Actu de l'ile Maurice
Actualités

[Vidéo] Budget 2017/2018 : les attentes des petits planteurs

[Vidéo] Budget 2017/2018 : les attentes des petits planteurs

Le ministre des Finances présentera son budget le 8 juin prochain. La Small Planters Association a déjà soumis à Pravind Jugnauth la liste de ses propositions dans le cadre du Budget 2017/2018.

Plusieurs demandes ont été formulées, notamment, dans deux secteurs – l’agroalimentaire et l’industrie cannière.

  • Un fonds spécial pour apporter une assistance dans l’utilisation du pesticide ou la transmission d’informations sur divers programmes.
  • Des fonds renouvelables pour l’Agricultural Abandoned Land Bank. Les propriétaires de terres agricoles qui ne s’adonnent pas à la cultivation devront être invités pour « déposer » leur terrain à cette banque.
  • Des dispositions pour les équipements agro-alimentaires.

Une augmentation dans la production grâce à de nouvelles technologies aidera à garder le prix du marché à un niveau raisonnable. Elle offrira des opportunités pour l’exportation.

  • Des fonds pour les programmes des sensibilisation – la consommation d’aliments locaux.
  • La mise en opération du Central Wholesale Market. Ce marché générera des fonds pour instaurer le Life Insurance Pension Scheme.
  • Augmenter la capacité de stockage à l’Agricultural Marketing Board (AMB).

Cela accroitra la capacité de stockage d’aliments saisonniers tels que la pomme de terre, l’onion, l’ail ou le gingembre et aidera à réduire l’importation.

  • Des programmes spéciaux aux planteurs qui embarquent sur l’importation de produits de substitution.
  • Le remboursement de la TVA, surtout pour enregistrer les planteurs aux diverses services, tel la préparation du terrain.
  • Des tournées éducatives pour les planteurs.
  • Provisions de fonds pour la maintenance et la rénovation des routes d’accès.
  • Exemptions de droits et réduction de la taxe routière.
  • Le Nominal registration Dues.
  • Le recrutement des travailleurs étrangers.

 Le secteur cannier

  • Une politique nationale sur les terrains à utilisation agricole.
  • L’allocation des terrains uniquement aux fins agricoles et cela pour une période de 30-40 ans à venir.
  • Les investissements ciblés relatifs à l’agriculture qui devraient être dirigés vers des plans professionnels et élaborés.
  • Des terrains sucriers abandonnés par les propriétaires privés.
  • La création de l’Agricultural Land Bank
  • Le FORIP (Field Operations, Regrouping and Irrigation Project) qui doit être revu
  • Le broyage et le traitement de la canne à sucre qui doit être également revu.
  • Le paiement pour dédommager les champs brulés.
  • L’irrigation, l’augmentation de la capacité de stockage des réservoirs existants.
  • Introduire et promouvoir une consommation efficace de l’eau.
  • Le fairtrade
  • Le Sugarcane cluster
  • Le fonds de durabilité de la bagasse/canne
  • L’utilisation des déchets de canne pour la production d’électricité.
  • Exempter le SIFP Premium 2017
  • Le sucre et ses sous-produits.