Actu de l'ile Maurice
Actualités

Parweeza Jeeva: « Raouf Gulbul finn dir mwa pa fer allegation sinon… »

Parweeza Jeeva: « Raouf Gulbul finn dir mwa pa fer allegation sinon… »

Parweeza Jeeva, l’ex-petite amie de Peroomal Veeren, était convoquée par la commission d’enquête sur la drogue tôt cet après-midi. Apres avoir interrogé son père, Anwar Hossen Jeeva, son frère, Altaff Jeeva et son oncle Noor Hossen Jeeva, l’ex juge Paul Lam Shang Leen a voulu obtenir certaines clarifications auprès d’elle concernant ses relations avec son ex petit ami Peroomal Veeren. A noter que Parweeza purge 16 ans de prison actuellement pour trafic de drogue.

Lam Shang Leen: Alors vous avez été arrêté le 26 août 2005 sous 4 charges, notamment l’importation d’heroine et la distribution de drogue. En 2008 vous obtenez la caution et vous déménagez à Beau-Bassin pour une maison louée à Rs 10,000. D’où obtenez vous cette argent et quel est votre métier?

Parweeza Jeeva: Je suis couturière et une piece coute environ Rs 250 a Rs 300.

Lam Shang Leen: Comment avez vous pris contact avec Peroomal Veeren?

P J: “Mo fine kone Veeren par telephone.” Au faite, c’est par l’interim de Iqbal Doomun, l’ami de mon ex-mari, que j’ai établi des liens avec Veeren Peroomal. Nous étions d’abord des amis et par la suite  “noune contant”. Plus tard j’ai appris qu’il était en prison.

L S L: Lui avez-vous déjà rendu visite en prison? Pourtant vous n’avex pas de lien de parenté avec lui? Comment est-ce possible?

P J: J’ai d’abord fait la connaissance de sa mère, ensuite nous sommes partis lui rendre visite à plusieurs reprises.

L S L: Vous a-t-il demandé de lui rendre service?

P J: Il se servait de moi et je l’ai réalisé trop tard, après mon arrestation.

L S L: Avez vous deja voyagé? et quand?

P J: Oui à 3 reprises au mois de Juin, 2 fois à Cape Town et la troisième fois à Johannesburg. “Veeren Perromal ti fer moi al kit largent avek Abdul.” La somme variait de 33,000 à 34,000 de dollars ou d’euros, je ne m’en souviens plus.

L S L: Pendant combien de temps êtes vous resté en Afrique du Sud? Qui a payé pour le tout?

P J: ” Veeren ti fer moi prend billet Rogers”. J’ai pris l’argent de sa maman.

L S L: Connaissez vous personnellement sa mère et où elle habite?

P J: Oui, elle habite a Moka.

L S L: Revenons au 26 Aout, suite a votre arrestation, avez vous retenu les services d’un avocat?

P J: Non, je n’avais pas les moyens.

L S L: Et pourtant Rs 507,000 ont été retrouvés dans votre maison a Beau-Bassin. A qui appartiennent-ils?

P J: L’argent appartient à Iqbal Doomun, qui me l’avait donné pour économiser afin d’acheter une maison.

L S L: Et la drogue saisi à Beau-Bassin? D’où provient elle?

P J: Je n’en sais rien.

L S L: Le lendemain de votre arrestation, vous avez quand même eu droit à un avocat? Mais pourtant vous n’avez pas les moyens!

P J: Oui. j’étais surprise, car je n’ai jamais fait appel à lui. Plus tard j’ai appris que Veeren Peroomal avait payé l’avocat, qui etait Me Raouf Gulbul.

L S L: ‘Ou pé met tout tort lor Veeren la?” Où l’avez vous rencontré au juste?

P J: Non.  A son bureau et lors de mon arrestation. Veeren lui avait deja payé.

L S L: Comment Peroomal Veeren aurait pu prendre contact avec l’avocat alors qu’il est en prison?

P J: Je ne sais pas, peut être par telephone. Mais ” kan mo ti dans cellule, ene policier ti donne moi ene portab pou gagne contact ar Veeren.”

L S L: Etes-vous sûr? C’est une accusation très très grave. Donc combien de fois avez vous rencontré le policier en question? Etait-il en uniforme ou en civil et quel est son nom?

P J: A plusieurs reprises, “pendant les night shifts” et il était toujours en uniforme, mais je ne connais pas son nom! Mais je sais qu’il avait des liens avec Veeren Peroomal.

L S L: Dans les deux enquêtes précédentes assistées par Me Gulbul, vous avez constaté que ” la drogue la pou Iqbal sa.” De plus vous avez dit que l’argent appartient à Veeren Peroomal,” et “bizin kit cash la kot so mama.” Donc avez vous reçu quelques chose auprès de sa mère?

P J: Elle m’a deja offert de l’argent, environ 33,000 euros.

L S L: Revenant à Me Gulbul, vous avez était surprise en le voyant, mais avez vous accepté ses services? Aussi, on a noté que vous avez changé votre enquête complètement. Pourquoi?

P J: Oui. “Mone change l’enquête parce qui line dire moi pas fer allegation sinon mo pu ale condamner pu 45 ans.”

L S L: “Pa ti ena ene policiere? Kot bane officiers L’ADSU ti ete?”

P J: Oui. La conversation était privée. ” Line dir moi ki ou lé, ou condamner pou 45 ans?”. “Line fer moi devire mo lenket.”

L S L: Donc pourquoi n’avez vous pas denoncé Peroomal Veeren pendant tout ce temps? ” Oune rakont zistwar dans lenket alors?”

P J: ” Tousala menti, Veeren Peroomal ti p guide moi par telephone. Li ti pé met pression lor moi, li ti pé menass moi, li pou met difé kot mo mama, enlev mo bane fami.”