Connect with us

Actualités

Ces grands chantiers qui vont transformer l’île Maurice

Published

on

Ces grands chantiers qui vont transformer l’île Maurice

L’île Maurice se prépare à se transformer en un vaste chantier avec le lancement des travaux de plusieurs projets d’infrastructure publique à travers l’île. Ces travaux permettront ainsi à l’industrie de la construction de reprendre du poil de la bête et à la croissance économique de poursuivre sa progression.

Le projet Metro Express sera bientôt sur les rails, avec la signature du contrat de Design and Construction avec la société indienne, Larsen and Toubro. Il faudra compter aussi sur l’énorme challenge qui attend le gouvernement avec le remplacement des tuyaux pour atteindre son objectif  de fourniture d’eau courante sur une base de « 24/7 ». Des investissements massifs totalisant Rs 130 milliards sont également prévus dans le port comme à l‘aéroport, ainsi qu’au niveau des infrastructures publiques à travers l’île.

« Sa bann projets et développement la pou ena enn impact direct lor nou secteur construction en particulier mais aussi lor différent secteurs et finalement lor croissance nou l’économie », a fait comprendre le Premier ministre, Pravind Jugnauth, lors du lancement des travaux de remplacement des vieux tuyaux dans le cadre du défi « 24/7 ».

Tous les experts dans le domaine économique aussi bien que dans la construction sont toutefois d’avis qu’il y a un besoin pressant d’avoir un plan bien défini pour la croissance, la transformation et la compétitivité de notre industrie de la construction. D’autant plus que depuis 2011, indiquent-ils, la contraction de l’industrie a eu un impact négatif sur l’emploi et la croissance économique.

La bonne nouvelle, c’est que, selon les dernières prévisions, le secteur de la construction devrait enregistrer un taux de croissance de 7 % en 2017. Signe précurseur d’une stimulation de la croissance économique qui, selon toute probabilité, devrait se situer autour des 3,9% à la fin de l’année.

Cet optimisme est surtout basé sur les nombreux projets de développement envisagés par le gouvernement et qui devraient nécessiter des investissements de Rs 130 milliards au cours de ces cinq prochaines années. Ci-dessous les projets majeurs qui seront lancés dans les mois à venir et les investissements consentis.

Métro express : Rs 18,8 Mds

Le contrat ayant été signé, les travaux, qui seront repartis en deux phases, devraient débuter en septembre de cette année.  La première phase concernera le tracé Port-Louis/Rose-Hill et, selon le calendrier établi, le projet devrait être opérationnel en 2019, et complété en 2021. Comme indiqué lors de la signature du contrat lundi, le Metro Express comprendra dix-huit trains de sept compartiments qui transporteront chacun 307 passagers. Le prix du ticket sera aligné sur celui de l’autobus pour le trajet Curepipe/Port-Louis sur une distance de 26 kilomètres. D’importants projets de développement et d’activités économiques sont attendus autour des 19 stations.

Remplacement des vieux tuyaux (CWA) : Rs 2,3 milliards

Le défi d’assurer une distribution d’eau 24 heures sur 7 jours demeure une priorité telle que stipulé dans son manifeste électoral. Si la machine était déjà en marche depuis deux ans, on peut dire qu’elle est passée à la vitesse supérieure avec le remplissage de Bagatelle Dam et sa mise en opération. Les Rs 2,3 milliards additionnel alloués au remplacement des vieux tuyaux de la CWA mettra probablement fin à un problème qui perdure depuis des décennies. Quelque 260 kilomètres de tuyaux seront remplacés dans le cadre de la mise en œuvre de ce programme.

Gare Victoria : Rs 1,5 milliard

Dans le sillage du lancement du projet Metro Express, un projet d’envergure devrait être lancé à Port-Louis, à savoir la transformation de la Gare Victoria. Un consortium prévoit d’y investir Rs 1,5 dans une nouvelle gare moderne, incluant de nouveaux aménagements pour le Métro express, les autobus, des bureaux, food court et autres espaces commerciaux.

Aéorport : Rs 10 (+) milliards

En ligne avec la vision du gouvernement de faire de l’aéroport Sir Seewoosagur Ramgoolam de Plaisance un point stratégique dans la région, le gouvernement prévoit de lancer les travaux pour la construction d’un second terminal de passagers d’ici 2018. Ce projet devrait permettre d’accroître la capacité d’accueil de l’aéroport jusqu’à plus de 9 millions de passagers annuellement et permettre à l’industrie touristique d’atteindre ses objectifs en matière d’arrivées touristiques.

Infrastructure routière : Rs 5,9 milliards

L’infrastructure routière subira également une transformation au cours de ces trois prochaines années avec notamment la mise en œuvre du Road Decon­gestion Programme. Ce projet comprend la reconstruction des ronds-points de Pont Fer, Jumbo Phoenix et Valentina en échangeurs (Grade separated junc­tions) et la construction de l’A1-M1 Link Road, qui permettra de rallier la route Port- Louis-St Jean (A1), à hau­teur de Chebel, à partir de l’autoroute (M1), à Sorèze. Longue d’environ 1 Km, la nouvelle route empruntera un pont d’approximative­ment 320 mètres, qui en­jambera la Grande-Rivière-Nord-Ouest.

Le port : Rs 3 milliards

Le développement des infrastructures portuaires et la transformation de Port Louis en un « maritime hub » est déjà en marche. En vue d’augmenter sa compétitivité, le gouvernement y investira cette année Rs 3 milliards.

Riche Terre Business and Industrial Park : Rs 4,4 milliards

Le potentiel croissance de la région Riche-Terre sera exploité avec la construction d’un Riche Terre Business and Industrial Park, un nouvel espace qui attirera des activités économiques et qui nécessitera des investissements de l’ordre de Rs 3 milliards au cours de ces trois prochaines années.

Complexe multisports à Côte d’Or : Rs 3,6 milliards

Ce sera le complexe sportif le plus moderne dans la région de l’océan indien. Il sera aménagé dans la nouvelle ville de Highlands au coût de Rs 3,6 milliards. Ce site accueillera en 2019 plusieurs compétitions inscrites au programme des Jeux des îles de l’océan Indien, qui se tiendront à Maurice.

Smart Cities et Ebène Cybercity : Rs 2,6 milliards

Les projets de Smart City qui sont en phase d’implémentation nécessiteront un investissement total de Rs 2,6 milliards, notamment à Mon Trésor, Moka et Médine. Dans le sillage de ces pôles de développement, la cybercité fera également l’objet d’un ‘lifting’.

Drains et ponts : Rs 1,3 milliard

Améliorer la qualité de vie des citoyens. C’est dans cet esprit que le gouvernement continue le processus de développement au niveau urbain et rural pour faire face aux effets dus aux changements climatiques, dont les inondations. Pour le présent exercice financier, Rs 1,3 milliard a été consacré à la construction et la réhabilitation des drains et des ponts à travers la National Development Unit (NDU).

Collectivités locales : Rs 500 millions

Au niveau des collectivités locales, une enveloppe financière de Rs 500 millions a été allouée en vue de développer et réhabiliter les infrastructures tels que les complexes sportifs et espaces récréatifs.

 Infrastructures nationales : Rs 3,3 milliards

Au niveau national, une somme de Rs 3,3 milliards a été budgétée pour assurer la construction des infrastructures incluant les community health centres, complexes ‘multi-purpose’, piscines, postes de police entre autres.

Logements sociaux : Rs 5 milliards

C’est un autre défi prioritaire que le gouvernement promet de relever durant son mandat.  De janvier 2015 à décembre 2016, 1, 093 logements, selon les modèles de la NHDC et des « social housing units » en dur, ont été construits pour un investissement total de Rs 1 milliard. Pour l’année 2017, 1,586 logements additionnels seront construits pour un montant de Rs 2 milliards. Selon le programme établi, 3,682 maisons additionnelles seront construites en 2018 et 3,274 en 2019. Le montant total qui sera investi lors de ces trois prochaines années : Rs 5 milliards.

Gestion des eaux usées : Rs 3 milliards

C’est le montant qui a été déboursé à travers la Wastewater Management Authority (WMA) pour des travaux de réhabilitation du réseau de tout-à-l’égout à Phoenix, Port-Louis, Cité la Cure, Petit Verger et Pointe-aux-Sables entre autres. Au total, Rs 3 milliards seront consacrés à la gestion des eaux usées au cours de ces trois prochaines années.

Énergie solaire : Rs 700 millions

Rs 700 millions seront investis dans le « Solar Home Project », comprenant l’installation de 10 000 panneaux solaires au cours des 5 prochaines années.

Commentaires

Actualités

[vidéo] Sridevi had no history of heart disease

Published

on

Sridevi had no history of heart disease

[vidéo] Sridevi had no history of heart disease

Tall and statuesque, she was regal rather than imperious; her hair styled to resemble a cloud – as was the fashion at the time. Like most south Indian actors, she was known by her first name. Her rise to the status of an all-India movie phenomenon is an extraordinary chapter in the country’s film industry. With a filmography of close to 300 movies in more than five Indian languages, she held her own as a leading lady, a box office magnet from the 1970s to late 1990s.

While we are all mourning the untimely demise of Sridevi, it is important to remember why this “may” have happened to her. According to Indian press, society demanded that she stays slimmer/look younger than a 40 year old, 50 year old and plus 50 woman needs to be. Hence until then, she has been involved in continuous surgeries.

One of her friends stated that “When I met her about 5 years ago, she was beautiful but a sad version of that self that we loved so much in a movie like Chandni. With a lot of pressure to keep her weight down, to make sure that her face had no wrinkle lines, she has had to make a continuous visit to the clinic in Southern California”.

As a matter of sadness, she herself did not trust in her own beauty – she was a clothes horse for whoever would care to dress her. What I conclude is that such a lack of love for oneself that one’s own lips don’t suffice, one’s own face is not good enough, one’s flesh and blood have to be sucked out of her so that she can wear the best of couture. That is unfortunately the sadness of life that could have been lived so much better not just for her but for her daughters also.

Commentaires

Continue Reading

Actualités

A Rodrigues : Pravind Jugnauth participe à une session d’entraînement

Published

on

A Rodrigues : Pravind Jugnauth participe à une session d’entraînement

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth a participé à une session d’entraînement animée par le sportif Eric Milazar, ce dimanche 25 février. C’était sur le terrain de foot de Baie Lascar à Rodrigues.

Les athlètes pré sélectionnés des Jeux des Îles de l’Océan Indien (JIOI) de 2019, ont également participé à l’entraînement. Présence remarquée du chef commissaire, Serge Clair et du ministre de la Jeunesse et des Sports, Stephan Toussaint.

D’autre part, le Premier ministre a aussi effectué une visite à la Rodrigues Lime Juice Multipurpose Cooperative Society. À 11h30, Pravind Jugnauth a visité  l’académie du tourisme.  Il retournera au pays ce dimanche soir.

Pravind Jugnauth s’est rendu à Rodrigues, dans le cadre des consultations pré-budgétaires.

Commentaires

Continue Reading

Actualités

Décès de Sridevi : « Se enn sok » dit Roubina Jadoo-Jaunbocus

Published

on

Décès de Sridevi : « Se enn sok » dit Roubina Jadoo-Jaunbocus

Le décès de l’actrice bollywoodienne, Sridevi kapoor est une grande perte, regrette Roubina Jadoo-Jaunboccus. La ministre de l’Egalité du genre confie avoir appris la nouvelle, hier soir, samedi 24 février. « Se enn nouvel tre trist ki monn aprann yer swar. Se enn gran perte. Se enn sok.  »

Roubina Jadoo-Jaunboccus présente ses sympathies à la famille de Sridevi. La ministre rappelle que l’actrice était attendue à Maurice dans quelques jours. Elle était l’invitée d’honneur aux célébrations nationales dans le cadre de la Journée internationale de la Femme, le 8 mars prochain. « Nu finn travay enormeman pou fer li vinn 
moris le 8 mars. Nu ti anvi li partaz so konesans ek piblic morisien»

Pour rappel, l’actrice Sridevi est décédée, hier soir, des suites d’une crise cardiaque. Elle était âgée de 54 ans.

A lire aussi : Journée de la femme : l’actrice Sridevi participera aux activités

Commentaires

Continue Reading

A la une