Connect with us

Actualités

Pêche : Le Fishermen Welfare Fund offre 49 bourses aux enfants de pêcheurs mauriciens et rodriguais

Krsna Coopoosamy

Published

on

Pêche : Le Fishermen Welfare Fund offre 49 bourses aux enfants de pêcheurs mauriciens et rodriguais

Quarante-neuf enfants de pêcheurs mauriciens et rodriguais bénéficieront de bourses offertes par le Fishermen Welfare Fund. A cet effet, une cérémonie est prévue le jeudi 27 juillet 2017 à l’Université de Technologie de Maurice à Pointe aux Sables en présence du ministre de l’Economie océanique, des Ressources marines, de la Pêche, et des Services maritimes, Premdut Koonjoo.

Pour Maurice, 21 bourses sont destinées aux élèves ayant complété le Certificate of Primary Education et qui poursuivent des études secondaires. Ils recevront une allocation de Rs 350 par mois pendant leurs années d’études de Form I à V. De plus, une allocation mensuelle de Rs 750 sera versée à neuf étudiants qui ont complété la Form V et qui entament la Lower VI. En ce qui concerne Rodrigues, 19 bourses seront allouées dont 13 à ceux ayant complété le Certificate of Primary Education et six qui ont complété la Form V.

Le programme de bourse d’études pour les enfants des pêcheurs a été introduit par le gouvernement en 1990. L’objectif est d’apporter une assistance financière aux enfants avec de bonnes performances académiques afin de leur permettre d’avancer. Ce programme est ainsi un outil pour démocratiser davantage l’accès à l’éducation aux enfants des pêcheurs.

Présentement, 112 bourses sont offertes aux enfants mauriciens et rodriguais sous quatre catégories, comme suit :

  • Post CPE (56 bourses) aux étudiants qui poursuivent des études de Form I à Une allocation mensuelle de Rs 350 leur est offerte.
  • Post School Certificate (25 bourses). Les bénéficiaires reçoivent une allocation de Rs 750 par mois.
  • Post Higher School Certificate (14 bourses) aux étudiants entamant leur diplôme ou autre qualification professionnelle. Ils bénéficient d’une somme de Rs 1 500 par mois.
  • Postgraduation Courses (5 bourses) aux étudiants qui ont complété leurs études universitaires de base (Undergraduate Course) et qui entament des études supérieures (Postgraduate Course). Ils recevront une allocation de Rs 2 000 par mois.
  • Préprofessionnelle (12 bourses). Une allocation de Rs 375 par mois est offerte aux bénéficiaires.

Le Fishermen Welfare Fund

Créé en 2000, le Fishermen Welfare Fund opère sous l’égide du ministère de l’Economie océanique, des Ressources marines, de la Pêche, des Services maritimes et des Iles. Il vise à améliorer le bien-être des pêcheurs de Maurice et Rodrigues, et de leurs familles. Pour mener à bien cette vision, le Fishermen Welfare Fund élabore des plans, y compris des plans pour des prêts et autre assistance financière, ainsi que des projets.

Outre les bourses d’études, le Fund offre également des allocations de maternité, des allocations maladie, des allocations à la famille des pêcheurs disparus en mer, et une indemnité funéraire aux membres de la famille d’un pêcheur en cas de décès de ce dernier. De plus, une assistance financière est offerte aux pêcheurs dont le bateau a été accidentellement endommagé en mer.

Advertisement

Actualités

Suspendu du Parlement – Alan Ganoo: «Enough is enough !»

Georges Alexandre

Published

on

Suspendu du Parlement – Alan Ganoo: «Enough is enough !»

Suspendu du Parlement – Alan Ganoo: «Enough is enough !»

«La Speaker a été injuste à mon égard. Elle le fait de manière systématique contre moi. C’est un comportement politiquement motivé de sa part. Enouh is enough !», s’insurge Alan Ganoo, à la suite du ruling de la Speaker, Maya Hanoomanjee de le suspendre pour le reste de la séance parlementaire du jour et  pour les deux prochaines séances de l’Assemblée Nationale dans une déclaration à Inside News, cet après-midi du 17 juillet.

Auparavant, lors du Prime Minister’s Question Time (PMQT), Alan Ganoo a refusé un ordre d’expulsion de la Speaker.

Pour le président du Mouvement Patriotique (MP), un Speaker de la l’Assemblée Nationale peut s’arroger le droit d’expulser un membre du Parlement en cas de «grossly disorderly misconduct.» «Or, dans mon cas, depuis le début de la séance parlementaire, ce matin, j’ai voulu intervenir à une dizaine de reprises, soit lors de la Private Notice Question (PNQ) et trois autres questions, dont sur la Maubank, l’Economic Development Board… J’ai levé la main, mais la Speaker a refusé de me donner la parole», déplore Alan Ganoo. «Cela est inconcevable ! Je suis un élu du peuple. Je compte 36 années en tant que parlementaire, je n’ai jamais eu de problème avec qui que ce soit au Parlement. Mais, Maya Hanoomanjee se montre injuste contre moi depuis 2014, car elle digère mal sa défaite contre moi»

Continue Reading

Actualités

Cyber-sécurité : une compagnie kenyane envisage d’ouvrir un centre de formation à Maurice

Didier Hortense

Published

on

Cyber-sécurité : une compagnie kenyane envisage d’ouvrir un centre de formation à Maurice

Cyber-sécurité : une compagnie kenyane envisage d’ouvrir un centre de formation à Maurice

Serianu, importante compagnie kenyane impliquée dans les nouvelles technologies, notamment la cyber-sécurité, envisage de s’implanter à Maurice. Dans le cadre de l’expansion de ses activités, la compagnie compte, en effet, ouvrir un centre de formation afin de former des Mauriciens à parer aux cyber-attaques.

Selon William Makatiani, le Managing Director de Serianu, cette dernière envisage de former environ 500 Mauriciens à terme. Serianu a déjà ouvert un centre similaire à Nairobi, mais voit en Maurice une plateforme idéale dans le cadre de l’expansion de ses activités du fait de son bilinguisme, de sa forte pénétration des nouvelles technologies ou encore de par sa situation géographique.

Ceux formés seront amenés à travailler sur des stratégies de cyber-sécurité, en particulier pour le marché sud-africain. « Notre centre de cyber-sécurité et d’immersion à Nairobi a montré qu’il existe une demande pour ces services de formation, de recherche et de test de réseau à l’intention d’organisations privées et publiques en Afrique australe », de souligner William Makatiani.

 

Continue Reading

Actualités

Parlement : Ganoo suspendu pour le reste de la journée et les deux prochaines séances

Georges Alexandre

Published

on

Parlement : Alan Ganoo suspendu pour deux séances et le reste de la journée

Parlement : Ganoo suspendu pour le reste de la journée et les deux prochaines séances

Le député Alan Ganoo a été suspendu pour deux séances parlementaire et le reste de la journée: c’est le ruling de la Speaker de l’Assemblée nationale, Maya Hanoomanjee, à la reprise des travaux, à la mi-journée. Cela à la suite d’une suspension de la séance pendant plus de 15 minutes. Elle soutient que le député Ganoo a enfreint les Standing Orders du Parlement. Cette demande de la Speaker a été secondée par le Premier ministre suppléant, Ivan Collendavelloo.

Il est 12h47, la Speaker, Maya Hanoomanjee suspend la séance parlementaire du jour. Pour cause, le député Alan Ganoo refuse son expulsion de l’Hémicyle.

«Depuis la tranche d’horaire réservée à la PNQ, j’ai levé la main pour poser une question, mais vous m’avez refusé», déplore Alan Ganoo. La Speaker lui ordonne de s’asseoir. «Sinon, je n’aurais d’autre choix que de vous expulser de l’Hémicyle», précise Maya Hanoomanjee.

Mais, le président du Mouvement Patriotique refuse d’abdiquer. «Je vous donne une dernière chance. Les Standing Orders sont explicites là-dessus. Je fais référence, à la clause 26/1 des Standing Orders. Je n’ai aucune explication à vous donner davantage», soutient la Speaker.

Alan Ganoo proteste : «Vous refusez de me doner la parole pour poser ma question».  Cela avant de rester de marbre et de s’asseoir à nouveau. C’est à quoi, Maya Hanoomanjee insiste : «Il doit y avoir de la discipline à l’Assemblée nationale

Par conséquent, elle suspend la séance.

Continue Reading

Trending