Actu de l'ile Maurice
Actualités

Grit : Une bonne santé financière

Grit, seul fonds de distribution coté axé sur l’Afrique pour offrir aux investisseurs immobiliers internationaux un accès direct à des opportunités de rendements immédiats sur le continent africain hors Afrique du Sud, a annoncé de solides résultats financiers pour l’exercice clos le 30 juin 2017.

« Nous sommes très heureux de cette excellente performance de nos portefeuilles fondamentaux, malgré le contexte difficile qui a caractérisé les investissements. En dépit de ce contexte économique adverse, en particulier au Mozambique, notre quête constante de possibilités de gestion d’actifs a abouti à la conclusion d’accords sur plusieurs renouvellements de bail, y compris deux renouvellements de 10 ans avec Vodacom et KPMG à des conditions favorables. Cela a été soutenu par la performance des actifs transférés au cours de l’année financière. Notre arrivée sur le marché mauricien de l’hôtellerie, dominé par l’euro, à travers des transactions comme la vente et la cession-bail a permis de réduire davantage les risques du portefeuille grâce à la diversification. Cela a également renforcé notre capacité à assurer de réels flux de devises fortes », a commenté Bronwyn Corbett, directrice générale de Grit.

Grit a déclaré son septième dividende consécutif conformément aux orientations de la société depuis sa création en 2014. Le total des dividendes pour l’exercice s’est élevé à USD 12,07 par action, comprenant un dividende intérimaire de USD 6,12, un dividende net pour les quatre premiers mois de 2017 de USD 4,57 par action et un dividende final pour mai et juin 2017 de USD 1,38 par action.

« Notre modèle d’entreprise repose sur des investissements structurés soutenus par des biens immobiliers. La dette est un levier important dans cette équation et l’équipe a réussi à réduire la moyenne pondérée de notre coût de capital de 6,22 % en 2016 à 5,78 % pour 2017, malgré l’augmentation de 0,48 % du LIBOR trimestriel sur le dollar », a ajouté Mlle Corbett.

La directrice générale attribue cette diminution du coût du capital à l’ajout de prêts en euros durant l’année financière au fait que la société a continué à faire correspondre la dette au flux de trésorerie sous-jacent de l’actif. L’augmentation des actifs en euros a entraîné une augmentation de la proportion des opérations de dette conclues en euros.

Le ratio prêt-valeur à la fin de l’année financière a été ramené à 41,6 %, alors qu’il était de l’ordre de 48,9 % durant la période correspondante l’année précédente. À la suite du transfert d’intérêt dans les actifs de Beachcomber Hospitality Investments (BHI) à l’île Maurice ainsi que dans l’Imperial Warehouse (Entrepôt Impérial) au Kenya et dans Vale Accomodation Compound (Complexe Résidentiel de Vale) au Mozambique, le ratio prêt-valeur devrait se stabiliser à quelque 48,8 %.

Il convient de souligner que Grit, bien qu’elle soit une société de revenus, n’est pas une société civile de placement immobilier et, à ce titre, cible un ratio dette-capitaux plus optimal d’environ 50 %.

Durant la période sous revue, Grit a augmenté ses revenus locatifs de 5,7 % en raison de l’augmentation des loyers ainsi que des revenus du Mall de Tete, au Mozambique, et de l’hôtel LUX* Tamassa transférés en mars 2017. Les postes vacants dans l’ensemble du portefeuille sont restés stables à 3 %, principalement en raison de postes vacants stratégiques dans le centre commercial Anfaplace au Maroc, conformément à la rénovation du centre qui devrait être achevée au quatrième trimestre de 2018. La réduction des loyers à Anfaplace a eu une incidence défavorable sur les revenus locatifs de l’ordre de 1 million de dollars par rapport à l’exercice financier 2016.

La moyenne pondérée d’expiration du bail sur le portefeuille courant de Grit a augmenté, passant de 5,8 années durant le précédent exercice à 6,1 années pour l’exercice 2017, grâce à des renouvellements de baux ayant abouti. A la suite du transfert de l’Imperial Warehouse et de l’intérêt dans le BHI en août dernier, la moyenne pondérée d’expiration du bail devrait atteindre 7,8 années.

Grit a aussi réussi la levée de USD 156 millions en termes de capital additionnel durant l’année, dont USD 121,22 millions par le biais d’une offre soutenue de droits à la fin de la période sous revu.