Connect with us

Politique

Xavier-Luc Duval à Showkutally Soodhun: « Pa vin zuer ek coq tansyon blesser »

Published

on

Xavier Duval à Showkutally Soodhun: « Pa vin zuer ek coq tansyon blesser »

C’est sur un ton humoristique que le leader de l’opposition l’a dit ce samedi 22 juillet, lors d’une conférence de presse à Les Salines.

Xavier-Luc Duval est revenu sur les menaces de mort proférées à son encontre par le vice Premier-ministre et ministre des Terres et du logement Showkutally Soodhun durant la semaine. Il considère que le discours de ce dernier est « extrêmement grave pour la paix sociale ». Xavier-Luc Duval affirme que Soodhun a tenu des propos diffamatoires à son encontre. « a cause sa nou fin met plizires case contre soodhun ek tous sa bann case la c’est arrestable offences ». Il parle ici de diffamation criminelle, d’incitation à la haine raciale et de terrorisme. Xavier Duval est d’avis que Soodhun a enfreint la Prevention of Terrorism Act (POTA).

Selon le leader de l’opposition, les propos du ministre ont causé quatre dommages collatéraux, notamment à Showkutally Soodhun lui-même, au Premier ministre, au commissaire de police et à l’état de droit de Maurice. Xavier-Luc Duval indique que la population ne tolérera pas de descente aux enfers communales. Il lance ainsi un avertissement au MSM et au ML.

Xavier-Luc Duval soutient que Showkutally Soodhun n’a pas sa place au sein du parlement. Il estime que le vice Premier-ministre mérite la révocation immédiate pour avoir tenu de tels propos. Au passage, il invite ce dernier à démissionner du numéro 15, « si li réeli, mwa ki pou démissionne lerla » déclare Xavier-Luc Duval. Il affirme que le Vice premier ministre a fait un affront au Premier ministre quand il ne s’est pas présenté au conseil des ministres hier.

D’autre part, il estime que le commissaire de police doit se ressaisir. Selon lui, la constitution stipule que Mario Nobin n’a pas d’ordre à recevoir de qui que ce soit. Il s’interroge sur le rôle de ce dernier . «eski li pe fer so travail?  listwar pou rappel le passage de Mario Nobin com Commissaire de Police.» Il a une responsabilité envers la population mauricienne lance Xavier-Luc Duval.  Il évoque l’épisode des affiches illégales à l’encontre du PMSD. Selon le leader de l’opposition « ti deza enn signe de enn derapaze danzerer parski ti al cole sa autour bann moske».  Il allègue que Mario Nobin aurait intimidé le secrétaire général du PMSD, le DR. Mahmad Kodabaccus au lieu de faire son travail.

 

Commentaires

Politique

Navin Ramgoolam reste au no 5 ? « Laisse nou atane», affirme Patrick Assirvaden

Published

on

Navin Ramgoolam reste au no 5 ? « Laisse nou atane», affirme Patrick Assirvaden

Navin Ramgoolam reste au no 5 ? « Laisse nou atane», affirme Patrick Assirvaden

Le leader du Parti Travailliste est souvent cité ces derniers jours, pour être candidat à la circonscription no 10 (Montagne Blanche/GRSE). L’on évoquait, la possibilité qu’il souhaiterait quitter celle du no 5 (Pamplemousses/Triolet), « parski li envi sanz l’air ».

Cependant, une source nous fait comprendre que, vu les derniers évènements, l’ancien PM aurait choisi de rester dans son fief. « Il a, en ce moment l’assurance que les mandants au no5 lui apporteront une nouvelle fois leur soutien lors de la prochaine élection générale, surtout avec les frasques des membres du gouvernement », avance-t-on à Triolet. D’ailleurs lors des récentes prières, dans le cadre du Maha Shivratree, Navin Ramgoolam a été aperçu à Triolet.

Contacté par Inside News, le président des rouges, Patrick Assirvaden, a déclaré que « li trop bonher pu koz lor la, laisse nou atane ek geter ». L’avenir nous le dira. Mais une chose est sûre : le cœur de Ramgoolam balance certainement entre le no 5 et le no 10.

Commentaires

Continue Reading

Politique

Navin Ramgoolam décline les invitations de la circonscription No 10 pour celles du No 5

Published

on

Navin Ramgoolam décline les invitations de la circonscription No 10 pour celles du No 5

Depuis sa défaite aux dernières législatives, ce n’est un secret pour personne que l’ex Premier ministre a décidé de délaisser son fief au No 5, pour se caser au No 10, Montagne Blanche/GRSE.

Le leader du Ptr devait même faire une entrée en fanfare dans le cadre de la fête Divali l’année dernière. Toutefois, le fait que Navin Ramgoolam ne se soit pas rendu dans des temples au No 10, où il était invité dans le cadre de la fête Maha Shivratree, soulève des doutes. De plus, l’ex Premier ministre s’était rendu à Triolet, par contre.

Retour au bercail ? Des sources nous affirment que non. On nous fait comprendre qu’il n’y a rien de la sorte, et que ce ne sont que des spéculations.

«Attendez le 11 mars, vous verrez que Navin Ramgoolam fera un coup d’éclat au No 10» nous prévient-on.

Commentaires

Continue Reading

Politique

Promenade Roland Armand : Paul Bérenger déplore l’absence de vrais dialogues

Published

on

Promenade Roland Armand : Paul Bérenger déplore l’absence de vrais dialogues

Le leader du MMM a abordé le dossier Metro Express lors de sa conférence de presse du samedi 17 février. Selon Paul Bérenger, le gouvernement a donné l’impression que tout a été bien planifié. « Mais tel n’est pas le cas, » lance-t-il.

S’exprimant sur la Promenade Roland Armand à Vandermeesch Rose-Hill, il fait savoir qu’on a « mishandled du début à la fin. » Il s’est dit triste qu’il n’y ait pas eu de vrais dialogues entre les forces vives concernées afin de trouver une alternative ou améliorer la situation.

Paul Bérenger souligne que c’est maintenant que le ministre Nando Bodha parle de plan stratégique. « C’est à présent qu’on considère un système de park and ride. »

« Pe vinn anbet dimunn, » déplore-t-il. Paul Bérenger souligne que Nando Bodha vient montrer une fois de plus « de quoi il est incapable. » Il parle également d’incompétence et de manque de planification. Le leader du MMM cite ici les travaux qui auraient dû commencer à Rose-Hill à une date spécifique mais ont été renvoyés, car on n’avait pas encore consulté la police.

D’autre part, il déclare qu’il est inacceptable que le rapport sur l’affaire Vijaya Sumputh « pe dormi dan tiroir. » Le leader des Mauves se dit certain que ce rapport « est damning pour Vijaya Sumputh et aussi pour Anil Gayan. »

Pour Paul Bérenger, « enough is enough. » Il estime qu’il est temps de rendre ce rapport public.

Commentaires

Continue Reading

A la une