Actu de l'ile Maurice
Actualités

SCBG : Salim Muthy n’écarte pas une désobéissance générale

SCBG : Salim Muthy n’écarte pas une désobéissance générale

Un peu plus de 200 détenteurs des polices d’assurances du SCBG et Bramer Asset Management se sont rassemblés ce matin au centre social Marie Reine de la Paix. Leur porte-parole, Salim Muthy, affirme qu’il n’écarte pas la possibilité d’une mobilisation de désobéissance civile si le gouvernement ne vient pas avec une meilleure proposition. Il n’écarte pas la possibilité d’une autre grève de la faim même si lui-même n’en fera pas partie.

Les clients s’élèvent contre le fait que le gouvernement ait proposé de rembourser seulement 50% de la somme dûe.  Salim Muthy se dit toutefois satisfait que le chiffre de 5,3 milliards de roupies proposé par le premier ministre est passé à 6,4 milliards.

Les clients du Super Cash Back Gold et du Bramer Asset Management auront une nouvelle rencontre avec Pravind Jugnauth demain 15 juin à 13h30. Salim Muthy attend à ce que cette rencontre soit « décisive. »

Le porte-parole a aussi fait deux propositions au gouvernement. Il demande qu’un prêt soit obtenu du National Property Fund Ltd (NPFL). Cet argent sera puisé du Consolidated Fund. Ce prêt pourra être remboursé à travers la vente de propriétés immobilières à Maurice et à l’étranger. La deuxième proposition est que l’argent soit puisé des fonds de la FSC pour les victimes à risques. L’argent peut être ensuite versé à la NPFL.

De plus, Salim Muthy ajoute que s’il n’y a toujours pas d’argent pour le repaiement, la formule de remboursement de 80 à 85% pendant la période 2016-2020 soit maintenue.

Par ailleurs, il réitère le fait qu’un investisseur, soit Lord Radhakrishna Murugan, souhaitait racheter la Maubank pour un montant de 19 milliards de roupies. Toutefois le gouvernement mauricien n’a jamais répondu.