Actu de l'ile Maurice
Actualités

Commission d’enquête sur Britam : Yacoob Ramtoola contredit Roshi Bhadain

Commission d’enquête sur Britam : Yacoob Ramtoola contredit Roshi Bhadain

Yacoob Ramtoola, special administrator de la BAI, a déposé une deuxième fois devant la Commission d’enquête sur la vente de Britam Kenya ce mardi 26 septembre.

Plusieurs questions lui ont été posées lors de son audition. Il a été question du nombre de rencontres qui ont eu lieu par rapport à la vente de Britam Kenya. Yacoob Ramtoola explique qu’il y en a eu plusieurs dans le bureau de Roshi Bhadain, soit l’ancien ministre des Services financiers. Il fait également savoir que ces rencontres ont lieu dans l’après-midi et même jusque dans la soirée.

Par ailleurs, le managing partner de la BDO fait savoir que le sujet des rencontres était comment trouver les fonds afin de rembourser les détenteurs du Super Cash Back Gold.

Yacoob Ramtoola prend ainsi à contre-pied Roshi Bhadain qui a, lors de sa déposition, déclaré qu’il n’y a jamais eu de rencontres à son bureau. Toutefois, le special administrator de la BAI maintient qu’ils ont eu plusieurs réunions avec Roshi Bhadain et qu’ils ont discuté de Britam. Il fait également savoir qu’Akilesh Deerpalsing était présent en tant que conseiller du ministre.

Un point que contredit un des assesseurs, Sattar Hajee Abdoula. Ce dernier fait savoir qu’Akilesh Deerpalsing avait déclaré qu’il n’était plus conseiller de Roshi Bhadain depuis décembre 2016. Il était consultant à la Financial Services Commission.

Sattar Hajee Abdoula lui a aussi demandé s’il était le seul responsable de ce dossier. Yacoob Ramtoola répond « je souhaite que ce fut le cas. J’aurais pris toutes les décisions. »

Autre point, l’ancien juge Bhushan Domah a voulu savoir comment ils sont arrivés au chiffre de 2,6 milliards pour la vente de Britam Kenya et qui a pris la décision d’accepter ce chiffre. « Moi, le ministre et les autres personnes concernées par cette affaire, » a répondu Yacoob Ramtoola.

Le président de la Commission se demande comment ils ont pu accepter que la vente de Britam soit un Kenyan matter. Le special administrator explique qu’il ne peut répondre car c’était une correspondance entre deux gouvernements.

Roshi Bhadain était aussi attendu à la commission, toutefois, il a fait parvenir une lettre expliquant qu’il est toujours à l’étranger et qu’il rentrera au pays vers le 29 septembre.

A noter que c’est la 14ème audition qui a eu lieu aujourd’hui. C’est l’ancien juge Bhushan Domah qui préside cette commission. Sattar Hajee Abdoula et Imrith Ramtohul sont les deux assesseurs.