Actu de l'ile Maurice
Actualités

Lutte contre la drogue : « le dialogue avec les ONGs a maintenant changé, » soutient Maneesh Gobin

Lutte contre la drogue : « le dialogue avec les ONGs a maintenant changé, » soutient Maneesh Gobin

Le nouvel Attorney General était présent ce matin à la Mauritius Harm Reduction Conference 2017. Maneesh Gobin a déclaré que la présence du Premier ministre à cette conférence démontre que la collaboration avec les ONG a pris une nouvelle ampleur. Il fait savoir que le dialogue a maintenant changé et qu’il « y a désormais un langage respectueux des deux côtés. »

Il estime important qu’il y ait un dialogue « décomplexé » où il faut parler des sujets qui étaient jusqu’à présent tabous. Maneesh Gobin affirme également qu’il est nécessaire d’avoir la collaboration et le dialogue sur le harm reduction. « Sa mars de per avek zero tolerans avek trafikan. »

« Nou pe ekut seki dimunn ena pou dir, » lance-t-il. L’Attorney General parle aussi de l’exemple du Portugal. Il souligne qu’il faut voir les spécificités du pays avant tout. Il se peut que la situation entre Maurice et le Portugal n’est pas le même.

Kunal Naik, advocacy et comunication coordinator du Collectif Urgence Toxida (CUT) explique pour sa part que c’est la 3ème Mauritius Harm Reduction Conference organisée par l’association. Il fait savoir que le but est de souligner que Maurice est un exemple en Afrique, cela en terme de harm reduction. Kunal Naik rappelle que Maurice a été le premier pays en Afrique à avoir mis en place un programme d’échange de seringues. Ce programme avait eu lieu à Baie du Tombeau.

« Nous souhaitons recommencer à mettre en avant les réductions de risques, » souligne-t-il. L’advocacy officer ajoute que plusieurs experts ont aussi été appelés afin de partager leur expérience lors de cette conférence. Ils expliqueront comment ceux-ci ont pu se servir de Maurice comme exemple et de mettre en place le même système dans leur pays.

« Nous devons renforcir nos programmes basés sur l’aspect des droits humains. » Kunal Naik soutient qu’il faut renforcir cela afin de protéger ceux qui consomment de la drogue. Il fait savoir qu’il faut qu’il n’y ait aucune discrimination et stigmatisation envers eux.

A noter que cette conférence a lieu le 27 et 28 septembre à l’hôtel Palms à Quatre-Bornes. Parmi ceux présents pour s’adresser à l’assistance, Jacques Achille, rédacteur du magazine Scope, Shaun Shelly, Projects, Policy, Advocacy and Human Rights Manager du TB/HIV Care Association, Ricardo Fuertes, directeur de IN-Mouraria, basé en Lisbonne. Huit orateurs ont été invités à prendre la parole.

Le premier ministre, Pravind Kumar Jugnauth, était également présent pour cet évènement.