Actu de l'ile Maurice
Faits Divers

Brutalité policière alléguée : Rien qu’une mise en scène pour se venger

Brutalité policière alléguée : Rien qu’une mise en scène pour se venger

Hossen Abdool Carrim, 82 ans, affirmait avoir été brutalisé par un policier à l’hôpital de Moka, lundi 16 octobre. Il affirmait que cela s’était produit lorsqu’il s’y était rendu pour récupérer les médicaments de son épouse. C’est à ce moment-là qu’un policier l’a agressé, selon lui.
Selon une source de la police, les choses ne se sont pas passées comme le prétend l’octogénaire. Ce dernier se serait mal comporté à l’égard des membres du personnel soignant. Ils avaient tenté de le rappeler à l’ordre, mais en vain. La police de Moka a été alertée. Un policier a même été dépêché sur place et a tenté de calmer l’octogénaire. C’est alors que le vieillard avait eu l’idée de faire preuve d’une malhonêteté déconcertante. Comme il était déjà blessé et portait un bandage au bras, il décidait de l’enlever pour faire croire que le policier l’avait agressé.
Selon une source proche de la police, il s’agit d’une pure mise en scène de la part de Hossen Abdool Carrim. C’est pourquoi ce dernier n’a jamais rapporté le cas à la police.