Actu de l'ile Maurice
Actualités

Génocide au Birmanie: Shakeel Mohamed écrit à Antonio Guterres

Génocide au Birmanie: Shakeel Mohamed écrit à Antonio Guterres

Shakeel Mohamed a adressé une lettre au secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres. Dans sa lettre, le chef de file du parti Travailliste propose la mise en place d’un « safety corridor » pour les Rohingyas victimes de génocide au Birmanie.

Un peu plus tôt, le député Osman Mohamed a, quant à lui, expédié une lettre à Aung San Suu Kyi, conseillère spéciale et porte-parole de la présidence de l’Etat birman et prix Nobel de la paix en 1991. Lettre dans laquelle, Osman Mohamed invite cette dernière à réagir face à ce massacre.

En effet, des milliers de membres de la minorité musulmane birmane se sont fuis en direction du Bangladesh depuis le 25 août. Cela en raison des affrontements entre militaires et le bras armé des Rohingyas. Des chefs d’Etat et mouvements politiques du monde entier haussent le ton. Au moins 400 personnes sont mortes. Depuis le 25 août, ils sont déjà 87 000 à avoir franchi la frontière selon un communiqué du bureau de coordination de l’Organisation des nations unies au Bangladesh.

Malala Yousafzai, la jeune pakistanaise Prix nobel de la paix en 2014, souhaiterait obtenir une réaction de la part de la Birmane Aung San Suu Kyi. Cette dernière, qui s’est vue attribuer le prix Nobel de la paix en 1991, est aujourd’hui Conseillère spéciale et porte-parole de la présidence de l’Etat birman qui considère que la présence de l’ethnie rohingya sur le sol birman relève de l’immigration illégale – y compris pour les membres de cette minorité musulmane présents sur le territoire national depuis plusieurs générations.

Le ministre malaisien des Affaires étrangères, Anifah Aman, s’est lui dit mécontent du silence d’Aung San Suu Kyi.