Connect with us

Faits Divers

Bimla, 69 ans, battue et violée par son petit-fils : « Letan mo repran connaissance, mo truv sperme lor mwa….»

Published

on

Bimla, 69 ans, battue et violée par son petit-fils : « Letan mo repran connaissance, mo truv sperme lor mwa….»

Que fait-elle étendue sur le sol dans sa chambre à coucher et pourquoi ressent-elle des douleurs aux parties intimes? s’interroge Bimla, 69 ans. En reprenant ses esprits, elle réalise alors ce qui lui était arrivé avant qu’elle ne s’évanouisse. Son petit-fils l’avait accompagnée dans la pièce puis, sans crier gare, il l’a projetée violemment au sol. Elle se souvient également qu’il a tenté de lui enlever ses sous-vêtements. Après avoir reçu des coups, elle est tombée dans les pommes. Mais que s’est-il passé pendant ce temps ? La sexagénaire est horrifiée en découvrant un liquide blanchâtre sur sa jambe. Il n’y a pas l’ombre d’un doute. Il s’agit bel bien de sperme. Elle réalise qu’elle a été violée par son petit-fils. Terrorisée après cette mésaventure, elle attendra le retour de son fils pour lui relater sa mésaventure. Mais ce dernier n’en croit pas un mot. « Yash zame pou capav fer enn zafer koum sa», lui dit-il.  Elle insiste pour qu’il l’a conduise à l’hôpital. Cest là que le personnel soignant constatera qu’elle a été victime d’une agression sexuelle. Bimla est admise en salle.

Le lendemain vers 13 h 15, elle relate dans une déposition que le jour de son agression, lundi dernier vers 19hre30, elle se reposait  sur le canapé du salon. « Yash finn apros avek mwa. Lerla li dir mwa li pou acompagn mwa dan mo lasam». Elle ignorait, dit-elle à la policière qui enregistrait sa déposition, les véritables intentions de son petit-fils. Après une lutte avec ce dernier, elle s’est évanouie. « Letam mo finn repran connaissance, mo finn truv sperme lor mwa»

L’incident a eu lieu à Petit Pacquet, Montagne Blanche

Les policiers de la région et les limiers de la Criminal Investigation Division de Moka sont à la recherche du suspect.

(Bimla est un prénom fictif)

Advertisement

Faits Divers

[Vidéo]Le cri de détresse d’un SDF à ses enfants

Published

on

Le cri de détresse d’un SDF à ses enfants
[Vidéo] Le cri de détresse d’un SDF à ses enfants

[Vidéo] Le cri de détresse d’un SDF à ses enfants

Les cheveux en bataille et la barbe grisonnante, Anil (60 ans) n’est que l’ombre de lui-même. Cela fait plus de quatre ans que cet ex-cuisinier, père de trois enfants, s’est retrouvé sans un toit. Comme un malheur n’arrive jamais seul, il a été victime d’un grave accident de la route. Ne pouvant plus travailler et abandonné par ses proches, il est contraint de passer ses nuits à la belle étoîle en bravant le froid hivernal.

Tout a basculé lorsqu’il a rencontré Avish Betun, un jeune homme de 27 ans…

Continue Reading

Faits Divers

Alerte à la Bombe : Une plaisanterie de très mauvais goût

Published

on

Alerte à la Bombe : Une plaisanterie de très mauvais goût

Alerte à la Bombe : Une plaisanterie de très mauvais goût

Les employés et les membres du public ont été contraints d’évacuer la mairie de Beau-Bassin/ Rose-Hill, ce lundi 18 juin, vers 15 h 00. Cela après qu’un des employés a reçu un courrier électronique faisant état de la présence d’une bombe dans le bâtiment.

Les policiers du poste de police de Rose-Hill, les limiers de la Criminal Investigation Division (CID), ainsi que les éléments de la Special Mobile Force (SMF) se sont rendus sur les lieux. Après avoir passé au peigne fin le bâtiment, ces derniers n’ont retrouvé aucun engin explosif. Il s’agissait, nous confie une source policière, d’une plaisanterie de très mauvais goût.

Rappelons que c’est la troisième mairie qui a reçu des menaces d’alerte à la bombe en une semaine.

Continue Reading

Faits Divers

Au bureau de poste de Bel-Air : des malfrats emportent Rs 17 000

Published

on

Au bureau de poste de Bel-Air : des malfrats emportent Rs 17 000

Au bureau de poste de Bel-Air : des malfrats emportent Rs 17 000

Le bureau de poste de Bel-Air a reçu la visite de cambrioleurs durant le week-end. Les malfrats ont fait irruption dans le bâtiment à travers une fenêtre après avoir découpé les antivols.

Deux sacs contenant des pièces de monnaies, soit une somme de Rs 17 000 a été emportée. Les deux sacs se trouvaient dans un placard.

C’est le «poste mistress» qui a alerté le poste de police de la localité, ce lundi matin. Des policiers ont été dépêchés sur les lieux.

Continue Reading

Trending