Actu de l'ile Maurice
Faits Divers

Extorsion: Une mineure escroquée par une autre mineure. Perte de Rs 100 000

Extorsion: Une mineure escroquée par une autre mineure. Perte de Rs 100 000

Les faits se sont déroulés la semaine dernière entre deux amies de classe. Aisha (prénom fictif), qui fréquente un collège à Quartier-Militaire, en toute confiance, a remis 200 Euro à son camarade de classe Shirine (prénom fictif) dans le but de le convertir en roupies mauriciennes. Etant mineure, Shirine a suggéré à son amie Aisha qu’elle remette la coupure de 200 Euro à sa sœur qui ferait le nécessaire.
Toutefois, les choses devaient prendre une toute autre tournure. Shirine dit à son amie Aisha que la coupure de 200 Euro était contrefaite et que la police avait appréhendé sa soeur.

Shirine est allée encore plus loin en envoyant des messages  à Aisha, lui demandant la somme de Rs 10 000 pour payer la caution afin de faire libérer sa soeur. Le lendemain, n’obtenant aucune réaction de son amie, Shirine lui envoya un nouveau message lui demandant cette fois-ci Rs 20 000.
Ne sachant quoi faire, Aisha devait remettre ses bijoux et une forte somme d’argent aux proches de Shirine.
De par les comportement inhabituel d’Aisha, la mère de cette dernière l’a intérrogé et ne tarda pas à découvrir le pot aux roses. Vérifiant le téléphone d’Aisha, elle découvre les messages échangés entre les deux jeunes filles.
Sans perdre de temps, elle consigna une déposition à la brigade des mineurs de Rose-Hill. Une opération a été enclenchée par les officiers pour interpeller les coupables. Un rendez-vous a été fixé par Aisha, puisque son amie Shirine lui avait demandé encore une fois de l’argent, soit une somme de Rs 5 000.
Ignorant que la police était déjà sur leur piste, les faussaires étaient vite pris au piège par la brigade des mineurs. La soeur et le beau-frères de Shirine ont été coffrés par la police. Une enquête a été ouverte au poste de police de Rose-Hill et le dossier transféré au Criminal Investigation Division (CID) de Quartier- Militaire.
Les bijoux avaient déjà été vendus et la perte s’élève à environ Rs 100 000.