scholarship Program : Barclays accompagne des jeunes sur la route du succès

Published

on

Bright Minds Scholarship Program : Barclays accompagne des jeunes sur la route du succès
Barclays accompagne des jeunes sur la route du succès

Bright Minds Scholarship Program : Barclays accompagne des jeunes sur la route du succès

Encourager les jeunes dans leurs études supérieures à travers un accompagnement soutenu. Tel est l’objectif que s’est fixé Barclays depuis bientôt deux ans dans le cadre de son programme Bright Minds. C’est dans cette optique que la banque a remis 28 bourses d’études, lors d’une soirée organisée au Westin Resort, Balaclava, le 22 juin. Ces étudiants sont inscrits dans plusieurs établissements d’enseignement supérieur du pays et bénéficieront désormais de nombreux avantages, dont une aide financière et un stage au sein de la banque.

Le Bright Minds Scholarship program a été lancé il y a deux ans avec pour mission d’aider les étudiants issus de milieux modestes mais ayant un fort potentiel académique à poursuivre leurs études. Cette année et pour la première fois, des enfants des employés de la banque bénéficieront eux aussi de cette bourse. Ravin Dajee, Managing Director de Barclays Bank Mauritius Limited, a tenu à expliquer ce choix. « Notre banque a à cœur d’aider tous ceux qui veulent donner vie à leurs rêves, en particulier les jeunes, et si nous continuons à aider ceux issus de milieux modestes, nous souhaitions cette année accorder une attention particulière à nos employés, grâce à qui notre banque progresse chaque jour. En outre, ce programme de bourse d’études s’inscrit dans le cadre d’une stratégie plus large de notre banque, avec pour objectif de donner aux jeunes mauriciens tous les outils nécessaires afin qu’ils puissent intégrer le monde du travail et contribuer positivement à la société. Depuis la création de notre banque à Maurice il y a près d’un siècle, nous avons toujours été aux côtés des Mauriciens pour tous leurs projets. Nous perpétuons aujourd’hui cette tradition avec nos diverses initiatives, dont Bright Minds, et cela illustre clairement l’ambition de notre banque d’accompagner les Mauriciens pour encore au moins un siècle », a-t-il souligné.

Le Bright Minds Scholarship Program permet à ces étudiants de bénéficier de plusieurs avantages, dont une aide financière couvrant l’équivalent d’une année d’études, un stage au sein de la banque afin de bénéficier de l’expertise de professionnels, la possibilité de s’impliquer dans des projets communautaires, ainsi que des séances de coaching pour aider les étudiants à avoir davantage confiance en eux, mais aussi à être efficaces et motivés. Ce programme se veut donc pédagogique et permet de donner aux jeunes bénéficiaires tous les outils nécessaires à la réussite de leurs études.

Dooshani Seewoolall, étudiante à l’université de Maurice en Communication et Journalisme, est l’une des bénéficiaires de cette bourse a tenu à souligner l’aide que cette bourse représente. « L’obtention de cette bourse à été un vrai soulagement pour toute ma famille car nous avions quelques soucis financiers, puisque seule ma mère travaille pour financer l’éducation de mon frère et la mienne. Je suis extrêmement reconnaissante à Barclays Bank pour cette initiative », a précisé l’habitante de Camp de Masque Pavé.

Ce programme de bourse s’inscrit dans le cadre d’une stratégie globale de la banque baptisée Shared Growth, qui a pour objectif d’encourager l’avancement et le progrès de tous les acteurs de notre île. La Banque est d’avis que cela aura, au final, un impact positif sur la société et l’économie mauricienne. La stratégie de Shared Growth comprend plusieurs autres initiatives qui seront mises en place au fil du temps. L’essentiel jusqu’ici est que Barclays accompagne des jeunes sur la route du succès. Et cela est très très louable comme projet de société….

Continue Reading

Actualités

Cinématographie : Des vedettes indiennes en tournage à Maurice!

Ashminta B

Published

on

Cinématographie : Des vedettes indiennes en tournage à Maurice!
Emraan Hashmi, Shobita Dhulipala, Vedhika Kumar et Rishi Kapoor tournent pour un film à Maurice

CinematographieCinématographie : Des vedettes indiennes en tournage à Maurice!

Emraan Hashmi, Shobita Dhulipala, Vedhika Kumar et Rishi Kapoor sont les vedettes indiennes qui sont actuellement à Maurice pour le tournage d’un film. Dirigé par Jeetu Joseph, ce film est un remake du film espagnol, « The Body ».

Le tournage a déjà débuté dans les endroits clés tels que, Grand-Baie, diverses plages, l’Université de Maurice, entre autres. Selon Krish Smartine de RB Films Ltd, outre le paysage mauricien, il y aura aussi la participation des Mauriciens.

De ce fait, cette initiative aidera à promouvoir la cinématographie à Maurice. Outre de promouvoir leurs talents sur scène, les Mauriciens auront aussi la chance de voir le tournage, la production et autres aspects de la cinématographie. De plus, cela aidera aussi à la création des emplois.

Roshan Sowambar, le directeur de RB Films Ltd,  en collaboration avec Sachin Jootun, directeur du Mauritius Films Developpement Corporation (MFDC) visent à donner la chance aux jeunes d’exprimer leurs talents. Ainsi, plusieurs étudiants de l’UOM  participeront à ce tournage dans les jours à venir.

D’autre part, il est à noter que les acteurs indiens, dont Sanjay Dutt, Salman Khan et Hrithik Roshan seront bientôt à Maurice pour des tournages de films.

Continue Reading

Trending