Actu de l'ile Maurice
Actualités

Studio BodyTech : la technologie au service du bien-être

Studio BodyTech : la technologie au service du bien-être

« Faites, en 20 minutes, l’équivalent de deux heures de musculation ! » lance d’emblée Olaf Masson, fondateur de Studio BodyTech. Comment ? Grâce aux équipements hi-tech dont s’est dotée sa petite équipe, qui propose désormais des séances d’électrostimulation personnalisées afin de répondre aux besoins de chacun, que l’objectif soit la musculation, la perte de poids ou encore la rééducation musculaire. Cette salle de sport avant-gardiste est ouverte depuis le 18 septembre.

Le Studio BodyTech, sis au Yoga House, à Mapou, n’est pas une salle de sport typique. Exit les montagnes d’haltères et les rangées interminables de machines, les unes plus imposantes que les autres. Ici, dans un décor minimaliste, trône un piédestal doté d’un écran tactile et connecté à une combinaison un brin futuriste. Grâce aux conseils des coachs menés par Greg Deweer, directeur sportif de Studio BodyTech, cet appareil permet de maximiser le travail musculaire.

« Ici, nous allions électrostimulation musculaire intense et séance de sport en douceur. Le client porte une tenue en lycra sur laquelle vient s’ajouter une combinaison avec des stimulateurs. Celles-ci intensifient les contractions musculaires lors des exercices réalisés sous la supervision d’un coach formé à la technique. Tous nos studios sont conçus pour s’entraîner dans les meilleures conditions avec des appareils dernier cri. L’expérience est unique et notre objectif est d’améliorer durablement leur forme », précise Greg Deweer.

Studio BodyTech s’adresse à tout public, à partir de 15 ans. « Que ce soit par souci esthétique ou pour accroître sa masse musculaire ou son endurance, cet équipement saura vous aider à sculpter le corps dont vous rêvez. Grâce à cette technologie, dont la réputation n’est plus à faire à travers le monde, nous souhaitions proposer un moyen de se maintenir en forme à ceux qui n’ont pas le temps de passer deux heures par jour dans une salle de sport. Ici, l’adhérent a droit à un service personnalisé, avec son coach dédié », souligne Greg Deweer.

Certaines personnes ne peuvent cependant pas utiliser l’électrostimulation, notamment celles ayant un pacemaker, ou encore ceux souffrant de tuberculose, d’hémophilie et de troubles circulatoires artériels, entre autres. « Chaque nouvel adhérent doit remplir une fiche au préalable, et de là nous déterminons s’il peut suivre ces séances de sport ou pas. Par ailleurs, l’intensité des électrodes est adaptée à chaque personne en fonction de ses capacités. C’est d’ailleurs pour cette raison que nos coachs sont spécifiquement formés à l’utilisation de cette technologie », indique le coach.

Une séance au Studio BodyTech dure 20 minutes et deux par semaine sont préconisées au maximum, afin de laisser le temps à l’organisme de récupérer. « Nous comptons étendre nos services nos services à travers le pays avec l’ouverture de deux autres studios. L’un ouvrira ses portes au centre commercial So’flo by Ascencia, à Floréal, d’ici fin novembre et l’autre est prévu dans la région Tamarin/Rivière-Noire en début 2018. » Les prix variant selon les forfaits ; les intéressés peuvent se rendre sur le site web http://www.studiobodytech.mu/ pour avoir plus de détails.