Connect with us

Politique

Le MMM demande la démission de Youshreen Choomka

Published

on

Le MMM demande la démission de Youshreen Choomka

« Les scandales ne font que continuer, » martèle Paul Bérenger. Il était en conférence de presse ce samedi 6 mai. Il fait référence ici à l’affaire Youshreen Choomka.

Pour lui, « c’est choquant » que la Chairperson d’une société soit aussi une entremetteuse payée en dehors de sa fonction.

Il explique qu’elle s’est servie de son bureau de l’IBA et aussi le personnel de son entreprise pour faire son « lobbying. » C’est à dire un travail de courtière à plein temps.

Le leader du MMM a aussi commenté sur le CEB Fibrenet Company Ltd. Il explique que cette compagnie achète des millions d’équipement et dépense des millions de roupies.  Selon lui, il y a eu un « mensonge infecte » de la part d’Ivan Collendavelloo au Parlement. » il a fait croire que les appels d’offres pour le CEB et les trois compagnies qui ont été créés sont similaires.

Le CEB se trouve sous l’égide du Public Procurement Act et il doit impérativement faire des appels d’offres publiques pour tout équipement valant plus de 100 millions de roupies. Toutefois, dans le cas de ces trois compagnies, elles n’ont rien à voir avec le Central Procurement Act, le Central Procurement Board.

Il explique que lorsque le Finance Miscellenous Provisions Act a été voté, alors les trois compagnies crées par le CEB ne se trouvent pas sous ce projet de loi. Ainsi, il n’y a plus d’appel d’offres devant l’Independent Review Panel ou le Central Procurement Board. « Zot fer seki zot anvi en terme appel d’offres. » lance-t-il. Il souligne aussi que les premiers équipements achetés par CEB Fibrenet Ltd ont coûté 210 millions de roupies.

Paul Bérenger fait aussi ressortir que le contrat avait été alloué à une compagnie israélienne. Il exige qu’on rende public les « minutes of proceedings. »

De plus, il ajoute que le ministre de l’Énergie et des Services publics n’a jamais fait savoir que le Bid Evaluation Comitee presidé par le Chief Finance Officer du CEB, avait déjà émis des réserves sur cette compagnie. Le leader des Mauves se demande s’il y a vraiment eu des « clarification meetings. »

Paul Bérenger a aussi parlé de l’accident à Valton où un couple Britannique a trouvé la mort. Il estime que Nando Bodha est « une catrastrophe. » Il souligne qu’il n’y a ni de drains et ni de panneaux d’avertissement. Même apres plus de deux ans, le ministre n’a pu rémedier à la situation. Pour lui, Nando Bodha est un « incompétent. »

Commentaires

Politique

82 ans du PTr : Le MMM décline l’invitation  

Published

on

82 ans du PTr : Le MMM décline l’invitation  

Le Parti Travailliste, organisera un congrès, ce dimanche 25 février, à l’auditorium Octave Wiehé, pour célébrer ses 82 ans d’existence. Nous apprenons que l’état major du parti a envoyé une invitation aux autres partis de l’opposition.

Ils ont tous répondu positivement hormis le MMM. AJay Guness, secrétaire général nous a expliqué que c’est une décision qui émane du comité central. « Pou ki pena polemik autour enn sois disan alliance avec Ptr, nou finn prefer pa alé».

 

Commentaires

Continue Reading

Politique

Xavier-Luc Duval à l’étranger pour des raisons médicales

Published

on

Xavier-Luc Duval à l’étranger pour des raisons médicales

La santé de Xavier-Luc Duval n’est pas au top. Selon une source, le leader de l’opposition a pris l’avion jeudi soir pour l’étranger à des fins de traitements médicaux. Cela fait suite, souligne-t-on, à un empoisonnement alimentaire dont il a été victime, le jeudi 9 février dernier.

Si pour l’heure, dans son entourage, on fait comprendre qu’il n’y a rien à s’inquiéter, « toutefois, on attend le rapport médical, car pour le moment on ne connait pas vraiment la raison de cet empoisonnement ! », souligne un membre du PMSD.

Cependant, Xavier-Luc Duval sera de retour au pays dans deux semaines. « Il sera prêt pour la grande rentrée parlementaire prévue pour le 27 mars prochain », confie un membre du PMSD.

La grande question demeure s’il sera présent pour les célébrations du 50ème anniversaire de notre indépendance.

Pour rappel, le leader du PMSD avait été admis à l’hôpital Jeetoo, le mercredi 7 février dernier. Le cas avait été rapporté au poste de police du centre hospitalier.

A lire aussi : Victime d’un empoisonnement alimentaire : Xavier-Luc Duval, admis à l’hôpital Jeetoo

Commentaires

Continue Reading

Politique

82 ans du PTr : Un parti au passé glorieux

Published

on

82 ans du PTr : Un parti au passé glorieux

Le Parti Travailliste fêtera ses 82 années d’existence ce vendredi, 23 février. Dans ce contexte, Inside News a interrogé deux personnages, qui ont, à un moment ou à un autre, contribué à l’histoire du parti.

Kadress Pillay, qui était ministre de l’ٞEducation sous le régime travailliste en 1995, évoque une grande fierté d’« avoir fait partie de la  grande famille rouge d’antan ». L’ancien membre de l’exécutif travailliste souligne que la philosophie du parti mise sur trois axes : la participation, le progrès et le partage.

Cependant il dit qu’aujourd’hui, le Ptr « a le besoin de se réinventer, car les valeurs travaillistes sont perdues ». A l’aube de la célébration des 82 ans des rouges, il estime qu’il y a un gros ‘gap’ entre le passé et le présent. Il affirme qu’à présent, «  il n’existe plus de démocratie chez les rouges, il n’y a qu’un clan qui fait ce qu’il veut »  Ainsi, il est d’avis que le défi est grand. Selon Kadress Pillay, « la grande victoire du Parti Travailliste devrait être de ramener la philosophie travailliste à sa valeur réelle, au lieu de se soucier de revenir au pouvoir ».

Pour sa part, Patrick Assirvaden, président du Parti Travailliste souligne toute l’importance des rouges sur l’échiquier politique. D’ailleurs, fait-il ressortir, « notre parti est le deuxième avec la plus longue existence sur le continent africain, après l’ANC ». Le Président affirme que les 82 ans d’existence « prouve que toute l’histoire du Ptr est reliée avec celle de la République de Maurice ».  

Patrick Assirvaden précise que depuis son existence, le parti Rouge «  a beaucoup œuvré pour la nation, particulièrement pour la classe travailleur ». Il conclut par dire que le pays a besoin des valeurs travaillistes « pour son avancement socio-économique ».

Commentaires

Continue Reading

A la une