Connect with us

Faits Divers

Triple meurtre au Canada : «Je les aime, ne croyez pas que c’est moi » a écrit Shakti Ramsurrun

Published

on

Triple meurtre au Canada : « Je les aime, ne croyez pas que c’est moi » a écrit Shakti Ramsurrun

Le procès de Shakti Ramsurrun a officiellement débuté, mercredi le 12 avril, au palais de justice de Gatineau au Canada. C’est ce que relaient les journaux canadiens en ligne. Le Mauricien de 33 ans est accusé d’avoir tué son ex-femme et les parents de celle-ci en 2012.

Shakti, qui clame son innocence, aurait laissé plusieurs messages dans la maison située au 64, rue Félix-Leclerc, dans le secteur d’Aylmer, où les corps ont été découverts. Plus de 300 photos ont été présentées à la cour lors de l’ouverture du procès. Bon nombre d’entre elles montraient seulement quelques tâches de sang dans la résidence.

« Croyez-moi les gars, allons trouver la vérité. Je sais que tout le monde va penser que c’est moi, mais non, je n’ai rien fait. C’est pour ça que je m’en vais. Désolé monsieur», a-t-il écrit à l’encre rouge sur un tableau. Des photos montrent aussi des tableaux blancs sur lesquels était inscrit : « Je ne suis pas un tueur ». À l’arrivée des policiers, des couvertures étaient placées sur les corps des victimes. «Je les ai touchées parce que je les aime, j’ai mis des couvertures. […] Je les aime, ne croyez pas que c’est moi», a écrit l’accusé.

Le procès avait été interrompu pendant une quinzaine de minutes parce que l’accusé était en larmes. Selon des sites en ligne, une trentaine de personnes doivent témoigner dans ce procès, qui va se dérouler pendant plusieurs semaines.

Sources : Radio-Canada.Ca et le Journal de Montréal

À lire aussi : Canada : Shakti Ramsurrun, le présumé meurtrier veut un arrêt des procédures

Palais de justice de Gatineau : La requête du Mauricien Ramsurrun rejetée

Advertisement

Faits Divers

Pointe aux Piments : le cadavre d’un octogénaire partiellement brulé découvert

Published

on

Pointe aux Piments : le cadavre d’un octogénaire partiellement brulé découvert

Pointe aux Piments : le cadavre d’un octogénaire partiellement brulé découvert

Le cadavre de Louis Albert Lucie (81 ans), a été découvert peu avant midi, ce samedi 26 mai, dans un champ de canne à Pointe aux Piments. Le corps de l’octogénaire était partiellement brulé.

Ce sont les passants qui ont fait cette horrible découverte. La victime domiciliée à Petite Pointe aux Piments, était portée marquante depuis trois jours.

La police et les éléments de la Scene Of Crime Office (SOCO) ont été mandés sur les lieux. La thèse de foul play n’est pas à écarter.

Le cadavre a été transporté à la morgue pour une autopsie.

Continue Reading

Faits Divers

Drogue : une peluche contenant 52, 35g de cannabis saisie à l’aéroport de Plaisance

Published

on

Drogue : une peluche contenant 52, 35g de cannabis saisie à l’aéroport de Plaisance

Drogue : une peluche contenant 52, 35g de cannabis saisie à l’aéroport de Plaisance

Rien n’échappe à la vigilance des limiers de la brigade anti-drogue et des officiers de la Mauritius Revenue Authority (MRA). Un colis, en provenance de Londres à bord du vol d’Air Mauritius (MK 045), a été saisi par les officiers. Le colis était destiné à un habitant de Trou D’eau Douce.

C’était le poids du colis qui a attiré les officiers de la Customs Anti-Narcotics Section (CANS). En ouvrant le colis, les officiers ont découvert une peluche dans un sac avec la  note suivante : « Special something for you».

La peluche a été éventrée et des feuilles vertes compressées ont été découvertes. Le chien renifleur de la MRA a réagi positivement au contenu du colis.

Continue Reading

Faits Divers

Porté marquant depuis jeudi : le constable Sumoreeah retrouvé à Jin Fei

Published

on

Porté marquant depuis jeudi : le constable Sumoreeah retrouvé à Jin Fei

Porté marquant depuis jeudi : le constable Sumoreeah retrouvé à Jin Fei

Ouf de soulagement pour la famille Sumoreeah. Kamlesh Sumoreeah, affecté à la brigade anti-drogue du port, qui se portait manquant depuis jeudi 24 mai, a été retrouvé à Jin-Fei, Riche-Terre, ce samedi matin. Cela grâce à une opération de recherche menée par différentes unités de la police de Terre-Rouge.

Le policier, qui était dans un état d’extrême fatigue, avait la peine à s’exprimer. Il a été conduit d’urgence à l’hôpital du Nord par ses confrères. Par la suite, il a été transféré au centre hospitalier Jeetoo.

Jointe au téléphone, l’épouse de Kamlesh Sumoreeah nous a laissé entendre qu’elle n’a pas encore parlé à son époux. Une enquête a été ouverte par la police pour déterminer s’il s’agirait d’un acte malveillant !

Continue Reading

Trending