Actu de l'ile Maurice
Actualités

SWAN renforce son soutien à la Mauritian Wildlife Foundation

SWAN renforce son soutien à la Mauritian Wildlife Foundation

C’est l’un des oiseaux les plus rares au monde. Le Pigeon des Mares, espèce endémique, fait l’objet d’un programme de préservation de la Mauritian Wildlife Foundation (MWF) depuis plusieurs années. Au nombre de 400 actuellement, l’ONG vise à augmenter leur population à 600 oiseaux. Dans le cadre de la Journée mondiale de l’Environnement, SWAN a renforcé son soutien à cette ONG pour la préservation de cet espèce. C’est dans cette optique que la compagnie d’assurance a remis un chèque de Rs 100 000 à cette organisation ce mardi 6 juin lors d’une cérémonie au SWAN Centre, à Port Louis.

« Entre SWAN et la MWF, c’est un long partenariat qui dure depuis plusieurs années déjà. SWAN n’a pas attendu l’instauration du CSR pour soutenir la MWF dans le formidable travail qu’elle fait pour la préservation de la flore et de la faune de Maurice et qui plus est, avec des résultats visibles.  La protection de l’environnement, et plus largement des écosystèmes, fait partie des engagements de SWAN et nous comptons soutenir ce travail durant les années à venir », a soutenu Jean-Marc Chevreau, président du CSR Committee de SWAN, lors de la remise de chèque.

Jean-Hugues Gardenne, Fundraising and Communications Manager de la MWF, a remercié SWAN pour son soutien continu et a rappelé le travail abattu ces dernières décennies pour la préservation des Pigeons des Mares. « Il y a à peu près 30 ans, nous ne recensions que 9 oiseaux. Aujourd’hui, grâce à un travail soutenu de conservation, nous pouvons dire que nous avons sauvé cet espèce d’une extinction imminente puisque leur population est estimée désormais à environ 400 oiseaux. Toutefois, la MWF ne peut pas se reposer sur ses lauriers car les causes de la diminution de leur population au début des années 1990 demeurent, comme les maladies et le manque d’habitat naturel, et la MWF a dû redémarrer cette année son programme d’élevage en captivité », a-t-il expliqué.

Actuellement, l’on peut retrouver des Pigeons des Mares sur l’île aux Aigrettes et dans le Parc National des Gorges de la Rivière Noire sur 6 sites différents. Deux de ces sites, notamment ceux de Pétrin et du Lower Black River Gorges, sont ouverts, permettant ainsi au public de voir les oiseaux. En vue d’agrandir ces populations et d’y introduire une diversité génétique, une population de Pigeons des Mares est actuellement élevée au Gerald Durrell Wildlife Endemic Sanctuary de la MWF. Les oiseaux seront ensuite relâchés en pleine nature.