Actu de l'ile Maurice
Actualités

Atelier JEDI : l’UDM contribue à une nouvelle approche de l’enseignement et de la recherche

Atelier JEDI : l’UDM contribue à une nouvelle approche de l’enseignement et de la recherche

Atelier JEDI. Sous cet acronyme quelque peu ésotérique se cache une nouvelle approche de l’enseignement et de la recherche dont les bénéfices sont nombreux. L’édition 2017 de l’atelier international Joint Exchange Development Initiative (JEDI) s’est tenu le mois dernier à Flic-en-Flac sous le thème ‘Big Data in Astronomy: A Potential Tool for Social Innovation’. L’Université des Mascareignes y était aussi représentée lors de cet atelier qui a vu la participation de représentants de plusieurs pays d’Afrique et de l’Espagne.

Les pédagogues estiment que la meilleure forme d’apprentissage intervient quand il y a une forte interaction entre l’étudiant et les experts. L’atelier JEDI vient justement répondre à cet impératif. L’atelier JEDI est une approche novatrice, atypique et révolutionnaire de l’enseignement et de l’apprentissage par la recherche. Il s’agit d’un concept développé en Afrique du Sud par Bruce Bassett, professeur à l’Institut africain des Sciences mathématiques, à l’université de Cape Town et à l’Observatoire astronomique d’Afrique du Sud.

Sanjeev Cowlessur, chargé de cours à la faculté Technologies de l’information et de la communication à l’UDM, a eu l’occasion de participer à cet atelier et n’a pas caché son enthousiasme : «Ce fut une expérience réellement enrichissante. Etant chargé de cours, j’ai surtout pensé aux étudiants et aux bénéfices qu’ils pourront tirer de ce type d’apprentissage. Je compte d’ailleurs leur présenter ce concept en cours. J’estime que l’approche JEDI est un moyen efficace et productif de faire de la recherche et qu’on devrait encourager ce genre d’initiative, à la fois dans le monde académique et professionnel. »

Grâce à cette activité, les participants ont pu mieux se familiariser avec de nouvelles technologies, techniques et compétences, notamment l’apprentissage automatique basé sur le langage de programmation Python, la visualisation des données, le management de projet et la communication scientifique. Les projets réalisés en équipes ont fait l’objet d’une évaluation initiale qui débouchera éventuellement sur une publication ou des recherches plus approfondies.

C’est au Dr Nadeem Oozeer qu’on doit la vulgarisation de JEDI à Maurice en 2011. Lors de l’édition 2017, plusieurs sujets ont été abordés, dont l’apprentissage automatique et l’intelligence artificielle. Les participants à l’atelier, venaient d’Espagne, de la Namibie, du Ghana, du Kenya, de la Zambie, de l’Afrique du Sud, de Madagascar et des Seychelles, sans oublier Maurice.