Actu de l'ile Maurice
Actualités

Relations industrielles: Aucune loi n’existe pour protéger les travailleurs contre des employeurs étrangers malhonnêtes

Relations industrielles: Aucune loi n’existe pour protéger les travailleurs contre des employeurs étrangers malhonnêtes

Un constat tristement vrai et dont les quelque 116 travailleurs Indiens ont fait les frais la semaine dernière. En effet, le directeur et propriétaire de l’usine de textile Avant, située à Quatre Bornes, est retourné en catimini en Inde, emportant avec lui les deux mois de salaires de ses employés.

Interrogé sur cet état de choses, un responsable du ministère du Travail a déclaré qu’aucune sanction ne pourra être prise à l’encontre du coupable. Il affirme aussi que la seule solution qui reste c’est de poursuivre l’homme d’affaires. Toutefois, si ses biens sont saisis, c’est la banque qui en bénéficiera en premier.

Il devait également déclarer que la loi imposant une garantie bancaire à tout employeur étranger a été abolie. Toutefois, pour parer à toute éventualité négative, comme celle impliquant la compagnie Avant, cette loi sera réintroduite.

A noter que le ministère du travail a pris les dispositions pour redéployer les travailleurs indiens dans d’autres compagnies, avec les mêmes conditions d’emploi et le même salaire. Mais les travailleurs ont refusé de reprendre le travail, exigeant qu’ils soient payés pour les deux mois qui leur sont dû.