Actu de l'ile Maurice
Actualités

Dans un supermarché : emballage neuf pour des frites moisies

Dans un supermarché : emballage neuf pour des frites moisies

Ce consommateur n’aura plus d’envie de frites. Du moins pour un long moment…Pas étonnant, après la découverte qu’il a faite dans un sachet qu’il avait acheté dans un supermarché, le samedi 29 juillet.

Il est 15 h 30. Après avoir fait quelques achats dans un supermarché de la capitale, Il rentre chez lui à Port-Louis. Aux alentours de 20 h 30, il décide de préparer des frites. Il ne s’attendait pas à avoir une mauvaise surprise. En ouvrant le sachet, le pauvre fait un bond en arrière. Ecœuré, il vient de constater que les frites, qu’il avait achetées trois heures plus tôt au supermarché, étaient couvertes de moisissures. Et pourtant, les frites qu’il avait payées à Rs 59.99 avait une date de péremption allant jusqu’à 2018.

Après cette mésaventure, il s’est rendu au supermarché le lendemain dans l’espoir qu’on lui rembourserait. Mais les choses ne se sont pas passées comme il le voulait. Un responsable du supermarché l’a informé qu’il ne pouvait rien faire pour lui, sous prétexte qu’il s’agit d’un produit frigorifié.

Contacté, Amar Deep Seetohul Acting Head de la Consumer Protection Unit (CPU), souligne que son unité vérifie les produits en regardant les dates d’expiration. Il indique que seuls les inspecteurs sanitaires sont en mesure d’analyser les produits suspects.

Il nous a affirmé avoir alerté le bureau sanitaire. Les inspecteurs ont récupéré le sachet de frites à des fins d’analyses. Et lundi, en compagnie des inspecteurs, Il s’est rendu au supermarché en question.

Un responsable au bureau des sanitaires, affirme que la plainte du consommateur a été enrégistrée. Il indique que des actions ont été enclenchées. Ce dernier déclare que des inspections sont effectuées régulièrement par les inspecteurs.

Interrogé sur cet incident, un préposé du supermarché incriminé a refusé toute explication, ne daignant pas s’expliquer à la presse.