Connect with us

Coin-lecteur

Political Dissidence in the Labour Party : Is the birth of a separate new Labour Party under discussion

Published

on

Political Dissidence in the Labour Party : Is the birth of a separate new Labour Party under discussion

Something is definitely cooking in the labour political pot for the past few months. The source of my information I received could be regarded worth mentioning as potential breaking news in the near future. There have been several private and secret committees by political activists and politicians on a new political strategy for new members of the labour party to do a reflection as to whether or not there should be a drastic change in the Ramgoolam’s old guard Labour party. Certain strategists in the labour party want to get rid of the old guards and bring forward a new born labour party under a new leader.

All the signs and symptoms of such political changing strategy about the formation or creation of a new Labour party without Navin Ramgoolam and certain of his old guards are there to see as an indication to modernize the whole structure of the Labour party.

First we have the leader of the Labour party, Dr Navin Ramgoolam who has stated in the press that as long as he is here, there won’t be a second Labour party. Could this statement of Ramgoolam be a warning to Labour MP Shakeel Mohamed who has said in a press interview of his aspiration of becoming a political leader himself. Is this a challenge or a mere aspiration of Mr Shakeel Mohamed for showing his political ambition which is his lawful right as an individual.  Mr Shakeel Mohamed has stated in his press interview in LE DIMANCHE-L’HEBDO  dated  the 23rd April 2017 and I quote his words : “ Dans quelque années, si Dieu le veut et si j’ai le soutien de la population et du parti, pourquoi pas aspirer a être le numero un.”

Perhaps  Navin Ramgoolam does not like such a challenge coming from his own member of his party. We also note that all elected members of the Labour party were absent at the Labour party meeting of Ramgoolam and his old guards last week at Vallée Pitot

The eggs are on the way to be hatched. So it is a question of time as  something is cooking in the political pot of the Labour PARTY.

BY AHMAD MACKY

Note : Nous tenons à informer nos lecteurs que le point de vue des intervenants, que nous publions sous cette rubrique, n’est pas nécessairement le nôtre. Les internautes, dont les opinions/articles/nouvelles, sont publiés sous cette rubrique, sont avisés que nous avons procédé, au préalable, à une épuration dans l’unique but de ne pas porter atteinte à la susceptibilité d’autrui.

Advertisement

Coin-lecteur

A la rue Higginson, Ste-Croix : un terrain vague transformé en dépotoir

Published

on

A la rue Higginson, Ste-Croix : un terrain vague transformé en dépotoir Des déchets, des débris des appareils électroménagers, des carcasses d’animaux morts et autres qui empestent ce terrain en friche, à la rue Higginson, Ste-Croix. Les habitants du quartier déplorent l’odeur nauséabonde qui dégage de ce terrain abandonné.

Contacté à ce sujet le Lord maire, Daniel Laurent nous fait comprendre qu’il n’est pas au courant de ce problème environnemental. Toutefois, il explique que lorsqu’une plainte est enregistrée, la municipalité de Port-Louis envoie des inspecteurs sur le terrain. Suite à cela, l’état du lieu est évalué.  Le propriétaire du terrain est contacté pour qu’il entame un nettoyage dans le meilleur délai.

Une source du ministère de l’environnement a ajouter que, les contestataires peuvent demander à la mairie de nettoyer le terrain et par la suite, réclamer les frais au propriétaire du terrain en question. Toutefois, dans le cas de propriétaires récalcitrants et autres qui récidivent, ils peuvent être poursuivis en cour de justice, a-t-il précisé.

 

Note : Nous tenons à informer nos lecteurs que le point de vue des intervenants, que nous publions sous cette rubrique, n’est pas nécessairement le nôtre. Les internautes, dont les opinions/articles/nouvelles, sont publiés sous cette rubrique, sont avisés que nous avons procédé, au préalable, à une épuration dans l’unique but de ne pas porter atteinte à la susceptibilité d’autrui.

Continue Reading

Coin-lecteur

Pour qui roule Raj Rughoonath ?

Published

on

La question mérite d’être posée, car le bouillant syndicaliste s’est lancé dans une croisade intempestive depuis quelques temps contre le management de Mauritius Telecom. Celui qui, jusqu’à tout récemment, chantait les louanges du CEO de MT, a subitement retourné sa veste.

Attardons-nous un peu sur les raisons qui pourraient expliquer cette volte-face. Tout part d’un mail, rappelant aux employés de MT leur responsabilité vis-à-vis des clients. Raj Rughoonath, mécontent de ce mail pour des raisons propres à lui, s’élève contre le management. Les clients de MT et la population en général ne tiendrons certainement pas rigueur à un management qui a à cœur la qualité du service offert. Et si ce mail n’était qu’un prétexte finalement pour faire pression sur le management ? Les bruits de couloir à la MT Tower font état d’une facture téléphonique non-payée à hauteur de Rs176,000.

Un président, qui fait de virulentes sorties pour ses gains personnels, ne dupe personne. On voit ici un homme qui s’est accroché à son poste de président pendant 18 ans afin de pouvoir jouir des nombreuses facilités qui lui sont attachées : véhicule et autres. Tout le monde le sait : Raj Rughoonath n’a pas la langue dans sa poche. Et personne au sein de son exécutif n’osait le défier, en ce qui concerne sa façon de communiquer unilatérale et sans consultations. Bonne gouvernance dites-vous ! M. Rughoonath, commencez d’abord par « balier devan ou la porte » !

La discipline et la rigueur doivent s’appliquer à tous. Suspendu de ses fonctions, depuis quelques temps Raj Rughoonath multiplie les tentatives de déstabilisation et d’incitation à la rébellion, à coups de menaces à peine voilées contre les membres de l’exécutif de la MTEA et aussi contre le management.Les langues se délient, alors que certains avancent même que le syndicaliste – pardon ex-syndicaliste –  s’appuie sur la force d’un avocat parlementaire rouge pour se défendre.

Question peut-être de le récompenser pour service rendu pendant la campagne en vue de la partielle au numéro 18, où la maison d’un proche du syndicaliste faisait office de ‘baz rouge’.

Syndicaliste, politicien, mauvais payeur, retourneur de veste. Trouvez l’intru… !

The Iron Lady
Une observatrice avertie

 

Note : Nous tenons à informer nos lecteurs que le point de vue des intervenants, que nous publions sous cette rubrique, n’est pas nécessairement le nôtre. Les internautes, dont les opinions/articles/nouvelles, sont publiés sous cette rubrique, sont avisés que nous avons procédé, au préalable, à une purge dans l’unique but de ne pas porter atteinte à la susceptibilité d’autrui.

 

Continue Reading

Trending