Actu de l'ile Maurice
Actualités

Metro Express : des démarches déjà entamées pour l’appropriation des terrains

Metro Express : des démarches déjà entamées pour l’appropriation des terrains

Etienne Sinatambou se dit avant tout satisfait qu’il y a certaines parties de l’opposition qui ont commencé à comprendre que le Metro Express représente le développement et la modernité. Il cite ici Alan Ganoo qui avait déclaré que Maurice 2017 a besoin d’un projet de mass transit.

Toutefois, il affirme qu’il y a certains qui essayeront de « ralentir » ou de « saboter » le projet. Etienne Sinatambou soutient également qu’il y a certains membres de l’opposition qui incitent certaines personnes à faire un sit-in pour que ce projet n’aboutisse pas.

Commentant sur ces maisons qui se trouvent sur le tracé du Metro Express, il explique que le gouvernement a déjà proposé des solutions. « Il n’y a qu’une trentaine de cas qui sont concernés. »

Le porte-parole du gouvernement indique que toutes les procédures ont déjà été remplies afin de « compulsorily acquérir les propriétés. » Il ne reste plus que ces gens decident de partir.

Etienne Sinatambou explique qu’il y a certains qui ont déjà reçu leur argent mais qui n’ont pas encore quitté les lieux. Il y en a certains qui ne sont pas d’accord avec la somme proposée et en dernier lieu, il y a ceux qui sont attachés avec leur propriétés et refusent de partir. Etienne Sinatambou estime que ces derniers veulent plus de temps et plus d’argent.

Par ailleurs, le gouvernement a déjà fait ses propositions. Ceux qui doivent évacuer les lieux ont deux choix. Ils peuvent soit opter pour un terrain avec des infrastructures jusqu’à ce que la construction de leur maison soit achevée. Le gouvernement leur donnera également une compensation pendant 1 an.  Ces familles peuvent aussi choisir d’habiter une maison de la NHDC ou de la Mauritius Housing Company.

Le porte-parole du gouvernement ne mâche également pas ses mots. « Le gouvernement doit respecter le délai. » Il déclare que le contrat a déjà été signé et que le site doit être remis au contracteur. Les travaux se feront sur l’ensemble du tracé.

De plus, 55% des travaux se feront par des contracteurs locaux. Cela aidera à injecter au moins 10 milliards de roupies à l’économie mauricienne au cour des quatre prochaines années.

Etienne Sinatambou affirme aussi que par rapport aux tests géotechniques à la Butte, il y a un suivi continu en collaboration avec le Japan International Cooperation Agency (JICA) depuis 25 ans déjà.