Actu de l'ile Maurice
Monde

[Vidéo] Inde: Le déraillement d’un train fait 23 morts et 64 blessés

Inde: Le déraillement d’un train fait 23 morts et 64 blessés

Un train a déraillé samedi en Inde, en faisant de nombreuses victimes. Le premier bilan de la catastrophe ferroviaire qui touche le nord de l’ Inde, fait état de 23 morts et 64 blessés. Les secours sont sur place et pourraient encore découvrir de nouvelles victimes.

Quatorze voitures de ce train express ont déraillé dans l’Etat d’Uttar Pradesh, à environ 130 km au nord de New Delhi. Cette catastrophe est la dernière en date à frapper l’immense et vétuste réseau ferroviaire indien, qui assure le transport de dizaines de millions de personnes chaque jour.

« Les opérations de secours se poursuivent »

« Vingt-trois personnes sont mortes et 64 autres ont été blessés dans l’accident. Les opérations de secours se poursuivent », a déclaré G S Priyadarshi, un haut responsable administratif. Selon un policier présent sur place, 50 blessés ont été transférés dans des hôpitaux.

Le gouvernement indien a envoyé des dizaines de secouristes sur le lieu de l’accident, épaulés par des chiens renifleurs. « De nombreuses personnes ont été évacuées des voitures en toute sécurité. Certaines dépouilles ont également été dégagées », a dit à l’AFP Naresh Kumar, un officier des pompiers.

Un réseau particulièrement vétuste

Le train avait quitté la ville de Puri jeudi soir, sur la côte est de l’Inde, et devait arriver dimanche à Haridwar (nord), une ville de pèlerinage considérée par les Hindous comme l’un des sept lieux sacrés de l’Inde. En novembre 2016, dans ce même Etat d’Uttar Pradesh, 146 personnes avaient péri dans un déraillement.

Le réseau ferroviaire indien, l’un des plus importants au monde, présente de fortes lacunes en matière de sécurité mais demeure le principal moyen de transport permettant de couvrir de grandes distances dans ce vaste pays. Selon un rapport gouvernemental de 2012, près de 15.000 personnes meurent chaque année dans des accidents ferroviaires, un lourd bilan qualifié de « massacre » par les auteurs de l’enquête.