Actu de l'ile Maurice
Faits Divers

Zameer est enlevé et tenu en otage : «Zot finn menace koup mo la gorze si mo pa donn Rs 10 000»

Zameer est enlevé et tenu en otage : «Zot finn menace koup mo la gorze si mo pa donn Rs 10 000»

Enlevé et tenu en otage par trois individus, Zameer avait cru que sa dernière heure avait sonné. Ses ravisseurs ont menacé de l’égorger s’il ne leur remettait pas une certaine somme d’argent. Convaincu que ses ravisseurs  n’hésiteraient pas à mettre leur menace à exécution, l’habitant de Vallée-Pitôt s’est rendu au poste de police de sa localité pour porter plainte contre les trois individus. Récit…

Lundi 28 août : 2 heures du matin. Zameer A, est brusquement tiré de son sommeil par des coups frappés à sa porte. En allant voir de quoi il en retourne, il constate qu’il s’agit de deux individus qu’il connaissait très bien. Ces derniers l’informent qu’ils avaient eu des instructions d’un dénommé Shezad  pour qu’il leur remette une somme d’argent. Zameer qui n’avait en sa possession que Rs 17 000,  leur remet cette somme.

Mais 6 heures plus tard, soit à 9 heures, les deux hommes se présentent à nouveau chez lui. Ces derniers lui demandent de les suivre. Ignorant les véritables intentions des deux hommes, Zameer obtempère. Soudain, les deux individus le traînent de force à bord d’une Nissan de couleur rouge avant de démarrer en trombe. La voiture se dirige vers Boulevard Hugon où le nommé Shezad les attendait. Après avoir pris place à bord du véhicule, ce dernier exige à Zameer de lui donner Rs 3 500.

Comme il n’avait que Rs 1000 sur lui, dit-il, Shezad, furieux lui a donné des coups de poing au visage. Peu après, ils l’ont laissé s’en aller  à condition qu’il trouve une somme de Rs 10 000. Son cauchemar était loin d’être terminé car à midi les trois hommes débarquent à nouveau à son domicile pour lui réclamer l’argent. Zameer leur remet une somme de Rs 2000.  Pas satisfait, le nommé Shezad lui a mis un couteau sous la gorge. «Li finn menace koup mo la gorz si mo pa donn li Rs 10 000».

Shezad a menacé de s’en prendre également aux membres de sa famille. Terrorisé et craignant que le maître chanteur ne mette ses menaces à exécution, il s’est rendu au poste de police d’Abercrombie mardi pour déposer une plainte contre le dénommé Shezad et ses acolytes.