Actu de l'ile Maurice
Faits Divers

Meurtre d’une sud-africaine : Elle portait une profonde entaille au cou et sa robe était relevée

Meurtre d’une sud-africaine : Elle portait une profonde entaille au cou et sa robe était relevée

Il est 16 heures, lorsque les policiers de Grand-Baie pénètrent dans l’appartement de Lara Rigs à Résidence de Luxe à Grand-Baie, ce lundi 14 août.  En entrant dans la chambre à coucher,  ils font une horrible  découverte. Le corps de la jeune femme gîsant dans son lit maculé de sang. Sa robe était relevée et sa petite cullotte sur les genoux.

Les policiers ne tardent pas à remarquer que la victime porte une profonde entaille au cou et une blessure au niveau du ventre. Il n’y a pas l’ombre d’un doute.  Elle a été violée avant d’être égorgée. Fait intriguant, il n’y a pas de traces de lutte dans la pièce. Tout porte à croire qu’elle connaissait son assassin.

Les limiers de la Criminal Investigation Division (CID) de Grand-Baie menés par l’inspecteur Jodhooa et les sergents Ragoonundun et Moorootia sont dépêchés sur les lieux.

Selon une source proche des enquêteurs, la victime était ivre au moment de son agression. Le décès remonte à la veille, aux alentours de minuit. Autre fait troublant, son téléphone portable a disparu. C’est pourquoi la victime est restée injoignable au téléphone.

L’un de ses amis, un ressortisant sud-africain qui s’est rendu sur place après avoir appris la terrible nouvelle, a confié aux enquêteurs que Lara Rigs était en compagnie d’un groupe d’amis la veille. Ils avaient déposée la jeune femme à l’entrée du complexe. C’est un vigile qui l’avait raccompagnée jusqu’à son appartement. Ce dernier âgé de 55 ans a été entendu par les hommes du SP Luciano Gérard  de la Major Crime Investigation Team et ceux de la CID de Grand-Baie.

L’ASP Devanand Reekoye, le surintendant Cally  se sont rendus sur les lieux du drame. Le Dr Sudesh Kumar Gungadin, Chief Police Medical Officer est arrivé peu de temps après. Le cadavre de la victime a été conduit à la morgue de l’hôpital Jeetoo vers 19 h 30.

Selon le SP Cally, la victime, d’origine sud-africaine est arrivée à Maurice il y a trois mois et vivait seule. Affaire à suivre….