Connect with us

Actualités

Economic Development Board: Quelles attentes ?

Deborah Momplé

Published

on

Economic Development Board: Quelles attentes ?

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth a, lors de son grand oral de la semaine dernière, annoncé la création d’un Economic Development Board. Il rassemblera le Board of Investment, Enterprise Mauritius, la Financial Services Promotion Agency et le Mauritius Africa Fund sous une seule entité. Ce sera aussi une one-stop-shop pour l’obtention de permis. Elle sera chargée de la promotion de Maurice à l’étranger. Pour l’heure, aucune date n’a été avancée quant à sa mise en application, ni le nom de celui qui chapeautera le ‘Board’. Une chose est sûre: les différents acteurs économiques accueillent favorablement sa création.

Renganaden Padayachy, Manager Economic Analysis and Industry Division de la Chambre de Commerce et de l’Industrie, parle d’un projet assez innovant. Il affirme que Maurice est un pays à ressources limitées. « Il nous faut utiliser de manière efficace nos ressources », déclare l’expert économiste. Selon lui, nous ne pouvons pas avoir plusieurs institutions pour l’import et l’export ainsi que plusieurs personnes pour faire notre promotion. « Nous ne pouvons pas nous éparpiller quand nous pouvons avoir un travail plus centralisé, plus global » estime-t-il. Il est d’avis que la mise en application de l’Economic Development Board prendra du temps. « Il nous faut un travail bien défini, bien préparé » souligne Renganaden Padayachy. Cependant, il dit espérer que l’Economic Development Board verra le jour l’année prochaine.

Raj Jaddoo, secrétaire général de l’organisme, applaudit l’effort du gouvernement de venir de l’avant avec un Economic Development Board. Il est d’avis qu’il faut avoir une synergie dans la façon de promouvoir le pays à l’étranger que ce soit pour l’investissement étranger et l’accès aux marchés. « so gouvernans bizin al beaucoup plis loin et li bizin reflecté la maturité ek bann talents maurisiens qui nous ena » estime Raj Jaddoo. Il suggère que la gouvernance soit composée d’entrepreneurs et des représentants de différents secteurs de l’économie.

L’économiste Pierre Dinan, estime, pour sa part, que la création d’un Economic Development Board ne le dérange pas et que c’est l’efficacité qui compte. « Il faut que la nouvelle institution soit bien organisée et que les quatre entités fusionnées travaillent en vue d’une stratégie commune » indique –t-il. Selon lui, il faut une stratégie économique afin que les investisseurs publics et privés aient une place importante. L’union fait la force, souligne Pierre Dinan.

Advertisement

Actualités

[Opinion] Mesures courageuses et drastiques pour réduire l’hécatombe sur nos routes

Georges Alexandre

Published

on

Pravind Jugnauth sur la sécurité routière : « Mo pu prend mezir drastik, si bizin »

[Opinion] Mesures courageuses et drastiques pour réduire l’hécatombe sur nos routes

Mesures exceptionnelles en situations exceptionnelles, dit-on. Mises à part, les dix mesures phares du discours du Budget 2018-2019, s’inscrivant dans une perspective de «Pursuing our transformative journey»,  il est primordial qu’on s’y attarde un peu sur celles qui visent à assurer la sécurité des citoyens et usagers de la route. Cela d’autant plus qu’en dépit de toutes les actions et autres mesures mises en œuvre, jusqu’ici, en terme de prévention, de campagnes de sensibilisation, de répression, durcissement de la loi, le bilan ne cessait de s’alourdir par le nombre de morts routes. 86 morts sur nos routes meurtrières de janvier 2018 à ce jour. Des chiffres qui donnent des frissons dans le dos.

Les accidents fatals semblent se resumer à de simples faits-divers. De nombreuses familles des victimes en souffrent. Mais, pour les fous du volant, les irresponsables…les multiples avertissements, les rappels à l’ordre et les remontrances des autorités concernées et des ONGs qui militent pour la prévention et la sécurité routière, tombaient dans les oreilles des sourds.

«Trop de victimes – trop de tragédies cruelles pour les familles et pour toute la nation. Notre solution pour améliorer la sécurité sur nos routes restera inébranlable», affirme avec raison le Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth dans le discours du Budget 2018-2019. Face à cet enjeu, voire cette situation qui a trop duré, il exprime la ferme détermination de son gouvernement de sévir contre les contrevenants, de traquer les irresponsables et de mettre au pas les as du volant, quels qu’ils soient, conducteurs de poids lourds, automobilistes, motocyclistes…, en énumérant une série de mesures.

Outre des amendements apportés à la législation existante, préconisant des peines plus sévères pour les infractions routières, notamment l’excès de vitesse, la conduite sous l’influence de l’alcool et des drogues et la conduite dangereuse, le Grand Argentier affirme que la liste des infractions auxquelles un avis de pénalité fixe peut être signifié sera consolidée.

L’amende imposée pour excès de vitesse de plus de 25 km/heure au-dessus de la limite de vitesse sera augmentée passant de 2 500 Rs à 10 000. De même, les amendes pour conduite en état d’inadmissibilité, conduite sans permis et «authorizing a person prohibited from driving by reason of age to drive»,  passeront de Rs 10 000 à Rs 100 000.

Last, but not least, Pravind Jugnauth précise qu’après trois infractions cumulées, un Cumulative Road Traffic Notice sera émis, informant au conducteur que s’il est trouvé coupable pour encore deux infractions cumulées, son permis de conduire sera suspendu pour une période de 6 à 12 mois.

Dorénavant, un permis de conduire probatoire sera délivré aux nouveaux conducteurs pour une période probatoire de 2 ans sous certaines conditions. Au cas certaines infractions graves à la circulation routière sont commises, au cours de cette période, les contrevants verront leur période de conduite probatoire prolongée ou leurs permis de conduire probatoires révoqués.

Aussi, une politique de zéro tolérance sera appliquée en ce qui concerne l’alcool au volant et la police sera équipée de plus radars mobiles.

Ainsi, Pravind Jugnauth qui n’a pas fait dans la dentelle pour venir de l’avant avec de telles mesures, veut donner un signal fort aux conducteurs et autres usagers de la route.

Désormais, il incombe aux enforcement agencies d’appliquer la loi dans toute sa rigueur. Compte tenu de cette panoplie de mesures, si les conducteurs ne prennent pas conscience pour un changement d’attitude, les autorités et autres instances décisionnelles n’auront d’autre choix que d’appliquer des mesures répressives, dont la prison à certains d’infraction du Code de la route.

 

Continue Reading

Actualités

Budget 2018-19 : Difficile de critiquer les mesures, selon plusieurs syndicalistes

Sarvesh Bhugowandeen

Published

on

Budget 2018-2019 : «Difficile de critiquer les mesures», selon plusieurs syndicalistes

Budget 2018-19 : «Difficile de critiquer les mesures», selon plusieurs syndicalistes

Beaucoup de personnes ont réagi depuis la présentation du budget 2018-2019 par le Premier ministere et ministre des Finances, Pravind Jugnauth, jeudi dernier. Comme à l’accoutumée, les membres de l’opposition ont été critiques. Par contre, plusieurs syndicalistes ont exprimé leurs satisfactions.

Sattyhudeo Tengur président de l’Association Pour la Protection des Consommateurs (APEC) estime que l’opposition aura du mal à critiquer les mesures budgétaires. « Il ne faut pas se voiler la face », souligne-t-il sur son compte facebook. Même s’il concède que la mesure concernant le passeport fait polémique, il est d’avis que la baisse des prix des carburants (essence et diesel), du gaz et les 10% sur l’impôt pour ceux touchant jusqu’à Rs 50 000 par mois, les prêts contractés auprès de la Banque de Développement, « sont autant de bonnes mesures qu’il sera difficile à l’opposition de critiquer le gouvernement ! »

De son côté, Dewan Quedou, le président de la Mauritius Trade Union Congress (MTUC) est d’avis que « le Premier Ministre sort gagnant en présentant ce budget 2018-19 et tout laisse croire, qu’il y aura d’autres surprises intéressantes pour la population en Juin 2019 ». Mais, Il pense qu’un remaniement ministériel s’avère nécessaire afin « d’éliminer les mauvais et moins performants ministres et les remplacer par d’autres éléments valables ».

Pour Naraindranath Gopee, président de la FCSOU, « c’est un budget balancé. Le Premier ministre n’avait d’autre choix que de présenter un budget de tels, dans le contexte économique que l’on connaît », soutient-il.

Continue Reading

Actualités

Emirates Skywards : programme familial amélioré pour accumuler 100% des Miles

Sarvesh Bhugowandeen

Published

on

Emirates Skywards : programme familial amélioré pour accumuler 100% des Miles
Emirates Skywards : programme familial amélioré pour accumuler 100% des Miles

Emirates Skywards : programme familial amélioré pour accumuler 100% des Miles

Emirates Skywards a revu son offre familiale pour offrir un programme plus riche et plus gratifiant appelé « My Family ». Les membres d’une famille peuvent désormais accumuler jusqu’à 100% des Miles Skywards gagnés sur les vols Emirates, ce qui leur permet d’échanger des points de récompense plus rapidement qu’auparavant.

Chaque membre peut accumuler jusqu’à 100% de ses Miles gagnés sur les vols Emirates et la limite de contribution de Miles de chaque membre peut être ajustée à tout moment. Emirates Skywards compte 20 millions de membres à travers le monde et tous les membres peuvent adhérer à « My Family ». Chaque compte peut avoir jusqu’à 8 membres de la famille, y compris un chef de famille désigné.

« Nous travaillons toujours afin d’améliorer nos offres et de garantir à nos membres un plus grand choix et une plus grande flexibilité à toutes les étapes du programme Emirates Skywards. Le nouveau programme étoffé « My Family » offrira à nos membres une expérience client supérieure et plus intuitive, leur permettant de consolider jusqu’à 100% des Miles Skywards gagnés sur Emirates afin d’obtenir des récompenses plus rapidement et d’adapter la proposition à leurs besoins de voyage, » a déclaré le Dr Nejib Ben Khedher, Senior Vice President d’Emirates Skywards.

Le nouveau programme « My Family » d’Emirates Skywards vient compléter l’exceptionnelle offre familiale de la compagnie tant à bord qu’au sol. En vol, les jeunes voyageurs peuvent profiter des jouets, des packs d’activités, des repas adaptés aux enfants et du contenu qui leur est dédié sur le Ice, système de divertissement en vol primé d’Emirates.

Au sol, Emirates propose une zone d’enregistrement familiale, des poussettes gratuites à Dubaï et un embarquement prioritaire pour les familles dans tous les aéroports.

« My Family » fait partie de l’évolution constante du programme Emirates Skywards visant à introduire plus de fonctionnalités, offrant aux membres plus de chance que jamais de gagner des Miles et d’obtenir des récompenses sur tous ses vols ainsi qu’auprès de ses partenaires de voyages et de lifestyle. Au cours du dernier mois, le programme a donné aux membres une flexibilité accrue dans la gestion de leurs Miles en introduisant des taux réduits pour l’achat, le don et le transfert de Miles Skywards.

L’adhésion à Emirates Skywards est gratuite. Outre les primes et les sur-classements, les membres peuvent gagner et échanger des Miles Skywards par le biais de plus de 100 partenaires du programme, notamment des compagnies aériennes, des hôtels, des commerces et d’autres magasins spécialisés lifestyle. Les membres apprécient également les expériences uniques lors d’événements populaires dans le monde entier et l’accès à 41 salons Emirates dans les grandes villes du monde entier. Les autres avantages comprennent l’accès au salon, l’enregistrement et l’embarquement prioritaires ainsi que des privilèges pour le Wi-Fi et la sélection en amont des sièges à bord.

Continue Reading

Trending