Actu de l'ile Maurice
Business

Budget 2017/18 : Pour Ashit Gunga, c’est l’ouverture d’un nouveau chapitre dans la filière socio-économique du pays

Budget 2017/18 : Pour Ashit Gunga, c’est l’ouverture d’un nouveau chapitre dans la filière socio-économique du pays

C’est un encouragement pour les jeunes qui veulent se lancer dans des nouvelles entreprises, pour la technologie, les environnementalistes et les PMEs.

Le métro express, pour lui, est un projet iconique qui améliorera le système du transport. Il facilitera le déplacement du publique ainsi que des  marchandises.

Ashit Gungah a aussi parlé des projets concernant l’amélioration du port, de l’aéroport, la construction de Côte d’Or City à Highlands et autres projets. Des bâtiments administratifs seront construits pour les officiers du gouvernement.

A propos de la fourniture d’eau, Rs 598 millions ont été dépensées pour le traitement d’eau à Bagatelle Dam. De plus, Rs 1.3 milliards seront allouées pour l’amélioration du tout à l’égout, et le remplacement des tuyaux usagés. L’approvisionnement de l’eau 24/7 est encore une fois préconisé dans ce budget.

L’introduction d’une Negative Income Tax pour les 150,000 salariés dont le revenu est moins de Rs 10 000 mensuellement, vont bénéficier d’une allocation de Rs 1000. De plus, ceux qui ont des revenus de plus de Rs 3.5 millions auront 5 % de plus à payer.

Concernant les produits alimentaires, le prix de la bonbonne de gaz de 12 kg sera maintenu à rs 270. Le prix de la farine baisse d’une roupie. Ainsi, le prix du demi-kilo de farine blanche passe à Rs 4.85 alors que celui de la farine de blé passe à Rs 4.00. Les pains « maisons » se vendent à 10 sous moins cher.

Le corporate tax  connaitra une baisse de 15 à 3 % alors que les freight costs connaitront une réduction de 40%.

Impôts : la 8 year income holiday tax sera introduite pour les compagnies qui gèrent les produits pharmaceutiques, les équipements médicaux et autres.

Pour faire de Maurice un Petroleum Hub, un Oil Terminal sera construit à Albion ainsi qu’une jetée d’environs 600 mètres. Ceux ci seront financés par le gouvernement indien.

Les procédures administratives pour l’octroi des permis  seront plus faciles à travers un « single window frame ». De plus, les applications pour les entreprises seront faites en ligne

Texte : Ashminta Bhantoo