Connect with us

Actualités

6 points clés pour comprendre la Land Drainage Act

Krsna Coopoosamy

Published

on

6 points clés pour comprendre la Land Drainage Act

Adoptée à l’Assemblée nationale à la fin du mois d’avril, la Land Drainage Act propose une réglementation du système de drainage en vue de réduire les dommages causés par les inondations, en milieu urbain et rural, et d’assurer une gestion efficace des infrastructures à travers une nouvelle entité connue comme la Land Drainage Authority. Voici les 6 points clés pour comprendre l’importance et les implications de ce projet de loi.

1. Changement climatique

Le changement climatique, un des défis les plus redoutables auxquels le monde est confronté, est une menace en puissance pour les petits Etats insulaires, dont l’île Maurice. Le cinquième Assessment Report of the Intergovernmental Panel on Climate Change sur l’évolution du climat, publié en 2014, évalue les principaux risques en ce qui concerne les inondations dans les petits États insulaires en développement comme suit : risque de décès, de blessure, de mauvaise santé ou de perturbation des moyens de subsistance dans les zones côtières de basse altitude en raison des inondations côtières; risques systématiques dus à des phénomènes météorologiques extrêmes entraînant la rupture des réseaux d’infrastructures et de services essentiels tels que l’électricité, l’approvisionnement en eau et les services de santé et d’urgence; risque d’insécurité alimentaire et de dégradation des systèmes alimentaires liés aux inondations, en particulier pour les populations pauvres en milieu urbain et rural. En d’autres termes, les répercussions des catastrophes sont, potentiellement, des obstacles majeurs au développement socio-économique durable de notre pays.

2. Etat des lieux des risques

Maurice, en tant que petit Etat insulaire en développement, très vulnérable aux effets des changements climatiques. Selon le World Risk Report publié en 2016, notre île est classée à 13ème place parmi les pays ayant le ‘highest disaster risk’ et elle se positionne à la 7ème place sur la liste des pays les plus exposés aux aléas naturels. Bien que le pays ait observé une baisse de 8% de la pluviométrie annuelle moyenne sur la période 1950-2016, les pluies de forte intensité sur un très court laps temps, entraînant des inondations soudaines, est à la hausse.

Certains événements extrêmes entraînant des conséquences désastreuses sont restés ancrés dans la mémoire collective. Les crues du 30 mars 2013 à Port-Louis hantent encore de nombreuses familles en difficulté, notamment à Canal Dayot et d’autres banlieues de la capitale. Outre les onze victimes de ce tragique événement, les infrastructures et les biens ont été considérablement endommagés. Selon les projections faites dans le rapport de la Commission de l’océan Indien sur le Disaster Risk Profile Mauritius (2016) Report, une perte directe moyenne de Rs 22 millions de dollars (Environ Rs 700 millions) est projetée annuellement en raison des inondations.

3. Faiblesses du système

Les différentes autorités telles que la National Development Unit (NDU), les collectivités locales et la Road Development Authority (RDA) sont responsables de la mise en oeuvre, de l’amélioration et de l’entretien des drains à travers l’île. Le rôle, les devoirs et les responsabilités de ces autorités ne permettaient pas une coordination claire et structurée. En l’absence de synergie, l’entretien des infrastructures de régularisation existantes est négligé, ce qui augmente les dommages potentiels lors des inondations.

4. Investissements dans les infrastructures

Selon les chiffres officiels, de janvier 2015 à juin 2016, quelque Rs 520 millions ont été décaissées pour la construction et la modernisation des drains à travers l’île. Un montant supplémentaire de Rs 1,2 milliard a été alloué pour couvrir les dépenses relatives aux travaux de drainage pour l’année financière qui prend fin le 30 juin 2017.

5. Création d’une Land Drainage Authority

Comme les inondations et l’érosion sont des phénomènes naturels qu’il est très difficile et très coûteux de contrer directement, la gestion et la planification des zones inondables étaient devenues une urgence en termes de sécurité publique et de réduction du coût des dommages.

Hormis la formulation d’une nouvelle stratégie nationale pour atténuer le problème des inondations et des dégâts connexes, la nouvelle législation propose la mise sur pied d’une structure institutionnelle – la Land Drainage Authority (LDA) – pour assurer une meilleure coordination des actions et initiatives et favoriser la mise en oeuvre et la gestion des projets de drains dans toute l’île Maurice.

La LDA aura également pour mission d’assurer la gestion des infrastructures, de données et d’informations à long terme et sera gérée par un conseil d’administration composé d’un président et des représentants de tous les ministères et autorités concernés.

En résumé, ses attributions sont comme suit : (i) émettre des directives aux parties concernées en vue d’empêcher les activités et les développements non autorisés sur les égouts, les canaux et autres cours d’eau, ou le déversement et l’évacuation de façon illégales des effluents dans les égouts, canaux et autres cours d’eau; et (ii) demander aux parties concernées de moderniser ou de maintenir leur infrastructure de drainage, là où elles ne sont pas maintenues ou posent problème.

D’autre part, dans le contexte de la mise en place d’un cadre juridique en rapport au projet de « disaster risk reduction », cette nouvelle entité devrait permettre de pallier aux problèmes liés aux catastrophes naturelles majeures que représentent les inondations. Notamment, le renforcement du cadre institutionnel pour la gestion des crues à Maurice; l’amélioration et la protection des infrastructures publiques et des écosystèmes; et l’amélioration de la protection de la vie et des biens en cas d’inondation grave.

6. Des sanctions allant jusqu’à Rs 20 000

L’irresponsabilité des citoyens et autres organisations a souvent été décriée comme une menace pour le bon fonctionnement des drains, qui sont endommagés, modifiés ou déviés, entraînant ainsi des conséquences désastreuses en cas de fortes pluies. Ce projet de loi prévoit, à cet effet, des sanctions contre toute personne impliquée dans ces activités illégales synonymes d’infraction. Ceux trouvés coupables seront passibles d’une amende variant entre Rs 10,000 et Rs 20,000 et d’une peine d’emprisonnement maximale de 12 mois. La nouvelle législation confère les pouvoirs nécessaires aux autorités telles que la police, en vertu des lois existantes sur la protection des bâtiments, de l’environnement, des rivières, des forêts et des infrastructures routières, afin d’appliquer les nouvelles réglementations dans toute leur rigueur.

Advertisement

Actualités

Bright Minds Scholarship Program : Barclays accompagne des jeunes sur la route du succès

Published

on

Bright Minds Scholarship Program : Barclays accompagne des jeunes sur la route du succès
Barclays accompagne des jeunes sur la route du succès

Bright Minds Scholarship Program : Barclays accompagne des jeunes sur la route du succès

Encourager les jeunes dans leurs études supérieures à travers un accompagnement soutenu. Tel est l’objectif que s’est fixé Barclays depuis bientôt deux ans dans le cadre de son programme Bright Minds. C’est dans cette optique que la banque a remis 28 bourses d’études, lors d’une soirée organisée au Westin Resort, Balaclava, le 22 juin. Ces étudiants sont inscrits dans plusieurs établissements d’enseignement supérieur du pays et bénéficieront désormais de nombreux avantages, dont une aide financière et un stage au sein de la banque.

Le Bright Minds Scholarship program a été lancé il y a deux ans avec pour mission d’aider les étudiants issus de milieux modestes mais ayant un fort potentiel académique à poursuivre leurs études. Cette année et pour la première fois, des enfants des employés de la banque bénéficieront eux aussi de cette bourse. Ravin Dajee, Managing Director de Barclays Bank Mauritius Limited, a tenu à expliquer ce choix. « Notre banque a à cœur d’aider tous ceux qui veulent donner vie à leurs rêves, en particulier les jeunes, et si nous continuons à aider ceux issus de milieux modestes, nous souhaitions cette année accorder une attention particulière à nos employés, grâce à qui notre banque progresse chaque jour. En outre, ce programme de bourse d’études s’inscrit dans le cadre d’une stratégie plus large de notre banque, avec pour objectif de donner aux jeunes mauriciens tous les outils nécessaires afin qu’ils puissent intégrer le monde du travail et contribuer positivement à la société. Depuis la création de notre banque à Maurice il y a près d’un siècle, nous avons toujours été aux côtés des Mauriciens pour tous leurs projets. Nous perpétuons aujourd’hui cette tradition avec nos diverses initiatives, dont Bright Minds, et cela illustre clairement l’ambition de notre banque d’accompagner les Mauriciens pour encore au moins un siècle », a-t-il souligné.

Le Bright Minds Scholarship Program permet à ces étudiants de bénéficier de plusieurs avantages, dont une aide financière couvrant l’équivalent d’une année d’études, un stage au sein de la banque afin de bénéficier de l’expertise de professionnels, la possibilité de s’impliquer dans des projets communautaires, ainsi que des séances de coaching pour aider les étudiants à avoir davantage confiance en eux, mais aussi à être efficaces et motivés. Ce programme se veut donc pédagogique et permet de donner aux jeunes bénéficiaires tous les outils nécessaires à la réussite de leurs études.

Dooshani Seewoolall, étudiante à l’université de Maurice en Communication et Journalisme, est l’une des bénéficiaires de cette bourse a tenu à souligner l’aide que cette bourse représente. « L’obtention de cette bourse à été un vrai soulagement pour toute ma famille car nous avions quelques soucis financiers, puisque seule ma mère travaille pour financer l’éducation de mon frère et la mienne. Je suis extrêmement reconnaissante à Barclays Bank pour cette initiative », a précisé l’habitante de Camp de Masque Pavé.

Ce programme de bourse s’inscrit dans le cadre d’une stratégie globale de la banque baptisée Shared Growth, qui a pour objectif d’encourager l’avancement et le progrès de tous les acteurs de notre île. La Banque est d’avis que cela aura, au final, un impact positif sur la société et l’économie mauricienne. La stratégie de Shared Growth comprend plusieurs autres initiatives qui seront mises en place au fil du temps. L’essentiel jusqu’ici est que Barclays accompagne des jeunes sur la route du succès. Et cela est très très louable comme projet de société….

Continue Reading

Actualités

Cinématographie : Des vedettes indiennes en tournage à Maurice!

Ashminta B

Published

on

Cinématographie : Des vedettes indiennes en tournage à Maurice!
Emraan Hashmi, Shobita Dhulipala, Vedhika Kumar et Rishi Kapoor tournent pour un film à Maurice

CinematographieCinématographie : Des vedettes indiennes en tournage à Maurice!

Emraan Hashmi, Shobita Dhulipala, Vedhika Kumar et Rishi Kapoor sont les vedettes indiennes qui sont actuellement à Maurice pour le tournage d’un film. Dirigé par Jeetu Joseph, ce film est un remake du film espagnol, « The Body ».

Le tournage a déjà débuté dans les endroits clés tels que, Grand-Baie, diverses plages, l’Université de Maurice, entre autres. Selon Krish Smartine de RB Films Ltd, outre le paysage mauricien, il y aura aussi la participation des Mauriciens.

De ce fait, cette initiative aidera à promouvoir la cinématographie à Maurice. Outre de promouvoir leurs talents sur scène, les Mauriciens auront aussi la chance de voir le tournage, la production et autres aspects de la cinématographie. De plus, cela aidera aussi à la création des emplois.

Roshan Sowambar, le directeur de RB Films Ltd,  en collaboration avec Sachin Jootun, directeur du Mauritius Films Developpement Corporation (MFDC) visent à donner la chance aux jeunes d’exprimer leurs talents. Ainsi, plusieurs étudiants de l’UOM  participeront à ce tournage dans les jours à venir.

D’autre part, il est à noter que les acteurs indiens, dont Sanjay Dutt, Salman Khan et Hrithik Roshan seront bientôt à Maurice pour des tournages de films.

Continue Reading

Actualités

Constance Hotels & Resorts vient de lancer un ‘Mentoring Programme’ pour l’encadrement professionnel des employés

Published

on

Constance Hotels & Resorts vient de lancer un 'Mentoring Programme' pour l'encadrement professionnel des employés
Constance Hotels & Resorts a lancé un 'Mentoring Programme' pour préserver ses talents et développer la relève

Constance Hotels & Resorts vient de lancer un ‘Mentoring Programme’ pour l’encadrement professionnel des employés

Mieux encadrer ses employés à travers un programme structuré de mentorat. C’est avec cet objectif que Constance Hotels & Resorts a lancé, au mois de mai, un ‘Mentoring Programme’ afin de préserver ses talents et développer la relève. Ce nouveau concept permet aux membres du personnel ayant de l’expérience – les mentors – de partager leur expertise et les outils nécessaires pour aider à l’encadrement professionnel des nouveaux employés du groupe. Les premiers mentors, ayant bénéficié d’une formation d’une semaine délivrée par Quantum Vision, ont récemment reçu un certificat et une insigne, à porter sur leur uniforme, lors d’une cérémonie officielle au Constance Belle Mare Plage.

Vincent de Marassé Enouf de Constance Hotels & Resorts nous explique ceci:

« A travers le Mentoring Programme, nous souhaitons aider nos nouvelles recrues à acquérir un riche bagage en termes d’expérience et de compétences. Avec ce programme d’apprentissage continu, nous voulons ainsi retenir nos talents et les aider dans leur développement, tant sur le plan personnel que professionnel. Et il n’y a pas meilleure école que nos employés comptant une riche expertise et expérience dans leur domaine respectif. Nous comptons aussi étendre ce programme dans tous nos hôtels. Il a été lancé en mai à Constance Belle Mare Plage, dans les deux hôtels aux Maldives – Constance Halaveli et Constance Moofushi – ce mois-ci, à Constance Prince Maurice en juillet et dans les deux hôtels Constance aux Seychelles – Constance Ephelia et Constance Lemuria – en août. 38 nouveaux embauchés de différents départements suivent le programme de mentorat avec leur mentor respectif »

Vincent de Marassé Enouf est le Group Human Resource Manager de Constance Hotels & Resort.

D’ici le mois d’août, le groupe compte former plus de 250 mentors. Ces derniers devront encadrer les nouvelles recrues durant une période de six mois, en les aidant à s’intégrer dans l’entreprise, à développer leurs capacités, à améliorer leurs performances, à réfléchir intelligemment et efficacement, à sortir des sentiers battus pour découvrir d’autres options et des solutions potentielles, mais aussi les soutenir en créant une relation de confiance et en les encourageant dans leur choix de carrière.

Continue Reading

Trending