Connect with us

Politique

Kaviraj Bokhoree : « Je ne toucherai à pas mon salaire de député si je suis élu au No 18 »

Published

on

Kaviraj Bokhoree : « Je ne toucherai à pas mon salaire de député si je suis élu au No 18. »

L’avoué Kaviraj Bokhoree animait une conférence de presse, ce mardi 3 octobre. Il a annoncé que Joyce Veerasamy  soutiendra son parti En Marche Maurice, lors de l’élection partielle au numéro 18. Comme Inside News vous l’a annoncé à la mi-journée de ce mardi, Joyce Veerasamy s’est désisté comme candidat. En revanche, ce dernier a affirmé qu’il apportera son aide au parti de Kaviraj Bokhoree. Ce dernier déclare que Joyce Veerasamy et lui, se sont tous deux engagés dans plusieurs batailles, surtout au niveau de l’association des artistes.

« Chez En Marche Maurice, nous avons la solution, la capacité et la compétence pour faire les choses bougé, » avance Kaviraj Bokhoree. Ce dernier lance un appel à l’électorat numéro 18 de faire confiance à un jeune qui, selon lui a déjà fait ses preuves et qui n’a « aucune face cachée. »

D’autre part, il affirme par ailleurs, que s’il est élu à Belle-Rose/Quatre-Bornes, il ne touchera pas son salaire. Le candidat déclare que l’argent sera utilisé pour la circonscription numéro 18, ainsi que pour une bonne cause.

Kaviraj Bokhoree affirme que s’il accède au pouvoir, il fera en sorte à ce que le Premier ministre ne touche pas son salaire. « On ne fait pas de la politique pour s’enrichir. » La balle est désormais dans le camp de l’électorat, dit-il.

D’autre part, le candidat de En Marche Maurice est d’avis que le soutient apporter par Joyce Veerasamy est non seulement important pour l’élection partielle, mais pour les élections générales aussi. Dans la foulée, Kaviraj Bokhoree affirme qu’il compte aligner 62 candidats pour les prochaines législatives. Selon lui, le parti représente l’alternance, l’intégrité et la solution dont le pays a besoin.

Joyce Veerasamy soutient pour sa part, qu’il s’est engagé dans cette élection afin de participer aux débats. « Monn desid pou swiv tou kandida dan nimero 18 ek pou soizir dimunn ki pou epuz meme valer ki mo ena depi 58 an. »

Selon lui, un homme politique doit avant tout être actif dans le social, il doit avoir une bonne connaissance de la culture et avoir un côté spirituel. Joyce Veerasamy affirme avoir trouvé ces qualités en Kaviraj Bokhoree. Cependant, dit-il, le parti a une longue route à parcourir. Il ajoute que le leader de En Marche Maurice, ne doit forcemment pas être élu lors du scrutin du 17 décembre mais « li bizin enn tranplin a lavenir. »

Soulignons, par ailleurs, En Marche Maurice a officiellement débuté sa campagne, hier, lundi 2 octobre à Quatre-Bornes. Le parti sera dans la ville tous les jours et ce jusqu’au 17 décembre.

Commentaires

Politique

Promenade Roland Armand : Paul Bérenger déplore l’absence de vrais dialogues

Published

on

Promenade Roland Armand : Paul Bérenger déplore l’absence de vrais dialogues

Le leader du MMM a abordé le dossier Metro Express lors de sa conférence de presse du samedi 17 février. Selon Paul Bérenger, le gouvernement a donné l’impression que tout a été bien planifié. « Mais tel n’est pas le cas, » lance-t-il.

S’exprimant sur la Promenade Roland Armand à Vandermeesch Rose-Hill, il fait savoir qu’on a « mishandled du début à la fin. » Il s’est dit triste qu’il n’y ait pas eu de vrais dialogues entre les forces vives concernées afin de trouver une alternative ou améliorer la situation.

Paul Bérenger souligne que c’est maintenant que le ministre Nando Bodha parle de plan stratégique. « C’est à présent qu’on considère un système de park and ride. »

« Pe vinn anbet dimunn, » déplore-t-il. Paul Bérenger souligne que Nando Bodha vient montrer une fois de plus « de quoi il est incapable. » Il parle également d’incompétence et de manque de planification. Le leader du MMM cite ici les travaux qui auraient dû commencer à Rose-Hill à une date spécifique mais ont été renvoyés, car on n’avait pas encore consulté la police.

D’autre part, il déclare qu’il est inacceptable que le rapport sur l’affaire Vijaya Sumputh « pe dormi dan tiroir. » Le leader des Mauves se dit certain que ce rapport « est damning pour Vijaya Sumputh et aussi pour Anil Gayan. »

Pour Paul Bérenger, « enough is enough. » Il estime qu’il est temps de rendre ce rapport public.

Commentaires

Continue Reading

Politique

Paul Bérenger sur le jus frelaté: « Heureusement que personne n’a paniqué »

Published

on

Paul Bérenger sur le jus frelaté: « Heureusement que personne n’a panique »

Le leader du MMM a commenté la fête de Maha Shivratree lors de sa conférence de presse hebdomadaire, ce samedi 17 février. Paul Bérenger a, avant tout, félicité le déroulement du pèlerinage. Selon lui, il est important qu’il n’y ait eu aucune « panique ou hystérie » autour de cette histoire de sirop empoisonné. Cependant, « il est souhaitable que l’enquête de la police soit bouclée et que les coupables soient identifiés. »

Il a également parlé de la rentrée parlementaire prévue en mars prochain. Paul Bérenger déplore le flou total qui perdure à cinq semaines de la rentrée parlementaire.

Le leader des Mauves renouvelle sa proposition par rapport au poste de leader de l’opposition. Il estime essentiel de donner à l’opposition tous les moyens pour faire son travail au Parlement. Paul Bérenger est d’avis qu’il faut que la Présidente de la République consulte tous les partis de l’opposition et nommer « the person most acceptable » pour être leader de l’opposition.

« Si nou fer sa, lopozisyon pu ena le moyen fer so travay o parlman, » lance-t-il. Paul Bérenger souhaite que le flou total disparaisse dans les jours à venir.

Le Comité central de samedi dernier a aussi été l’un des sujets abordés par Paul Bérenger. Selon lui, cela a permis d’éclaircir beaucoup de choses et a donné au MMM les moyens de faire trois choses, soit, reprendre la réflexion et la préparation pour les prochaines élections générales.

Le Comité Central permettra également au secrétaire général d’accentuer la consolidation des régionales et des diverses branches du parti. En dernier lieu, les membres se sont donné des moyens pour considérer les nouvelles initiatives qui peuvent être suggérées au sein du MMM. « Nou ti deza ouver despri et nou pu ress espri ouver. »

Commentaires

Continue Reading

Politique

BP du MSM : Une session de travail axée bientôt sur sa réorganisation

Published

on

BP du MSM : Une session de travail axée bientôt sur sa réorganisation

Selon nos sources, le bureau politique du Mouvement Socialiste Mauricien se tiendra pour la premiere fois cette année, probablement la semaine prochaine. A l’agenda : une réorganisation au sein du parti. Du côté du parti soleil, l’on avance que son leader, Pravind Jugnauth se penchera sur des formules adéquates à adopter pour mieux attaquer 2018.

« PM mem in dire ki pou ena buku santier ki pu bizin accelerer, alor, tou banes membres bizin prêt pou travay dan sa optik la », souligne une source.

D’ailleurs, l’on fait ressortir que depuis que Showkutally Soodhun a démissionné de son poste de ministre des Terres et du Logement, c’est lui qui s’occupe de la restructuration du parti. Ainsi, lors de la prochaine session du Bureau, il présentera une ébauche du plan d’action pour l’année en cours.

Par ailleurs, on laisse entendre que le leader du MSM n’est pas satisfait avec certains agents. Dans ce sillage, notre interlocuteur affirme que le Premier ministre aura des discussions avec eux sur car, dit-on, « sertain nek koz n’import ek zot pa deliver ».

Contacté par Inside News, Bobby Hureeram, soutient  que « cela fait beaucoup de temps que le BP ne s’est pas réuni ». Par contre il dit que pour le moment, le MSM est sur la bonne voie, « l’avenir est avec nous… », conclut le Chief Whip de la majorité au parlement.

Commentaires

Continue Reading

A la une