Actu de l'ile Maurice
Actualités

A l’Assemblée Nationale : L’opposition de nouveau à l’assaut de Dev Manraj

A l’Assemblée Nationale : L’opposition de nouveau à l’assaut de Dev Manraj

Sept questions seront adressées au Premier ministre lors de la PMQT (Prime Minister’s Question Time), ce mardi 21 novembre à l’Assemblée Nationale. Le secrétaire financier, Dev Manraj, intéresse encore une fois les membres de l’opposition. Le député mauve, Adil Ameer Meea, voudra savoir si Dev Manraj est le président ou membre du conseil d’administration d’un quelconque corps para-étatique depuis janvier 2015. Pravind Jugnauth devra donner des détails sur les rémunérations et les missions à l’étranger du secrétaire financier Dev Manraj. Il devra aussi s’expliquer sur les per diem perçus.

Reza Uteem cherchera, pour sa part, des détails sur le Negative Income Tax. Le Premier ministre devra fournir des renseignements sur le nombre d’applications reçues et également sur celles rejetées. Pravind Jugnauth devra donner le montant qui sera déboursé en Novembre pour ceux éligibles.

Danielle Selvon questionnera Pravind Jugnauth sur la télévision privée. La députée demandera aussi des informations sur des amendements à une certaine section de l’Independent Broadcasting Authority et sur le comité mis en place pour la fusion de l’ICTA et l’IBA.

Parmi les autres questions dans la tranche du PMQT, les codes d’éthiques pour les ministres, le Parking Tower Project à la cybercité d’Ebène ou les pertes dans les revenues en terme d’incitatifs fiscaux offerts aux compagnies par rapport au Smart City Schemes.

D’autre part, 53 questions sont adressées aux ministres. Veda Baloomoody interrogera le ministre Mentor sur les augmentations de de nombre d’inspecteurs de police et de sergents recrutés en mars et avril 2016. Il veut savoir si ces derniers ont bénéficié d’une augmentation salariale et des arrérages après leur confirmation, le 13 septembre 2017. Il interrogera le ministre du Logement et des Terres sur les terrains acquis obligatoirement. Il voudra savoir si les propriétaires ont été compensés. Autre question destinées à Mahen Seeruttun : les rémunérations des conseillers de son ministère, soit du Logement et des Terres.

Osman Mahomed intérrogera le ministre de la Santé sur la transplantation d’organe. Il veut notamment savoir où en sont les amendements qui seront introduits par rapport au Human Tissue Removal and Preservation Act.

Reza Uteem demandera au ministre des Services financiers si des enquêtes ont été initiées par rapport aux Paradise Papers.

Leela Devi Dookhun devra, quant à elle, répondre sur le nombre de cantines construites jusqu’à présent dans les écoles ZEP.

Salim Abbas Mamode demandera à Anwar Husnoo si ses officiers ont envoyé des lettres à l’ICAC entre le 25 septembre et le 3 octobre 2017, par rapport aux facilités de transport de son ministère.

Guito Lepoigneur interrogera le ministre Mentor sur les procédures de la destruction des drogues saisies. Le ministre Mentor devra répondre sur les nombres d’arrestations dans la région de Bambous depuis l’année dernière. Le député Lepoigneur demandera également au ministre du Logement et des Terres sur les applications faites pour les logements de la NHDC et ceux déjà livrés depuis janvier 2015.

Par ailleurs, Joe Lesjongard interrogera Prem Koonjoo sur le nombre de projets d’aquaculture qui seront mis en place sur la côte ouest. Il souhaite aussi connaître les noms des promoteurs ou s’il y a eu des complaintes de l’AHRIM ou des pêcheurs de la région.

Alan Ganoo voudra savoir si le National Minimum Wage Committee a soumis le rapport final et a fait des propositions par rapport au quantum. Il voudra aussi savoir quand les chiffres seront rendus officiels.

Parmi les autres questions adressées aux ministres, il y a la construction d’un Health Care and Wellness Centre à Mont Blanc, les gardiens et les jardiniers du Sugar Industry Labour Welfare Fund, l’incendie au  Conservatoire de Musique Francois Mittérand, l’allocation de per diem aux athlètes, le Board du Petroleum Pricing Committee ou l’assistance financière aux personnes dans l’extrême pauvreté.