Actu de l'ile Maurice
Actualités

[Vidéo] Brutalité et agression sur et par des policiers: Qui blamer?

[Vidéo] Brutalité et agression sur et par des policiers: Qui blamer?

Les plaintes se sont multipliées durant ces dernières années concernant la brutalité sur des policiers. Certains se sont retrouvés avec des blessures et des séquelles à long terme.

L’avocat Neelkant Dulloo, explique ce que prévoit la loi lorsqu’un policier est agressé par un membre du public. Entre autres, il précise que la section 159 du code criminel peut poursuivre au pénal l’individu qui agresse un policier en service. Le coupable peut aussi écoper d’une peine de prison ne dépassant pas deux ans.

D’autre part, le président de la Police Officers Solidarity Union (POSU), Jaylall Boojhawon, se dit déçu de l’attitude du public à l’égard de la force policière. Il avance que ces policiers ne font que leur travail en maitrisant les suspects lors des émeutes. Or, certains membres du public sont récalcitrants, hostiles et bien souvent sous l’influence de l’alcool. Ainsi la loi permet aux policiers de se servir de la force selon le danger que représente l’individu.

Dans un premier temps, affirme-t-il, le policier ordonne au suspect de jeter une quelconque arme en sa possession. Si l’individu n’adhère pas à l’avertissement et le danger semble imminent, le policier peut se servir de son arme. Toutefois, il pointe aux pieds pour limiter les blessures.

Le président syndical avance aussi que ces policiers sont protégés par un « Public Officers Protection Act ». Celui-ci peut seulement autoriser la manipulation des individus. Cependant il n’y a aucune assurance pour ces policiers qui se blessent ou perdent la vie lorsqu’ils sont en service. S’ils se blessent durant leur travail ils n’ont qu’un « injury leave » déplore Jaylall Boojhawon. Ainsi il lance un appel au gouvernement pour revoir les conditions de travail des policiers et de les équiper de pistolets Taser. Ainsi il pense que ces policiers seraient mieux placés pour arrêter les suspects sans mettre en danger leur vie et celle des autres.