Connect with us

Monde

L’Inde nomme sa première femme ministre de la Défense

Published

on

L’Inde nomme sa première femme ministre de la Défense

Le Premier Ministre indien Narendra Modi a nommé dimanche une femme à la tête du ministère de la Défense, une première pour ce poste clé alors que les tensions continuent avec le Chine et le Pakistan.

Nirmala Sitharaman va ainsi reprendre la charge de la Défense qui était assurée depuis des mois par Arun Jaitley en plus de son poste à la tête du ministère des Finances, alors que l’Inde se débat dans une impasse avec la Chine à propos d’un plateau de l’Himalaya et que les tensions sont particulièrement vives au Cachemire, un territoire partagé avec le Pakistan.

Mme Sitharaman était jusqu’à présent secrétaire d’Etat au commerce. Le gouvernement indien compte maintenant six femmes, dont Sushma Swaraj aux Affaires étrangères.

“Vous vous rendez compte, le comité de sécurité du gouvernement (qui ne compte que quatre ministres, ndlr) compte maintenant deux femmes, et celles-ci vont décider à part égale avec les hommes des questions de sécurité du pays”, s’est exclamée Mme Sitharaman à la chaîne de télévision indienne News18.

“C’est un message formidable pour tous les pays qui prennent l’Inde pour modèle et pour tous ceux qui observent l’Inde en se demandant: ‘Qu’est-ce qui arrive aux femmes en Inde?'”, a-t-elle ajouté.

Dans les années 1970 et 1980, Indira Gandhi, qui était alors Premier ministre, avait également par deux fois assumé brièvement le poste de ministre de la Défense. Elle a été assassinée en 1984.

Le remaniement, de dimanche qui concernait aussi une douzaine d’autres postes moins importants de ministres ou secrétaires d’Etat, est vu comme une préparation aux élections générales de 2019, pour lesquelles le parti au pouvoir est pour l’instant grand favori.

Outre le gouvernement central, le parti de M. Modi dirige également 18 des 29 Etats indiens, seul ou en coalition avec des partis régionaux.

Advertisement

Monde

Trump-Poutine: Rencontre à Helsinki ce lundi

Herve Runga

Published

on

Trump-Poutine: Rencontre à Helsinki ce lundi

Trump-Poutine: Rencontre à Helsinki ce lundi

Les relations russo-américaines sont appelées à se préciser aujourd’hui, 16 juillet avec la rencontre entre le président américain, Donald Trump et son homologue russe, Vladimir Poutine. Un mois après la rencontre historique avec le leader nord-coréen, Kim Jong-un et quelques jours seulement après sa visite bousculée en Grande-Bretagne, le président américain reprend son bâton de pèlerin  en se rendant à Helsinki, symbole même de la guerre froide.

Même si aucun agenda n’a été dévoilé, tout indique que la situation en Syrie et en Ukraine sera au menu discussions. Que dire des sanctions économiques contre la Russie, si ce n’est qu’un sujet qui embarrasse aussi bien les Etats-Unis et La Russie et a causé un froid dans les relations entre les deux pays ces derniers temps. « Nous verrons ce qui se passera, c’est juste une rencontre libre», a déclaré Donald Trump à la presse la semaine dernière.

 

 

Continue Reading

Monde

2000 messages à caractère sexuel à deux femmes : le ministre Anglais “embarrassé” démissionne

Published

on

2000 messages à caractère sexuel à deux femmes : le ministre Anglais “embarrassé” démissionne

2000 messages à caractère sexuel à deux femmes : le ministre Anglais “embarrassé” démissionne

Andrew Griffiths a présenté ses excuses à sa femme et à sa famille. Le ministre britannique, directeur de cabinet sous le gouvernement Theresa May, a soumis sa démission vendredi après les révélations du tabloid Sunday Mirror.

Depuis six mois, le ministre a flirté avec deux femmes, dans un premier temps sur “Snapchat” avant de rebondir sur les autres réseaux sociaux, soit Facebook, Instagram, WhatsApp. Âgé de 47 ans, il a envoyé plus de 2000 messages à caractère sexuel à ces deux femmes, employées de bar, en l’espace de trois semaines. Les deux amies, selon la presse anglaise, avaient accepté de recevoir de l’argent, soit 700 livres, en échange de photos et de vidéos d’elles.

Au journaliste de Sunday Mirror, l’une des femmes a déclaré que le ministre ne parlait que de sexe. Humilié, le ministre a démissionné et dit espèrer obtenir le pardon de tous ceux qui avaient confiance en lui.

Avec le temps, j’espère obtenir le pardon de tous ceux qui avaient placé leur confiance en moi et que j’ai terriblement déçus. La Première ministre et le gouvernement qu’elle dirige continueront d’avoir mon entier soutien”, cite le monde.fr.

Continue Reading

Monde

Ethiopie : Visite historique du président érythréen ce samedi

Rachel

Published

on

By

Ethiopie : Visite historique du président érythréen ce samedi

Ethiopie : Visite historique du président érythréen ce samedi

C’est un jour à marquer d’une pierre blanche pour l’Éthiopie et l’Erythrée après 20 ans de guerre. Le président érythréen, Issaias Afeworki a foulé le pied en Ethiopie ce samedi 14 juillet. Une visite historique qui devrait durer trois jours dans le but de célébrer l’entente et la coopération entre les deux voisins de la Corne de l’Afrique.

La semaine dernière c’était le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, qui s’était rendu en Erythrée pour parler de paix. Les deux pays sont tombés d’accord sur la réouverture de leurs ambassades et celle des routes reliant les deux pays. La reprise des vols entre ces deux états et le développement des ports érythréens étaient au menu.

La déclaration conjointe des deux Etats précise que « l’état de guerre qui existait entre les deux pays est arrivé à sa fin. Une nouvelle ère de paix et d’amitié s’ouvreLes deux pays œuvreront à promouvoir une étroite coopération, dans les secteurs de la politique, de l’économie, du social, de la culture et de la sécurité ».

Il faut savoir qu’en 1993 , l’Erythrée a déclaré son indépendance après avoir expulsé les troupes éthiopiennes de son territoire en 1991. De 1998 à 2000, l’Ethiopie et l’Erythrée se sont livrés une guerre conventionnelle faisant entre 70 000 et 100 000 victimes, principalement en raison d’un désaccord sur leur frontière commune. La situation s’est envenimée entre les deux pays par la suite après le refus de l’Éthiopie d’appliquer une décision en 2002 d’une commission soutenue par l’ONU sur le tracé de la frontière.

 

Continue Reading

Trending