Connect with us

Actualités

Affaires Sun Tan et Medpoint: Deux poids, deux mesures pour des scénarios identiques ?

Published

on

Affaires Sun Tan et Medpoint: Deux poids, deux mesures pour des scénarios identiques ?

A en croire les raisons avancées par Me Satyajit Boolell pour que l’ICAC soit débouté par la Cour Suprême concernant son éventuel interrogatoire, on serait tenté de penser que des similarités existent. En effet, le DPP a déposé une demande de révision judiciaire pour que la Cour Suprême s’oppose à la décision de l’ICAC de l’interroger.

Pour mieux comprendre les enjeux de cette affaire, il nous faut remonter à plusieurs années de cela. La société Sun Tan Hotels (pvte) ltd devait payer le loyer sur les pas géométrique à Palmar. Ainsi, l’ICAC reproche à Satyajit Boolell d’avoir participé à une réunion avec des officiers du ministère des Terres et du logement le 19 juillet 2011, alors que le principal concerné était déjà DPP. En effet, il s’avère que les actionnaires de Sun Tan avaient découvert que le bail de la compagnie avait expiré en 2007 déjà et qu’il fallait renégocier pour un nouveau bail. Trois personnes avaient été déléguées pour représenter la compagnie dans la réunion avec les officiers du ministère concerné, dont Satyajit Boolell lui-même.

Mais ce dernier, tout en ne niant pas avoir participé à cette réunion, clame qu’il n’y a aucun conflit d’intérêt dans toute l’affaire, affirmant qu’il y participait en tant que simple citoyen, et époux de celle qui détenait des actions au sein de Sun Tan. Ainsi, si on veut cerner la situation, il semble que le DPP avait laissé son paletot de DPP chez lui et s’était rendu à cette réunion avec une simple chemise de citoyen lambda. Jusqu’ici, rien de surprenant ou d’offensant, tant que la bonne foi est de mise.

Mais une autre affaire identique nous laisse perplexe. Il s’agit là de l’affaire Medpoint. Pravind Jugnauth, alors ministre des Finances, avait apposé sa signature sur l’accord d’achat de la clinique Medpoint par l’état. Et si ce jour-là Pravind Jugnauth, avait endossé seulement son paletot de ministre des Finances, après avoir laissé sa chemise de beau-frère à la Caverne ? Lui aussi aurait pu avoir agi de bonne foi ce jour-là ! Le même principe persiste que dans le cas de Satyajit Boolell quand il représentait son épouse lors de la réunion pour négocier le nouveau bail pour Sun Tan.

Aujourd’hui quand le DPP déploie les grands moyens pour sévir contre Pravind Jugnauth, allant jusqu’au Privy Council, pour dénoncer le ministre des finances d’alors pour avoir porté une simple chemise de beau-frère, alors que le ministre était bel et bien en costume de ministre des finances. Là où le bât blesse, c’est quand ce même DPP va chercher le financement pour aller au Privy Council (tournant autour de Rs 150,000) qui devra avoir l’aval de ce même ministre des finances qu’est Pravind Jugnauth, afin de clouer ce dernier au piloris, pour un supposé délit que lui-même, le DPP, aurait commis.

C’est à ne rien comprendre.

Advertisement

Actualités

Budget 2018-2019 – Association of Fishing Operators: «Des opérateurs mauriciens se retrouveront sur le pavé !«

Georges Alexandre

Published

on

Budget 2018-2019 - Association of Fishing Operators: «Des opérateurs mauriciens se retrouveront sur le pavé !«
Budget 2018-2019 - Association of Fishing Operators: «Des opérateurs mauriciens se retrouveront sur le pavé !«

Budget 2018-2019 – Association of Fishing Operators: «Des opérateurs mauriciens se retrouveront sur le pavé !«

Lors d’une conférence de presse, ce 19 juin, Alain Larison, cordonnateur de l’Association of Fishing Operators (AFO), a affirmé que cette mesure budgétaire, permettant aux bateaux de pêche étrangers de pêcher dans les eaux territoriales de Maurice, énoncée dans le Budget 2018-2019, aura de graves repercussions sur le secteur de la pêche.

«Les opérateurs mauriciens de pêche se retrouveront sur la pavé. Les 25 compagnies de pêche devenant banqueroute, donneront lieu au chômage. Inadmissible de bouger dans une telle direction», affirme Alain Larison. «Le comble est qu’après l’épisode de l’octroi du passeport mauricien, on ajoute la carte blanche accordée aux compagnies de pêche étrangères de venir pêcher sur le territoire mauricien», a-t-il ajouté.

Selon lui, cette mesure budgétaire d’ouvrir le secteur de la pêche aux grosses pointures étrangères de venir exploiter les zones de pêches mauriciennes découle d’une «décision mal pensée et mal conseillée.» Par conséquent, le cordonnateur de l’AFO a souligné qu’un mémoire dans ce sens a été remis au Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth. «Nous lui avons expliqué que cette mesure aura un impact négatif sur le secteur de la pêche à Maurice», a-t-il déclaré.

De son côté, Ritesh Gurobee, un des responsables de l’AFO a fait remarquer que le secteur de la pêche industrielle et semi-industrielle regroupe quelque 500 pêcheurs. «Qu’adviendront-ils si des bateaux étrangers viennent pêcher dans nos eaux territoriales ? Déjà,ils n’arrivent à assurer un contrôle sur nos eaux, maintenant ils laissent entendre que de pêcheurs mauriciens sont des incapables», s’interroge-t-il.

Soulignant que le ministère de la Pêche avait récemment depêché de techniciens sur le terrain pour évaluer la situation, Ritesh Gurobee s’est confié : «Ils sont conscients des problèmes auxquels nous sommes confrontés. Au cas, où demain, il y a des opérateurs sudafricain, japonais, français…que ferons-nous pour vendre nos prises sur le marché ?» Il a soutenu qu’il faut mettre un terme à l’importation des poissons.

Continue Reading

Actualités

A Quartier-Militaire SSS (Girls) – Kobita Jugnauth exhorte les étudiants à se servir pleinement des opportunités modernes

Sarvesh Bhugowandeen

Published

on

A Quartier-Militaire SSS (Girls) - Kobita Jugnauth exhorte les étudiants à se servir pleinement des opportunités modernes
A Quartier-Militaire SSS (Girls) - Kobita Jugnauth exhorte les étudiants à se servir pleinement des opportunités modernes

A Quartier-Militaire SSS (Girls) – Kobita Jugnauth exhorte les étudiants à se servir pleinement des opportunités modernes

Kobita Jugnauth, l’épouse du Premier ministre, a été l’invitée d’honneur à l’école secondaire du Quartier Militaire SSS (Girls) dans le cadre de la tenue du Prize Giving Ceremony. C’était ce mercredi 20 juin.

Dans son discours, Kobita Jugnauth a mis l’accent sur l’importance de l’éducation. Elle a exhortée les élèves de l’établissement à « se servir pleinement des opportunités modernes offertes actuellement avec toutes les facilités technologiques qui existent ».

L’épouse de Pravind Jugnauth s’est appuyée sur une fameuse citation de feu Nelson Mandela : « l’éducation est le meilleur outil pour changer le monde ». Le challenge, souligne-t-elle, « est d’assurer  l’épanouissement des élèves ». De plus, elle rend hommage « à des enseignants passionnés qui font en sort qu’aucun enfant n’est laissé pour compte ». La First lady dit qu’il est essentiel de tirer le meilleur des tous les étudiants dans les écoles.

Continue Reading

Actualités

Anwar Husnoo : « Des investissements sans précédent dans le secteur de la Santé »

Published

on

Anwar Husnoo : « Des investissements sans précédent dans le secteur de la Santé »
Anwar Husnoo : « Des investissements sans précédent dans le secteur de la Santé »

Anwar Husnoo : « Des investissements sans précédent dans le secteur de la Santé »

Le ministre de la Santé, Anwar Husnoo, est intervenu à l’occasion des débats budgétaires, ce mercredi 20 juin. Ce dernier devait marteler que les investissements consentis dans le domaine de la santé pour ce budget sont « sans précédent ». « Ce budget démontre la volonté politique pour soutenir le développement du pays », devait aussi souligner Anwar Husnoo.

Ce dernier s’en est aussi vertement pris au chef de l’opposition, Xavier Luc Duval, critiquant les commentaires « cheap » de ce dernier. Le ministre de la Santé a ainsi tenu à répondre au leader de l’opposition qui avait souligné que le taux de mortalité dans le pays est en hausse. Chiffre à l’appui, le ministre a démontré que ce taux est au contraire resté stable ces deux dernières années.

Il a aussi égrené les différentes mesures qui ont été prises dans le discours budgétaire pour le secteur de la santé. Ce dernier s’est, par exemple, réjoui de la mise sur pied d’un nouveau Cancer Centre. Autre sujet de satisfaction : la création d’un medical hub à Cote d’Or qui comprendra, entre autres, un hôpital pour les yeux modernes.

Continue Reading

Trending