Actu de l'ile Maurice
Actualités

183e anniversaire de l’arrivée des travailleurs engagés : Pravind Jugnauth met en garde certains « anciens capitaines »

183e anniversaire de l’arrivée des travailleurs engagés : Pravind Jugnauth met en garde certains « anciens capitaines »

Le Premier ministre prenait la parole lors de la cérémonie marquant le 183e anniversaire de l’arrivée des travailleurs engagés à Maurice. C’était à l’Apravasi Ghat à Port-Louis.

Pravind Jugnauth, lors de son allocution, n’a pas manqué de lancer des piques à ses adversaires, soit à des « anciens capitaines. »

« Zot bizin realize ki dan sa bato la faude pa esey fer enn tru parski sa bato dan ki zot ete la, sa osi pou koule. »

Le chef du gouvernement a également fait savoir qu’il est malheureux qu’il y a certaines personnes, qui, au lieu de voir comment faire pour construire, ils font tout pour faire reculer le pays. Il pense cependant qu’il ne faut pas avoir une mauvaise réaction face à ces derniers. « Bizin ouver zot lespri. » Il estime qu’il faut leur faire prendre conscience pour qu’ils ne fassent pas quelque chose qui causera préjudice au pays.

« Je me porterai toujours garant pour l’unité nationale, » fait-il savoir. Le Premier ministre ajoute qu’il ne laissera personne venir détruire notre harmonie. Dans la foulée, il lance une mise en garde à ceux qui souhaitent créer la division.

Commentant sur le 183e anniversaire de l’arrivée des travailleurs engagés à Maurice, Pravind Jugnauth explique que c’est avec beaucoup d’émotion et de fierté qu’il est présent à cet événement. Il parle notamment des difficultés de nos ancêtres, mais que toutefois, malgré ces difficultés, leurs sacrifices et leur persévérance ont aujourd’hui porté leurs fruits.

D’autre part, Pravind Jugnauth a parlé de la relation spéciale entre Maurice, l’Uttar Pradesh et le Bihar. Il a expliqué que la majorité des travailleurs engagés sont arrivés du Nord de l’Inde, soit de 19 régions du Bihar et de 35 régions de l’Uttar Pradesh. Le chef du gouvernement a aussi parlé de la souffrance et du sacrifice de ces travailleurs. « Mo pa bizin dir ki kantite dominer ti p fer avek zot. »

« Ti ena enn lyen byen for ant ansien esclav afrikin ek malgas ek travayer angaze. »

Pravind Jugnauth a aussi déclaré que la racine mauricienne est très solide et très bien implantée dans notre terre. « C’est ça qui fait de nous un peuple uni et solide. »

Deux livres ont aussi été lancés lors de cette cérémonie, soit celui de Satyendra Peerthum, « They came to Mauritian shores » et « Dr Idrice Goomany : The forgotten hero of Mauritius, » d’Assad Bhaglah.