Actu de l'ile Maurice
Faits Divers

Poignardé par un médecin : le suspect arrêté par des policiers déguisés en infirmier à 4 h ce matin

Poignardé par un médecin : le suspect arrêté par des policiers déguisés en infirmier à 4 h ce matin

Il est 4 heures du matin ce mercredi 20 septembre. Une cinquantaine de toxicomanes attendent la distribution de méthadone à proximité du cimetière de Bois Marchand. La caravane et les infirmiers sont déjà sur place. Les toxicomanes sont loin de se douter que certains d’entre eux ne sont pas de vrais infirmiers. Il s’agit en réalité de quatre policiers de la Northern Special Squad : le sergent Arnasala et les constables Aundoo, Soomarah et Bissessur qui avaient monté une opération pour interpeller Stéphano Pedre, un habitant de Karo kaliptis âgé de 38 ans. Celui-ci  avait commis un cambriolage au domicile d’un médecin à Mont Choisy, lundi. Au cours d’une lutte, ce dernier l’avait poignardé à l‘abdomen. Néanmoins, Stephano Pedre a pu s’enfuir en emportant trois ordinateurs portables et un cellulaire.

Revenant à l’opération menée ce matin à Bois Marchand, les hommes du sergent Arnasala aperçoivent une Nissan Juke de couleur grise avec à son bord deux individus faire son apparition. Stephano Pedre est assis sur le siège passager avant. Lorsque ce dernier descend du véhicule, les quatre faux infirmiers se dirigent vers lui. Pedre ne tarde pas à comprendre qu’il s’agissait de policiers et qu’il était fait comme un rat. En réalisant, qu’il s’agissait d’un piège le chauffeur de la Nissan Juke démarre en trombe abandonnant son ami sur place.

Placé en état d’arrestation. Stéphano Pedre avoue que c’est lui qui avait cambriolé le domicile du médecin. Il relate qu’il s’est introduit au domicile de ce dernier à travers une imposte. « Mo ti fini mett trwa laptop, de kamera avek enn telefon dan mo sak». Mais il a été surpris par le médecin. « Mo finn donn li kout poin dans son figir. Nou finn lutter lerla li finn trap enn kouto li finn pik mwa. Mo finn sove»

Nayant pu se rendre à l’hôpital de peur de se faire arrêter,  il a dû se soigner lui-même. Il a conduit les policiers de la Northern Special Squad  et ceux de la FIO jusqu’à une rivière non loin de son domicile où il avait dissimulé son butin.