Connect with us

Politique

Le Muvman Travayis Militan fait un appel aux parlementaires de ne pas abuser de leur pouvoir

Published

on

Le Muvman Travayis Militan fait un appel aux parlementaires de ne pas abuser de leur pouvoir

Reshma Ramchurn, secrétaire générale du MTM, affirme que le parti se sent touché par les récents événements impliquant les parlementaires. Le MTM était en conférence de presse ce lundi 2 octobre.

Reshma Ramchurn souligne que chez le MTM, « on se sent dépassé, » par les incidents impliquant les femmes. « Aster ena derapaz lor derapaz, » lance-t-elle. Il y a de l’humiliation de tout part concernant la gent féminine. La secrétaire générale du MTM fait ainsi un appel aux parlementaires de ne pas abuser de leur pouvoir.

Elle parle avant tout du Vice-premier ministre Showkutally Soodhun qui s’est justifié en disant que la dame est une activiste du parti travailliste. Elle fait savoir que cela ne lui donne pas pour autant le droit de malmener la personne. « Seki Soodhun in bliyer, se ki li ti enn VPM sa ler la. »

Pour rappel, le ministre participait à un atelier de travail avec les syndics et les associations de résidents de la NHDC. C’était au Palms Hotel à Quatre-Bornes. Showkutally Soodhun avait, lors de son discours, commencé à critiquer l’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam. Une situation pour laquelle une dame présente dans l’assistance l’a réprimandé. Pour elle, les propos de Soodhun est out of subject. Les choses se sont ensuite envenimées et Showkutally Soodhun a demandé à la dame de quitter la salle.

Reshma Ramchurn déclare que le ministre n’était pas présent en tant que politicien, mais qu’il représentait son ministère lors de cet événement. Elle donne avant tout raison à la dame pour son attitude et estime que Showkutally Soodhun devait la respecter.

La secrétaire générale souligne également les dérapages qui se sont enchaînés. Elle parle notamment de Ravi Rutnah qui a traité une journaliste de « femel lisyen.» Elle qualifie ces propos de « dégradants » et « insultants. » Elle pense qu’en tant que parlementaire, il pouvait uniquement demander à la journaliste de retirer ses mots.

Reshma Ramchurn vient ensuite avec l’affaire Tarolah. Elle fait savoir qu’au niveau du MTM, une telle personne ne peut être considérée honorable. « Tarolah ziska parlman li pane kite. »

Elle soutient que le Parlement est un temple et quand les mauriciens ont voté pour un représentant, ce dernier doit avoir un comportement digne. Elle s’est demandée « est-ce que les parlementaires font leur travail comme il se doit ? »

Reshma Ramchurn soutient que dans ce tug of war entre Kalyan Tarolah et la demoiselle, c’est le peuple et la famille mauricienne qui souffrent.

Commentaires

Politique

82 ans du PTr : Un parti au passé glorieux

Published

on

82 ans du PTr : Un parti au passé glorieux

Le Parti Travailliste fêtera ses 82 années d’existence ce vendredi, 23 février. Dans ce contexte, Inside News a interrogé deux personnages, qui ont, à un moment ou à un autre, contribué à l’histoire du parti.

Kadress Pillay, qui était ministre de l’ٞEducation sous le régime travailliste en 1995, évoque une grande fierté d’« avoir fait partie de la  grande famille rouge d’antan ». L’ancien membre de l’exécutif travailliste souligne que la philosophie du parti mise sur trois axes : la participation, le progrès et le partage.

Cependant il dit qu’aujourd’hui, le Ptr « a le besoin de se réinventer, car les valeurs travaillistes sont perdues ». A l’aube de la célébration des 82 ans des rouges, il estime qu’il y a un gros ‘gap’ entre le passé et le présent. Il affirme qu’à présent, «  il n’existe plus de démocratie chez les rouges, il n’y a qu’un clan qui fait ce qu’il veut »  Ainsi, il est d’avis que le défi est grand. Selon Kadress Pillay, « la grande victoire du Parti Travailliste devrait être de ramener la philosophie travailliste à sa valeur réelle, au lieu de se soucier de revenir au pouvoir ».

Pour sa part, Patrick Assirvaden, président du Parti Travailliste souligne toute l’importance des rouges sur l’échiquier politique. D’ailleurs, fait-il ressortir, « notre parti est le deuxième avec la plus longue existence sur le continent africain, après l’ANC ». Le Président affirme que les 82 ans d’existence « prouve que toute l’histoire du Ptr est reliée avec celle de la République de Maurice ».  

Patrick Assirvaden précise que depuis son existence, le parti Rouge «  a beaucoup œuvré pour la nation, particulièrement pour la classe travailleur ». Il conclut par dire que le pays a besoin des valeurs travaillistes « pour son avancement socio-économique ».

Commentaires

Continue Reading

Politique

Les 82 ans du Ptr et 50ème anniversaire de l’indépendance: Tout un programme

Published

on

Les 82 ans du Ptr et 50ème anniversaire de l’indépendance: Tout un programme

Les 82 ans du Ptr et 50ème anniversaire de l’indépendance: Tout un programme

Un comité, présidé par le président des Rouges, Patrick Assirvaden, a eu lieu jeudi dernier, pour peaufiner toutes les activités. Ainsi, ce vendredi, un dépôt de gerbes est prévu au Square Guy Rozemont à 16 heures pour débuter les célébrations.

L’item principal de cet anniversaire aura lieu à l’auditorium Octave Wiéhé, le dimanche 25 février. En effet, un congrès anniversaire est organisé ce jour-là et débutera à 10 hres. Le programme continuera le 4 mars prochain, avec un colloque dans le sillage de la fête de l’indépendance. Une exhibition de photos sur l’indépendance, couplée de vidéos sera de la partie.

Patrick Assirvaden affirme que le clou du programme sera la fête de l’indépendance célébrée par le Ptr au Kewal Nagar le 11 mars prochain, soit à la veille de la fête de l’indépendance nationale. Ce village a été choisi, nous dit le président des Rouges, pour avoir donné naissance au père de la nation, Sir Sewoosagur Ramgoolam.

Commentaires

Continue Reading

Politique

L’alliance MP/Ptr? Alan Ganoo attend la position d’Arvin Boolell

Published

on

L’alliance MP/Ptr? Alan Ganoo attend la position d’Arvin Boolell

Le poste de leader de l’opposition de Xavier-Luc Duval est contesté. Cela fait, d’ailleurs, beaucoup jaser dans le monde politique. Invité à commenter sur le sujet, Alan Ganoo, président du Mouvement Patriotique, souligne que « la configuration de l’opposition a de fortes chances de changer prochainement ».

Comment? Alan Ganoo nous confie qu’il se peut qu’une alliance entre deux partis de l’opposition se concrétise dans les jours à venir. Une alliance impliquant le MP? A cette question, notre interlocuteur soutient que son parti est en attente de l’évolution des évènements… avant de lancer : « il faut surtout savoir quelle est la position d’Arvin Boolell sur la question… » Sans doute, cette déclaration laisse entendre qu’un rapprochement Mouvement Patriotique/Parti Travailliste est très probable.

En effet, si une telle alliance se concrétise, les deux partis compteront sept députés. Et dans ce contexte, le parti de Xavier Luc Duval pourrait ne plus commander une majorité au sein de l’opposition. D’autant plus que, tout comme Paul Bérenger, Alan Ganoo estime que le PMSD perdra certains de ses membres avant la rentrée parlementaire. Une autre possibilité : il se pourrait que les autres partis de l’opposition se joignent pour évincer XLD de son poste de leader de l’opposition. Affaire à suivre…

Commentaires

Continue Reading

A la une