Connect with us

Politique

Eviction à la Butte et Barkly: “Tout a été fait selon les dispositions légales”

Published

on

Eviction à la Butte et Barkly: “Tout a été fait selon les dispositions légales”

Etienne Sinatambou a commenté les incidents qui ont eu lieu hier à la Butte par rapport au Metro Express. C’était lors de sa conférence de presse hebdomadaire ce samedi 2 septembre.

Le ministre a fait savoir que cela fait plus de trois ans, soit depuis avril 2014 que les personnes concernées savaient déjà qu’ils devaient évacuer les lieux. De plus, cela fait plus de trois mois que les autorités communiquent avec ces personnes. Le ministre n’oublie aussi pas de préciser que cette affaire date de longtemps, soit depuis que l’ancien régime était au pouvoir. Toutes ces familles savaient déjà qu’elles devaient partir.

Maintenant, l’état mauricien a un engagement avec le contracteur. Les sites doivent être nettement libérés. « L’Etat était à tout moment respectueux de la loi, » fait savoir Etienne Sinatambou.

Le porte-parole du gouvernement revient aussi sur les familles qui sont concernées par cette affaire. Il y a 21 cas à Barkly et 15 cas à La Butte. Parmi les 21 familles à Barkly, il y a 17 dont seulement le mur ou le portail cause problème. Par contre, il y a quatre maisons qui sont directement concernées. Toutefois, selon la cour suprême, ces familles devront venir prouver qu’elles ont tout le droit sur ces terrains. Il ajoute qu’une fois que ces familles montreront leur contrat de bail, il serait clair qu’ils n’ont aucun droit d’être là.

Par ailleurs, à la Butte, il y a une seule famille qui pose probleme, soit la famille Rujubali. Le porte-parole du gouvernement fait savoir que cette famille occupe deux propriétés. Une dont la baille a déjà expiré mais que le gouvernement a refusé le renouvellement dû au projet du Metro Express.

Par ailleurs, le ministre affirme que l’ancien régime avait proposé une compensation de Rs 1,8 millions à la famille, somme qui avait été refusée. Cette dernière éxigeait une somme de Rs 4,2 millions. « Rujubuli pe ress lor terin ki pa pu li. » De plus, cette famille n’a aucun building permit et n’a jamais payé de loyer.

Le ministre dénonce égalemement l’irresponsabilité de certains membres de l’opposition. « Sertain memb lopozition pe al met dife. »  Pour Etienne Sinatambou, c’est une tentative de récupération politique indigne de l’opposition qui est prête à tout pour faire en sorte à ce que le pays ne progresse pas.

Il souligne que le gouvernement a été concilient à tout moment. Au moins Rs 371 millions ont été déboursées en tant que compensation à ces familles. Il trouve ainsi cea normal que la police passe à l’action une fois le délai expiré.

Advertisement

Politique

Jack Bizlall : « Steeven Obeegadoo so Komba se enn peine perdi ! »

Published

on

Affaire 'Tikka' : «Les hôtels forcent leurs employés à porter des tenues archaïques !», déplore Jack Bizlall

Jack Bizlall : « Steven Obeegadoo so Komba se enn peine perdi ! »

Jack Bizlall, observateur politique, affirme que la situation au sein du MMM ne le choque guère. Celui qui se dit être un militant dans l’âme, soutient que la crise au sein du parti ne présume pas la fin des Mauves. Il se rappelle que plusieurs fois dans le passé, le MMM a vu plusieurs personnes quitter le navire mauve, « comme en 1973, avec la première crise en interne ayant pour toile de fond : un conflit idéologique ».

Jack Bizlall pense que le problème actuellement avec le MMM, c’est le changement constant de sa stratégie politique. « Sa parti la se enn kameleon ki sanz kouler constaman ! » De plus selon lui, «  c’est comme au football, quand quelqu’un n’adhère plus à la philosophie de Paul Bérenger, il doit impérativement quitter les mauves, mais le parti recrute ceux qui se soumettent à l’idéologie du leader! » Évoquant le cas de Steven Obeegadoo, Jack Bizlall le qualifie d’inédit. Il a d’ailleurs un message pour ce dernier : « arret rever ! So combat pou apport sanzman dan MMM, se enn peine perdi ! »

Par ailleurs, Jack Bizlall estime que « toutes les tendances confondus veut que le MMM aille seul aux prochains élections générales. Seulement Paul Bérenger veut tout contrôler, au détriment de l’avancement du parti ! »

Continue Reading

Politique

BP du MSM : Pravind Jugnauth confirme son intention de compléter son mandat

Published

on

BP du MSM : Pravind Jugnauth confirme son intention de compléter son mandat

Les membres du Mouvement Socialiste Militant (MSM) ont convoqué un Bureau Politique spécial au Sun Trust, hier, samedi 19 mai. Lors de cette rencontre, le Premier ministre a fait une comparaison entre le MSM et les autres partis sur l’échiquier politique. Pour Pravind Jugnauth, le MMM ne représente plus une force actuellement. En ce qui concerne le Parti Travailliste, il décrit le rassemblement tenu par les Rouges à Saint Pierre, le 4 mai dernier, comme un flop.

Dans ce sillage, le chef du gouvernement s’est targué que l’alliance gouvernementale ait eu une grosse foule lors du rassemblement du 1er mai à Vacoas.

Le leader du MSM a exprimé son intention d’aller jusqu’à la complétion de son mandat, à la tête du pays. Cependant, il demande à ses troupes de rester mobilisés.

 

 

Continue Reading

Politique

MMM : La liste des candidats pour le comité central rendu public

Published

on

MMM : La liste des candidats pour le comité central rendu public

La liste des candidats pour les élections du renouvellement du comité central du MMM est désormais officielle. La liste a été communiqué par le parti mauve cet après-midi, à l’Hennessy Park Hotel, à Ebène, ce samedi 19 mai.

On y compte 103 candidats, issus des plusieurs comités régionaux de tous les circonscriptions du pays. Les élections auront lieu le dimanche 24 juin. Parmi les noms évoqués, on retrouve Joanna Bérenger, la fille du leader des Mauves, et Nita Juddoo, entre autres.

Dans une déclaration à la presse, Paul Bérenger, leader du MMM, a fait ressortir que plusieurs personnes ont déposé leurs candidatures fortes tard, vendredi.

Continue Reading

Trending