Connect with us

Faits Divers

Une prof se pend deux ans après la mort de son fils

Published

on

Une prof se pend deux ans après la mort de son fils

Les habitants de Pamplemousses sont encore sous le choc après ce drame chez la famille R,  le vendredi 5 mai.

Le corps sans vie de Nazleen, 46 ans, enseignante dans une école pré-primaire,  a été retrouvé à son domicile. C’est son époux qui a fait la terrible découverte vers 11 h 10.

Mandés sur les lieux, les policiers de Pamplemousses, ont constaté que la quadragénaire avait mis fin à ses jours par pendaison à l’aide d’un horni. Le corps a été transporté à la morgue du Sir Seewoosagur Ramgoolam National Hospital (SSRN). L’autopsie a révélé que la victime a succombé à une asphyxie.

C’est par désespoir, selon un proche parent, que Nazleen a commis cet acte. « Elle ne supportait plus le poids de la disparition de son fils aîné, décédé  en 2015. Celui -ci avait été pris d’un malaise  alors qu’il était au volant de sa voiture sur l’autoroute non loin du rond-point de Beau-Plan. Transporté aux urgences de l’hôpital SSRN, le personnel soignant n’avait pu que constater son décès», nous relate ce proche de la famille.  L’autopsie avait révélé que le jeune homme avait été terrassé   par une crise cardiaque.

« Depuis ce jour, nous confie notre interlocuteur, Nazleen  ne s’est jamais remise de la disparition subite et tragique de son aîné.

« Elle était devenue dépressive et s’était renfermée sur elle-même, surtout durant ces derniers  jours ». 

Advertisement

Faits Divers

Pointe aux Piments : le cadavre d’un octogénaire partiellement brulé découvert

Published

on

Pointe aux Piments : le cadavre d’un octogénaire partiellement brulé découvert

Pointe aux Piments : le cadavre d’un octogénaire partiellement brulé découvert

Le cadavre de Louis Albert Lucie (81 ans), a été découvert peu avant midi, ce samedi 26 mai, dans un champ de canne à Pointe aux Piments. Le corps de l’octogénaire était partiellement brulé.

Ce sont les passants qui ont fait cette horrible découverte. La victime domiciliée à Petite Pointe aux Piments, était portée marquante depuis trois jours.

La police et les éléments de la Scene Of Crime Office (SOCO) ont été mandés sur les lieux. La thèse de foul play n’est pas à écarter.

Le cadavre a été transporté à la morgue pour une autopsie.

Continue Reading

Faits Divers

Drogue : une peluche contenant 52, 35g de cannabis saisie à l’aéroport de Plaisance

Published

on

Drogue : une peluche contenant 52, 35g de cannabis saisie à l’aéroport de Plaisance

Drogue : une peluche contenant 52, 35g de cannabis saisie à l’aéroport de Plaisance

Rien n’échappe à la vigilance des limiers de la brigade anti-drogue et des officiers de la Mauritius Revenue Authority (MRA). Un colis, en provenance de Londres à bord du vol d’Air Mauritius (MK 045), a été saisi par les officiers. Le colis était destiné à un habitant de Trou D’eau Douce.

C’était le poids du colis qui a attiré les officiers de la Customs Anti-Narcotics Section (CANS). En ouvrant le colis, les officiers ont découvert une peluche dans un sac avec la  note suivante : « Special something for you».

La peluche a été éventrée et des feuilles vertes compressées ont été découvertes. Le chien renifleur de la MRA a réagi positivement au contenu du colis.

Continue Reading

Faits Divers

Porté marquant depuis jeudi : le constable Sumoreeah retrouvé à Jin Fei

Published

on

Porté marquant depuis jeudi : le constable Sumoreeah retrouvé à Jin Fei

Porté marquant depuis jeudi : le constable Sumoreeah retrouvé à Jin Fei

Ouf de soulagement pour la famille Sumoreeah. Kamlesh Sumoreeah, affecté à la brigade anti-drogue du port, qui se portait manquant depuis jeudi 24 mai, a été retrouvé à Jin-Fei, Riche-Terre, ce samedi matin. Cela grâce à une opération de recherche menée par différentes unités de la police de Terre-Rouge.

Le policier, qui était dans un état d’extrême fatigue, avait la peine à s’exprimer. Il a été conduit d’urgence à l’hôpital du Nord par ses confrères. Par la suite, il a été transféré au centre hospitalier Jeetoo.

Jointe au téléphone, l’épouse de Kamlesh Sumoreeah nous a laissé entendre qu’elle n’a pas encore parlé à son époux. Une enquête a été ouverte par la police pour déterminer s’il s’agirait d’un acte malveillant !

Continue Reading

Trending